Le gouvernement français lâche à Bruxelles sur les perturbateurs endocriniens

4 juillet 2017

Les Etats membres de l’UE se sont accordés mardi 4 juillet sur une définition des perturbateurs endocriniens, une étape décisive pour pouvoir bannir ces substances chimiques qui présentent un danger pour la santé et l’environnement, a annoncé la Commission européenne.

« Une fois appliqué, le texte assurera que toute substance active utilisée dans les pesticides identifiée comme perturbateur endocrinien pour les personnes ou les animaux pourra être évaluée et retirée du marché », a expliqué le commissaire européen à la Santé et à la Sécurité alimentaire Vytenis Andriukaitis.

L’absence d’une définition claire entravait la réglementation de ces substances susceptibles d’agir sur le système hormonal et d’être à l’origine de dysfonctionnements comme l’obésité ou l’infertilité, de malformations congénitales ou de retard de développement. Outre les pesticides, les perturbateurs endocriniens se retrouvent dans de nombreux produits de la vie courante, les cosmétiques ou les jouets par exemple.

Mais pour l’association Générations futures, spécialiste des pesticides, « la France permet l’adoption de critères insuffisants pour protéger la santé humaine et l’environnement ». L’association explique : « Avant le vote, trois sociétés scientifiques internationales d’endocrinologie ont soulevé la sonnette d’alarme sur les lacunes des critères proposés, demandant aux États membres de ne pas les approuver dans leur état actuel. Pendant ce temps, plus de 458.000 personnes de toute l’Europe ont signé une pétition demandant aux États membres de rejeter la proposition de la Commission européenne. »

« Nous sommes déçus que la France n’ait pas souhaité poursuivre son bras de fer avec la Commission européenne sur ce sujet pour améliorer la proposition alors que le Président Macron avait affiché une volonté de lutter contre les PE durant sa campagne et que la Suède et le Danemark ainsi que la République Tchèque ont voté, elles, contre la proposition », ajoute l’association.

  • Dessin : © Red/Reporterre



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Les méthodes des lobbies pour empêcher la réglementation des perturbateurs endocriniens


19 mars 2019
Deux portraits de Macron décrochés dans des mairies basques
Lire sur reporterre.net
19 mars 2019
Un cyclone cause un millier de morts au Mozambique et au Zimbabwe
Lire sur reporterre.net
18 mars 2019
En Belgique, activistes du climat et Gilets jaunes unis dans des actions contre les multinationales
Lire sur reporterre.net
18 mars 2019
Six activistes du climat 23 h en garde à vue après une action non violente à Bordeaux
Lire sur reporterre.net
17 mars 2019
Un cyclone extrêmement violent a frappé le centre des États-Unis
Lire sur reporterre.net
15 mars 2019
Une nouvelle action dénonce la dissémination des boues rouges dans l’environnement
Lire sur reporterre.net
15 mars 2019
La grève pour le climat se déroule dans 123 pays et plusieurs villes en France
Lire sur reporterre.net
14 mars 2019
Selon des médecins, Adama Traoré pourrait être mort à cause des conditions de son interpellation
Lire sur reporterre.net
14 mars 2019
Le procès des responsables de la mort de Berta Caceres s’ouvre au Honduras
Lire sur reporterre.net
14 mars 2019
Risque de marée noire suite au naufrage du Grande America
Lire sur reporterre.net
14 mars 2019
Déguisés en abeille, des militants repeignent le siège de Bayer-Monsanto
Lire sur reporterre.net
14 mars 2019
La cabane des Gilets jaunes de Commercy a été détruite sur ordre du maire
Lire sur reporterre.net
13 mars 2019
La pollution de l’air pourrait causer bien plus de décès qu’on ne le pensait
Lire sur reporterre.net
13 mars 2019
À Bordeaux, une manifestante blessée, quatre arrêtées à la marche féministe nocturne du 8 mars
Lire sur reporterre.net
13 mars 2019
Nouvelle opération de destruction de cabanes de la Zad
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Pesticides

18 mars 2019
À Lyon, des enfants ont fait l’école buissonnière pour le climat
Reportage
18 mars 2019
EN IMAGES - Une journée historique pour la justice sociale et climatique
Reportage
30 janvier 2019
Dans le Diois poussent les champignons de l’autonomie
Chronique


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Pesticides