Le collectif Libérons le Louvre dénonce le mécénat de Total

6 mars 2017

Dimanche 5 mars au matin, près de 40 membres du collectif Libérons le Louvre ont effectué une performance dans le musée du Louvre, pour dénoncer le partenariat entre Total et le Louvre. La compagnie pétrolière est en effet l’un des mécènes du musée.

Vêtus de noir, ils se sont réunis au pied de la Victoire de Samothrace. Puis ils ont enlevés leurs châles, vestes et gilets noirs qu’ils ont lentement déposés sur les marches de l’escalier qui descend depuis la base de la statue, « formant ainsi une marée noire symbolique coulant vers les galeries du musée sponsorisées par Total ».

« Le Louvre n’est pas seulement victime du réchauffement climatique, qui doit désormais s’organiser pour que ses collections ne soient endommagées par des crues de la Seine, qui seront à la fois plus fréquentes et plus intenses à cause du réchauffement climatique, a expliqué Nicolas Haeringer, porte-parole de 350.org en France, membre du collectif. Il a également une part de responsabilité, dès lors qu’il accepte de prêter son image à des groupes tels que Total, dont les activités contribuent directement au réchauffement. »

Cette action fait suite au lancement d’un appel international, signé par près de 10.000 personnes, demandant au musée de mettre immédiatement fin à ses liens avec l’industrie fossile, appel auquel la direction du Louvre a jusqu’à présent opposé une fin de non-recevoir. Un collectif informel a donc décidé de mener une campagne mêlant art et militantisme, pour pousser la direction du musée à y mettre un terme.

Les campagnes pour libérer la culture des combustibles fossiles se multiplient dans le monde entier : au printemps 2016, BP a dû mettre un terme à son partenariat historique avec la Tate Gallery (à Londres), après que plusieurs collectifs d’artistes et de militants ont multiplié les performances depuis 2010.

- Source  : Communiqué de 350.org.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.


22 septembre 2018
Greenpeace et ANV-Cop21 se mobilisent pour empêcher Total de polluer le Récif de l’Amazone
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2018
La centrale à biomasse de Gardanne en quête d’un repreneur
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2018
Le livre décrivant l’économie mondiale de la tomate censuré en Italie
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2018
Pour l’environnement, la loi Élan est un bond en arrière
Lire sur reporterre.net
20 septembre 2018
Le gouvernement lance une consultation sur la gestion des déchets radioactifs
Lire sur reporterre.net
20 septembre 2018
François de Rugy confirme la réintroduction d’ourses dans les Pyrénées
Lire sur reporterre.net
20 septembre 2018
Le tribunal de Strasbourg suspend l’abattage d’un alignement d’arbres
Lire sur reporterre.net
20 septembre 2018
Narbonne : une détonation et un incendie sur le site nucléaire Orano de Malvési
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2018
Hambach : un mort lors de l’évacuation de la forêt
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2018
Des multinationales, dont L’Oréal, toujours impliquées dans la déforestation pour l’huile de palme, selon Greenpeace
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2018
Opération contre la Société générale : sept militants non violents convoqués au commissariat
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2018
Stocamine : un rapport parlementaire recommande de retirer les déchets toxiques
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2018
Loi Alimentation et agriculture : quasi statu quo après la seconde lecture des députés
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2018
Des membres de l’Acipa lancent une nouvelle association, « NDDL Poursuivre ensemble »
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2018
Près de 9.000 personnes ont manifesté leur soutien à la Zad de Hambach, contre le charbon et pour la forêt
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Climat : de COP en COP

THEMATIQUE    Culture et idées
22 septembre 2018
À Paris aussi, c’est le temps des vendanges
Reportage
22 septembre 2018
Comment sensibiliser les médias et le public à la faune sauvage ?
Une minute - Une question
21 septembre 2018
Steffen M., mort à Hambach pour « informer les gens de ce qu’il se passe »
Info


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Climat : de COP en COP



Sur les mêmes thèmes       Culture et idées