Le collectif Mainstenant fait revivre en beauté les lieux abandonnés - Récit en vidéo

Durée de lecture : 1 minute

23 décembre 2016 / Fanny Laemmel (Reporterre)



Le collectif Mainstenant ouvre des écolieux et des écovillages sur des sites abandonnés. Reporterre vous emmène, en vidéo, sur l’île du Platais, dans les Yvelines, où le collectif développe un de ses projets.

À l’ouest de Paris, sur une île de la Seine, le collectif Mainstenant est en train d’imaginer une « école de la suite du monde ».

Connecter la campagne et la ville, tel est le projet de cette jeune association qui a investi cette île située à Medan, près de Villennes-sur-Seine (Yvelines). À moins de trente minutes de train de la capitale, le lieu proposera entre autres activités une école buissonnière, un fablab, une boulangerie participative ou des jardins en permaculture.

L’association a investi un autre lieu abandonné, à Esbly (Seine-et-Marne). En 2017, l’association remettra un rapport aux maires de France pour inciter à transformer les territoires abandonnés en « oasis de vivre-ensemble ».

En attendant, les membres de Mainstenant se retrouvent régulièrement sur l’île du Platais dans la cabane acquise par l’association, et vont lancer une collecte de financement participatif pour concrétiser ces projets.

Voir la video qui raconte la reconquête

Des écovillages et écolieux connectés aux cités from Reporterre on Vimeo.


Mainstenant est sur Twitter (@Mains_tenant) et Facebook.





Lire aussi : Ils ne se connaissaient pas. Ils vivent ensemble dans des logements écologiques et autoconstruits

Source : Fanny Laemmel pour Reporterre

Photo :
. chapô : Nicolas Voisin. © Fanny Laemmel

DOSSIER    Habitat

5 juin 2020
Incendie de Lubrizol : les sénateurs critiquent sévèrement l’action gouvernementale
Info
4 juin 2020
Le train, grand oublié des plans de relance
Enquête
5 juin 2020
Constantinople, un exemple historique de résilience alimentaire
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Habitat





Du même auteur       Fanny Laemmel (Reporterre)