Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Présidentielle

Le Premier ministre Jean Castex a pris un jet privé pour aller voter

Le modèle d'avion, construit par Dassault Aviation, avec lequel Jean Castex est allé voter dimanche.

C’est un bulletin qui a coûté cher. Jean Castex est allé voter en jet privé à Prades (Pyrénées-Orientales) dimanche 10 avril. Le Falcon gouvernemental a réalisé un aller-retour de Vélizy-Villacoublay dans les Yvelines à Perpignan, soit 850 km plus loin. Ce déplacement aurait coûté 10 000 € à la France, selon CNews, et aurait généré 4 460 kg de CO₂, selon un tweet du journaliste Loup Espargilière fondateur du média écologiste Vert. Le Premier ministre est resté dans la commune dans laquelle il a été maire de 2008 à 2020 seulement deux heures.

Les émissions de CO₂ liées aux déplacements de jets privés en Europe ont augmenté de 31 % entre 2005 et 2019, selon le rapport de l’ONG Transports et Environnement publié en mai 2021. L’aviation d’affaires aurait même doublé sa part de marché entre 2019 pour monter à 12 % du transport aérien en 2021, selon une information de l’organisme de surveillance du trafic Eurocontrol relayée par l’Express en mars. « Seul 1 % des humains provoqueraient 50 % des émissions liées au trafic aérien dans le monde. […] En seulement une heure, un seul jet privé peut émettre deux tonnes de CO₂. […] », affirme également le rapport de l’ONG Transports et Environnement.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende