Le Gange ne peut être considéré comme une « entité vivante », décide un tribunal indien

Durée de lecture : 1 minute

14 juillet 2017



« Le fleuve sacré du Gange et son affluent la Yamuna ne peuvent pas être considérés comme des entités vivantes », a décidé vendredi 7 juillet la Cour suprême indienne, annulant une précédente décision de justice.

En mars 2017, la haute cour de l’Uttrakhand (un Etat himalayen) avait décrété que ces deux fleuves, où les hindous pratiquent des ablutions religieuses, seraient considérés comme des « entités vivantes ayant le statut de personne morale » avec les droits afférents.

Cette décision, qui était dictée par la volonté de protéger leurs eaux déjà très polluées, permettait à des citoyens de saisir la justice au nom de ces cours d’eau sacrés. Trois hauts responsables du gouvernement avaient été nommés en tant que gardiens.

Mais l’État de l’Uttrakhand a fait appel auprès de la Cour suprême, affirmant que le nouveau statut juridique de ces cours d’eau n’était pas « viable » juridiquement.

L’auteur de la pétition à l’origine de la première décision de la Haute cour de l’Uttrakhand, Mohammad Saleem, fera appel, a déclaré son avocat.

L’agence Reuters vient par ailleurs de publier un reportage photo qui montre à quel point le Gange (comme tous les fleuves et les rivières d’Inde) est pollué, contaminé, asphyxié par des milliers de tonnes de plastiques et d’autres substances toxiques.

  • Source :

. décision de justice : 7 sur 7

. Gange pollué : Reuters

  • Photo : Danish Siddiqui (Reuters)




Lire aussi : En Inde, des juges déclarent que des glaciers sont des « personnes légales »


28 février 2021
Un tribunal ordonne le démontage d’éoliennes dans l’Hérault
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
Climat : les efforts des États diminueraient de seulement 0,5 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
La Convention citoyenne va juger l’action du gouvernement
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
La militante Valérie Murat condamnée à payer 125.000 euros pour avoir dénoncé la présence de pesticides dans du vin
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
Coup dur pour Total : le Conseil d’État interdit l’usage d’huile de palme dans les biocarburants
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
Le gouvernement promeut une autoroute en Haute-Savoie malgré les protestations de la Suisse
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
En Haute-Loire, le tribunal autorise la poursuite des travaux destructeurs de la RN88
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
119 élus européens dénoncent les failles dans l’évaluation des pesticides
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
La France ne respectera pas ses objectifs climat pour 2030 selon une nouvelle étude
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
Des jeunes Québécois veulent poursuivre le gouvernement canadien pour inaction climatique
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
Pesticides : la justice est saisie pour empêcher le retour des néonicotinoïdes
Lire sur reporterre.net
23 février 2021
Incendie de Rouen : Lubrizol tente d’éviter son procès
Lire sur reporterre.net
23 février 2021
La nouvelle piscine d’entreposage des combustibles usés d’EDF coûtera 1,25 milliard d’euros
Lire sur reporterre.net
23 février 2021
La Zad de Gonesse expulsée
Lire sur reporterre.net
22 février 2021
Israël souillé par une marée noire de grande ampleur
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Écologie et spiritualité

27 février 2021
Je ne veux pas d’une vie entièrement numérique
Chronique
27 février 2021
Dans l’Essonne, la ferme où les moutons restent toute l’année dehors
Alternative
21 janvier 2021
Cinq propositions pour sortir la montagne du tout-ski
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Écologie et spiritualité