Journal indépendant, en accès libre, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Animaux

Le jaguar, l’éléphant d’Asie et le requin océanique seront mieux protégés

Le jaguar, l’éléphant d’Asie et le requin océanique vont bénéficier d’une meilleure protection à l’échelle internationale. Lors de la COP13 de la Convention sur la conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage (CMS), qui se déroule jusqu’au 22 février à Gandhinagar, en Inde, les représentants des 130 partis membres de ce traité ont accepté ce nouveau degré de protection, jeudi 20 février 2020.

La Convention sur la conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage (CMS) est un traité environnemental du Programme des Nations unies pour l’environnement. Elle a pour but d’assurer la conservation des espèces migratrices terrestres, aquatiques et aériennes dans l’ensemble de leur aire de répartition.

Le jaguar. Les représentants gouvernementaux présents des 130 partis membres ont approuvé par consensus la proposition d’inscrire le jaguar sur les deux annexes de la CMS pour offrir des protections pour l’espèce, qui s’étend sur 19 pays, des États-Unis jusqu’à l’Argentine et presque tous les pays entre les deux. L’Annexe I offre la meilleure protection possible, l’Annexe II oblige les pays à coordonner les efforts de conservation de l’espèce. Avec 40 % de son habitat ayant été perdus au cours des 100 dernières années, une action urgente pour sauver le jaguar est vitale. En plus d’être une cible du commerce illégal d’espèces sauvages, l’espèce connaît d’autres menaces comme la progression de la destruction de son l’habitat et des couloirs migratoires critiques, qui constituent probablement la plus grande menace pour la survie de cet animal emblématique. Le jaguar est le plus grand félin indigène des Amériques et le troisième plus grand félin du monde.

L’éléphant d’Asie. Les représentants gouvernementaux ont accepté par consensus la proposition du pays hôte d’inscrire l’éléphant d’Asie à l’Annexe I, lui offrant ainsi la protection la plus élevée possible. Classés comme menacés d’extinction par la liste rouge de l’UICN, les éléphants d’Asie sont menacés par la perte et la fragmentation de leur habitat ainsi que par l’abattage illégal pour leur ivoire et d’autres produits, tels que leur peau, ce qui alimente le braconnage pour répondre à une demande croissante de bijoux en peau d’éléphant. De plus, les éléphants d’Asie sont régulièrement victimes d’attaques de représailles dues au conflit homme-éléphant et peuvent être tués à cause d’infrastructure humaine, comme les collisions avec des trains.
 
Le requin océanique. Les gouvernements ont accepté de protéger le requin océanique, en danger critique d’extinction, en l’inscrivant à l’Annexe I de la CMS. Autrefois considéré comme l’un des requins tropicaux les plus communs au monde, le requin océanique est aujourd’hui l’un des plus menacés. Les représentants gouvernementaux présents des 130 parties membres à la CMS ont accepté par consensus la proposition du Brésil d’inscrire le requin océanique à l’Annexe I de la CMS — le plus haut niveau de protection possible — pour interdire la capture de l’espèce dans toute son aire de répartition.

  • Source : communiqué de presse du Fonds international pour la protection des animaux (IFAW)
  • Photo : Pixabay (CC0)

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende