La société Arkolia confirme son projet de méga centrale solaire sur le Larzac

Durée de lecture : 2 minutes

17 avril 2019

Le président d’Arkolia Energies, PME spécialisée dans les énergies renouvelables, Laurent Bonhomme, a lancé mardi 16 avril la concertation préalable à un projet de parc photovoltaïque « Solarzac » dans le Larzac héraultais, contesté par des défenseurs de l’environnement, des élus locaux et des paysans.

M. Bonhomme a détaillé, au cours d’une conférence de presse au Cros (Hérault), en présence du maire de la commune Alain Viala et de Eric Saint-Cierge, propriétaire du terrain où pourrait voir le jour le futur parc (actuellement une chasse privée), trois « scénarios » pour le projet. Il a exposé le premier scénario, mis en avant sur les plaquettes de présentation, qui prévoit 29.990 tables photovoltaïques implantées sur 400 hectares, pour une puissance de 320 MW, qui alimenterait en partie une unité « power to gas » capable de transformer de l’eau et du CO2 atmosphérique en méthane. Mais il a également avancé d’autres scénarios moins ambitieux : l’un qui couvrirait 220 ha en 100 % solaire pour une puissance de 180 MW, l’autre qui s’étendrait sur 400 ha en 100 % solaire pour une puissance électrique de 320 MW .

Arkolia Energies a évoqué des créations d’une trentaine à près de 190 emplois et des retombées fiscales par an pour les collectivités locales de 1,5 à près de 3 millions d’euros.

« Ce projet détruira définitivement tout ce qui fait la valeur patrimoniale de cette région, ont estimé les opposants », réunis au Caylar (34), dans un texte lu par Bernard Ricau, ornithologue et président de l’association « Terres de Larzac , terres de biodiversité, terres de paysans », créée contre ce projet.

« La population du Larzac et des régions avoisinantes, en total accord avec la majorité des élus locaux, considère que ce projet privé - mais qui se targue de bénéficier de soutiens publics - est totalement illégal vis à vis des lois françaises et européennes, sur le plan de la préservation des terres agricoles et de la biodiversité ainsi que du caractère paysager et des intérêts économiques liés au tourisme », a encore écrit Bernard Ricau.

« La défense des terres agricoles, c’est la défense d’un bien commun pour l’ensemble des citoyens et des citoyennes, qui ne peut être sacrifié à des intérêts financiers privés », a pour sa part déclaré la Confédération paysanne de l’Hérault, opposée au projet, dans un communiqué.

- Source : Reporterre et Connaissance des énergies.

- Photo : Des hangars équipés de panneaux solaires sur le causse du Larzac. © Dominique Voillaume



Lire aussi : Le Larzac se lève contre un projet géant de centrale solaire


18 juillet 2019
Un quart des aéroports Ryan Air en Europe sont sous perfusion de fonds publics
Lire sur reporterre.net
18 juillet 2019
Bure : les opposants à Cigéo affirment réoccuper le bois Lejuc
Lire sur reporterre.net
18 juillet 2019
Une carte de France de l’eau contaminée par du tritium radioactif
Lire sur reporterre.net
18 juillet 2019
Brésil : en Amazonie, le territoire des Yanomami est envahi par 20.000 chercheurs d’or
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
605 suicides ont eu lieu dans le monde agricole en 2015
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
En plein été, le gouvernement sort un rapport sur l’avenir des forêts publiques
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
La fonte express du pergélisol en Arctique canadien
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
Élisabeth Borne est nommée ministre de la Transition écologique
Lire sur reporterre.net
16 juillet 2019
Le déclin des éléphants réduit les stocks de carbone
Lire sur reporterre.net
16 juillet 2019
Manifestation des opposants au projet de poulailler industriel de Pitgam
Lire sur reporterre.net
16 juillet 2019
La faim dans le monde augmente à nouveau, et touche surtout les femmes
Lire sur reporterre.net
15 juillet 2019
Usage massif de gaz lacrymogène sur le Pont de Sully : plus de cinq litres de gaz ont été aspergés en moins de 30 minutes
Lire sur reporterre.net
15 juillet 2019
Les tribunaux d’arbitrage « déroulent le tapis rouge aux multinationales », selon un rapport
Lire sur reporterre.net
15 juillet 2019
Bébés sans bras : les experts n’ont pas répondu aux questions
Lire sur reporterre.net
15 juillet 2019
L’étiquetage des pays d’origine du miel sera obligatoire dès 2020
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Énergie
15 juillet 2019
Le 20 juillet, une marche pour soutenir le « combat Adama » et « riposter à l’autoritarisme »
Tribune
17 juillet 2019
Trois raisons de refuser le Ceta
Tribune
8 juillet 2019
Un grand merci, ami(e)s lectrices et lecteurs ! Reporterre va bien
Édito


Sur les mêmes thèmes       Énergie