Faire un don
71722 € récoltés
OBJECTIF : 120 000 €
60 %
Pour une presse libre comme l'air ! Soutenir reporterre

Le projet de réforme de la Constitution maintient l’écologie hors des « principes fondamentaux »

Durée de lecture : 1 minute

5 avril 2018

Mercredi 4 avril, le Premier ministre, Édouard Philippe, a détaillé le projet de réforme constitutionnelle. Réduction du nombre de parlementaires, introduction de 15 % de députés élus au scrutin proportionnel à l’occasion des élections législatives de 2022, limitation à trois mandats consécutifs pour les élus, et… inscription de la lutte contre le réchauffement climatique à l’article 34 de la Constitution.

Une mesure que l’association Fondation pour la nature et l’homme (FNH) qualifie dans un communiqué de presse de « greenwashing constitutionnel ». En cause : le caractère non contraignant de l’article 34, qui ne fait que définir la loi et délimiter son domaine. Ce qui fait dire à l’association que « cet ajout ne changera rien et ne permettra toujours pas au Conseil constitutionnel d’aller à l’encontre des dispositions climaticides ou nocives pour la biodiversité ». En conséquence, la FNH appelle les parlementaires à amender le texte afin d’inscrire la lutte contre le réchauffement climatique et la protection de la biodiversité à l’article premier de la Constitution, qui définit les « principes fondamentaux » de la République française.

Également évoquée par le Premier ministre, la transformation du Conseil économique, social et environnemental (Cese) en « chambre de la société civile ». Un simple « changement de nom » que regrette la FNH. L’association espérait voir émerger à l’occasion de cette réforme une « “Assemblée citoyenne du futur” capable d’assurer le chaînon manquant entre le savoir scientifique et l’action politique et de s’appuyer sur la richesse de la créativité citoyenne », et donc de prendre en compte le long terme dans toute décision politique.

  • Source : FNH
Le communiqué de la Fondation pour la nature et l’homme.



Documents disponibles

  Le communiqué de la Fondation pour la nature et l’homme.

19 juin 2019
14 collectivités locales mettent Total en demeure d’agir pour le climat
Lire sur reporterre.net
19 juin 2019
Contre l’accaparement des terres, des paysans ont occupé l’entreprise Arkolia
Lire sur reporterre.net
19 juin 2019
Les émissions de gaz à effet de serre ont diminué en France en 2018
Lire sur reporterre.net
19 juin 2019
Plus de 340 ONG appellent l’UE à interrompre les négociations commerciales avec le Brésil
Lire sur reporterre.net
18 juin 2019
Le gouvernement projette de « simplifier » l’urbanisation
Lire sur reporterre.net
14 juin 2019
Gilets jaunes : les tirs de LBD et de grenades ont explosé en 2018
Lire sur reporterre.net
13 juin 2019
En Bretagne, la préfète demande à un maire de réautoriser les pesticides dans sa commune
Lire sur reporterre.net
13 juin 2019
Privatisation d’Aéroports de Paris : la collecte des signatures pour le référendum a commencé
Lire sur reporterre.net
13 juin 2019
Les inondations records aux Etats-Unis provoquent une augmentation du prix mondial du maïs
Lire sur reporterre.net
13 juin 2019
Le Conseil de l’UE accroît l’opacité de l’évaluation des OGM
Lire sur reporterre.net
12 juin 2019
Concilier croissance économique et écologie : le « en même temps » du Premier ministre
Lire sur reporterre.net
12 juin 2019
Le journaliste Taha Bouhafs brutalisé et arrêté alors qu’il couvrait une manifestation
Lire sur reporterre.net
12 juin 2019
500 € avec sursis pour les décrocheurs de portraits de Macron
Lire sur reporterre.net
12 juin 2019
Chaque semaine, nous ingérons l’équivalent d’une carte de crédit en plastique
Lire sur reporterre.net
12 juin 2019
Le changement climatique va faire disparaître jusqu’à 17 % de la biomasse des animaux marins
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Politique
19 juin 2019
Le pic pétrolier approche, la transition énergétique patine
Tribune
19 juin 2019
Montagne d’or : les paroles du gouvernement n’enterrent pas le projet
Info
19 juin 2019
L’entreposage à sec des combustibles nucléaires usés plutôt qu’en piscine ?
Une minute - Une question


Sur les mêmes thèmes       Politique