Le collectif Libérons le Louvre dénonce le mécénat de Total

6 mars 2017



Dimanche 5 mars au matin, près de 40 membres du collectif Libérons le Louvre ont effectué une performance dans le musée du Louvre, pour dénoncer le partenariat entre Total et le Louvre. La compagnie pétrolière est en effet l’un des mécènes du musée.

Vêtus de noir, ils se sont réunis au pied de la Victoire de Samothrace. Puis ils ont enlevés leurs châles, vestes et gilets noirs qu’ils ont lentement déposés sur les marches de l’escalier qui descend depuis la base de la statue, « formant ainsi une marée noire symbolique coulant vers les galeries du musée sponsorisées par Total ».

« Le Louvre n’est pas seulement victime du réchauffement climatique, qui doit désormais s’organiser pour que ses collections ne soient endommagées par des crues de la Seine, qui seront à la fois plus fréquentes et plus intenses à cause du réchauffement climatique, a expliqué Nicolas Haeringer, porte-parole de 350.org en France, membre du collectif. Il a également une part de responsabilité, dès lors qu’il accepte de prêter son image à des groupes tels que Total, dont les activités contribuent directement au réchauffement. »

Cette action fait suite au lancement d’un appel international, signé par près de 10.000 personnes, demandant au musée de mettre immédiatement fin à ses liens avec l’industrie fossile, appel auquel la direction du Louvre a jusqu’à présent opposé une fin de non-recevoir. Un collectif informel a donc décidé de mener une campagne mêlant art et militantisme, pour pousser la direction du musée à y mettre un terme.

Les campagnes pour libérer la culture des combustibles fossiles se multiplient dans le monde entier : au printemps 2016, BP a dû mettre un terme à son partenariat historique avec la Tate Gallery (à Londres), après que plusieurs collectifs d’artistes et de militants ont multiplié les performances depuis 2010.

- Source  : Communiqué de 350.org.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.


25 mai 2017
Grippe aviaire : les éleveurs de canards en plein air sont inquiets
Lire sur reporterre.net
24 mai 2017
Décès de l’acteur Roger Moore : « La cause animale a perdu un fidèle allié »
Lire sur reporterre.net
23 mai 2017
L’état de la biodiversité en France se dégrade continûment
Lire sur reporterre.net
23 mai 2017
Diane Simiu nommée conseillère Environnement pour l’Elysée et pour Matignon
Lire sur reporterre.net
22 mai 2017
Bure : la cour d’appel confirme l’illégalité de travaux de l’Andra
Lire sur reporterre.net
22 mai 2017
La Suisse décide de sortir du nucléaire
Lire sur reporterre.net
22 mai 2017
Un paysan qui voulait échapper aux contrôles tué par les gendarmes
Lire sur reporterre.net
19 mai 2017
L’entrée au gouvernement de Hulot reporte la parution du livre « Osons le big bang démocratique »
Lire sur reporterre.net
19 mai 2017
Plus de 28.000 plantes ont des propriétés médicinales
Lire sur reporterre.net
19 mai 2017
L’Europe votera le 30 mai sur les perturbateurs endocriniens
Lire sur reporterre.net
19 mai 2017
A Bonn, les négociations climat s’achèvent, l’incertitude américaine demeure
Lire sur reporterre.net
18 mai 2017
Edouard Philippe a travaillé pour un cabinet d’avocats pro-OGM
Lire sur reporterre.net
18 mai 2017
Plainte de Greenpeace à Bruxelles sur la recapitalisation d’EDF
Lire sur reporterre.net
17 mai 2017
Le directeur de cabinet de M. Macron est un préfet ultra-répressif
Lire sur reporterre.net
17 mai 2017
UE : les discussions reprennent pour prolonger l’autorisation du glyphosate
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Climat : de COP en COP

THEMATIQUE    Culture et idées
27 mai 2017
Le coût écologique d’internet est trop lourd, il faut penser un internet low-tech
Tribune
22 avril 2017
Les chercheurs défendent dans la rue la liberté de la science
Info
23 mars 2017
Des villages du Gard démontrent que l’accueil des réfugiés est possible et vitalisant
Alternative


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Climat : de COP en COP



Sur les mêmes thèmes       Culture et idées