En Inde, des juges déclarent que des glaciers sont des « personnes légales »

Durée de lecture : 2 minutes

10 avril 2017



La Haute Cour d’Uttarakhand a déclaré vendredi 31 mars que les glaciers, dont Gangotri et Yamunotri, mais également les rivières, les cours d’eau, les ruisseaux, les lacs, l’air, les prairies, les vallées, les jungles, les zones humides des forêts, les prairies, les sources, ou encore les chutes d’eau, étaient des personnes à part entière, des sujets de droit disposant de la personnalité juridique. Cette annonce intervient une semaine après avoir déclaré les rivières Ganga (ou Gange) et Yamuna comme des « personnes légales ».

Le tribunal a expliqué le concept en déclarant qu’une « personne juridique », comme toute autre personne physique, dispose de droits, d’obligations et de responsabilités et est soumis à la loi. Il s’agirait en réalité d’une personne artificielle ayant le statut de personne morale. En d’autres termes, elle agirait comme une personne physique, mais grâce à une personne désignée. Les droits de ces entités sont équivalents aux droits des êtres humains et le préjudice causé à ces corps doit être considéré comme un préjudice causé aux êtres humains.

Selon le tribunal, « pour une plus grande poussée du développement socio-politique-scientifique, l’évolution d’une personnalité fictive vers ce statut de personne juridique devient inévitable. Elle peut être une entité, vivante ou inanimée, ou encore un objet ». Cette mesure trouve sa justification dans le fait que les agents désignées par la Cour Suprême doivent assurer leur survie, leur sécurité, leur subsistance.

Pour les juges Rajiv Sharma et Alok Singh, les générations antérieures ayant remis la « Mère Terre dans sa gloire immaculée », il existe une obligation morale de remettre la même Terre à la prochaine génération.





Lire aussi : En Nouvelle-Zélande, un fleuve reconnu comme une entité vivante

Photo Glacier de Gantori en Inde (© Himalaya Masala)



25 septembre 2020
Les grèves pour le climat sont de retour
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Le gouvernement assure avoir « tiré les leçons » de l’incendie de Lubrizol
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Pollution de l’air : l’État français toujours aussi inefficace, selon la Cour des comptes
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Total va fermer la raffinerie de Grandpuits
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Convention citoyenne : pas de projet de loi avant la fin de l’année
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
L’association L214 dévoile les dessous des élevages à gibier pour la chasse
Lire sur reporterre.net
23 septembre 2020
La Chine s’engage à la neutralité carbone d’ici à 2060
Lire sur reporterre.net
23 septembre 2020
Néonicotinoïdes : la mobilisation contre le projet de loi s’intensifie
Lire sur reporterre.net
22 septembre 2020
Néonicotinoïdes : betteraviers et scientifiques cherchent des « solutions alternatives »
Lire sur reporterre.net
22 septembre 2020
À Toulouse, sept personnes en prison pour des tags
Lire sur reporterre.net
22 septembre 2020
La banquise arctique a atteint sa deuxième étendue la plus basse jamais enregistrée
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2020
Présidentielles : pas de candidat chez les Verts avant 2021
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2020
Casino mis en demeure de ne plus vendre de bœuf issu de la déforestation
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2020
Les 1 % les plus riches sont les premiers responsables du changement climatique
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
À Gonesse, une fête pour lutter contre trois projets inutiles
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Écologie et spiritualité

THEMATIQUE    Nature
25 septembre 2020
Covid-19 : « Elle a bon dos, la science ! »
Entretien
23 septembre 2020
La réforme de la recherche « ne nous incite pas à prendre soin du monde dans lequel on vit »
Entretien
24 septembre 2020
Journalistes et ONG vent debout contre les nouvelles mesures de maintien de l’ordre
Info


Dans les mêmes dossiers       Écologie et spiritualité



Sur les mêmes thèmes       Nature