Le collectif Libérons le Louvre dénonce le mécénat de Total

Durée de lecture : 2 minutes

6 mars 2017

Dimanche 5 mars au matin, près de 40 membres du collectif Libérons le Louvre ont effectué une performance dans le musée du Louvre, pour dénoncer le partenariat entre Total et le Louvre. La compagnie pétrolière est en effet l’un des mécènes du musée.

Vêtus de noir, ils se sont réunis au pied de la Victoire de Samothrace. Puis ils ont enlevés leurs châles, vestes et gilets noirs qu’ils ont lentement déposés sur les marches de l’escalier qui descend depuis la base de la statue, « formant ainsi une marée noire symbolique coulant vers les galeries du musée sponsorisées par Total ».

« Le Louvre n’est pas seulement victime du réchauffement climatique, qui doit désormais s’organiser pour que ses collections ne soient endommagées par des crues de la Seine, qui seront à la fois plus fréquentes et plus intenses à cause du réchauffement climatique, a expliqué Nicolas Haeringer, porte-parole de 350.org en France, membre du collectif. Il a également une part de responsabilité, dès lors qu’il accepte de prêter son image à des groupes tels que Total, dont les activités contribuent directement au réchauffement. »

Cette action fait suite au lancement d’un appel international, signé par près de 10.000 personnes, demandant au musée de mettre immédiatement fin à ses liens avec l’industrie fossile, appel auquel la direction du Louvre a jusqu’à présent opposé une fin de non-recevoir. Un collectif informel a donc décidé de mener une campagne mêlant art et militantisme, pour pousser la direction du musée à y mettre un terme.

Les campagnes pour libérer la culture des combustibles fossiles se multiplient dans le monde entier : au printemps 2016, BP a dû mettre un terme à son partenariat historique avec la Tate Gallery (à Londres), après que plusieurs collectifs d’artistes et de militants ont multiplié les performances depuis 2010.

- Source  : Communiqué de 350.org.




21 octobre 2019
L’ONF abandonne l’usage de pesticides en forêt publique
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2019
Les Verts progressent fortement aux élections en Suisse
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2019
Etouffé par la chaleur, le Qatar climatise même les rues
Lire sur reporterre.net
19 octobre 2019
L’Eglise catholique pourrait qualifier de « péché » les actes anti-écologiques
Lire sur reporterre.net
18 octobre 2019
Notre-Dame : six mois après l’incendie, le scandale de la contamination au plomb
Lire sur reporterre.net
17 octobre 2019
Cambriolée, la rédaction de Streetpress a besoin de soutien
Lire sur reporterre.net
17 octobre 2019
Dans les lacs, les algues se multiplient à cause du changement climatique
Lire sur reporterre.net
17 octobre 2019
Un écologiste assassiné en Indonésie
Lire sur reporterre.net
17 octobre 2019
La pêche électrique détruit les écosystèmes, confirme une étude
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2019
Les décrocheurs parisiens de portraits de Macron condamnés à 500 € d’amende
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2019
La loi énergie-climat devant le Conseil Constitutionnel
Lire sur reporterre.net
15 octobre 2019
Google a financé des groupes climato-sceptiques
Lire sur reporterre.net
15 octobre 2019
De la viande provoque trois morts en Allemagne, deux départements français en ont importé
Lire sur reporterre.net
15 octobre 2019
Le gouvernement projette la construction de six réacteurs EPR
Lire sur reporterre.net
15 octobre 2019
GCO : trois militants absous par la justice
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Climat : de COP en COP

THEMATIQUE    Culture et idées
21 octobre 2019
Face à l’acharnement judiciaire, le Comité Adama tisse des liens avec d’autres luttes
Info
21 octobre 2019
Le mouvement pour le climat Alternatiba veut peser sur les municipales
Reportage
19 octobre 2019
Radio Bambou : et si on mangeait des fruits et légumes de saison ?
Chronique


Dans les mêmes dossiers       Climat : de COP en COP



Sur les mêmes thèmes       Culture et idées