Le Gange ne peut être considéré comme une « entité vivante », décide un tribunal indien

14 juillet 2017

« Le fleuve sacré du Gange et son affluent la Yamuna ne peuvent pas être considérés comme des entités vivantes », a décidé vendredi 7 juillet la Cour suprême indienne, annulant une précédente décision de justice.

En mars 2017, la haute cour de l’Uttrakhand (un Etat himalayen) avait décrété que ces deux fleuves, où les hindous pratiquent des ablutions religieuses, seraient considérés comme des « entités vivantes ayant le statut de personne morale » avec les droits afférents.

Cette décision, qui était dictée par la volonté de protéger leurs eaux déjà très polluées, permettait à des citoyens de saisir la justice au nom de ces cours d’eau sacrés. Trois hauts responsables du gouvernement avaient été nommés en tant que gardiens.

Mais l’État de l’Uttrakhand a fait appel auprès de la Cour suprême, affirmant que le nouveau statut juridique de ces cours d’eau n’était pas « viable » juridiquement.

L’auteur de la pétition à l’origine de la première décision de la Haute cour de l’Uttrakhand, Mohammad Saleem, fera appel, a déclaré son avocat.

L’agence Reuters vient par ailleurs de publier un reportage photo qui montre à quel point le Gange (comme tous les fleuves et les rivières d’Inde) est pollué, contaminé, asphyxié par des milliers de tonnes de plastiques et d’autres substances toxiques.

  • Source :

. décision de justice : 7 sur 7

. Gange pollué : Reuters

  • Photo : Danish Siddiqui (Reuters)



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : En Inde, des juges déclarent que des glaciers sont des « personnes légales »


22 mars 2019
Aux États-Unis, un juge met à l’arrêt des centaines de projets de forage pétroliers et gaziers
Lire sur reporterre.net
21 mars 2019
À Paris, les trois activistes du climat et le youtubeur Vincent Verzat libérés après huit heures de garde à vue
Lire sur reporterre.net
21 mars 2019
La cour d’appel de Nancy annule la condamnation de deux militants anti-Cigéo
Lire sur reporterre.net
21 mars 2019
La Haute Cour de justice australienne reconnaît la spoliation des terres de deux groupes autochtones
Lire sur reporterre.net
20 mars 2019
Alteo : le tribunal de grande instance de Marseille ouvre une information judiciaire
Lire sur reporterre.net
20 mars 2019
Deux châteaux viticoles en procès pour un épandage de pesticides près d’une école
Lire sur reporterre.net
19 mars 2019
Deux portraits de Macron décrochés dans des mairies basques
Lire sur reporterre.net
19 mars 2019
Un cyclone cause un millier de morts au Mozambique et au Zimbabwe
Lire sur reporterre.net
18 mars 2019
En Belgique, activistes du climat et Gilets jaunes unis dans des actions contre les multinationales
Lire sur reporterre.net
18 mars 2019
Six activistes du climat 23 h en garde à vue après une action non violente à Bordeaux
Lire sur reporterre.net
17 mars 2019
Un cyclone extrêmement violent a frappé le centre des États-Unis
Lire sur reporterre.net
15 mars 2019
Une nouvelle action dénonce la dissémination des boues rouges dans l’environnement
Lire sur reporterre.net
15 mars 2019
La grève pour le climat se déroule dans 123 pays et plusieurs villes en France
Lire sur reporterre.net
14 mars 2019
Selon des médecins, Adama Traoré pourrait être mort à cause des conditions de son interpellation
Lire sur reporterre.net
14 mars 2019
Le procès des responsables de la mort de Berta Caceres s’ouvre au Honduras
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Ecologie et spiritualité

21 mars 2019
« Scènes apocalyptiques » au Mozambique après le passage du cyclone Idai
Info
22 mars 2019
Macron, l’État terroriste
Édito
30 janvier 2019
Dans le Diois poussent les champignons de l’autonomie
Chronique


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Ecologie et spiritualité