Le siège d’EELV perd les deux tiers de ses salariés

13 juillet 2017

« En Marche pour les licenciements par ordonnance chez EELV ! » C’est le titre d’un communiqué signé par cinq salariés du siège du parti écolo, qui dénoncent la procédure de licenciement économique dont ils font l’objet cet été, en « moins de 30 jours », rapporte L’Obs jeudi 13 juillet. Une « annonce très brutale », écrivent-ils, sans « aucune concertation ni information préalable », « alors que les écologistes dénoncent haut et fort les ordonnances estivales de Macron et la loi Travail…Ils sont où nos idéaux écolos ? ».

Après cinq premiers départs volontaires, EELV aura donc réduit ses effectifs des deux tiers depuis le début de l’année, soit 10 emplois supprimés sur 14, détaillent ces cadres écolos, pour la plupart syndiqués et ayant plus de vingt ans d’ancienneté. Ils estiment « injuste » de payer « les erreurs stratégiques » de leur mouvement. Et proposent des pistes d’économie comme le déménagement immédiat des locaux de Montreuil pour louer un simple F3 dans Paris. Ou la réduction du nombre de membres du bureau exécutif, de 15 à 11, ce qui permettrait d’économiser 40.000 euros par an selon eux.

A la direction d’EELV, on se refuse à tout commentaire alors qu’une procédure est en cours. Mais dans une note envoyée aux cadres du parti, 12 des 15 membres du bureau exécutif (donc pas sa totalité) justifient cette décision par « la nécessité d’éviter la cessation de paiement ». Les mauvais résultats aux dernières législatives entraînent en effet une baisse drastique de financement public : « Alors que le budget 2017-2019 était construit sur une hypothèse de 850.000 voix au 1er tour des législatives et 3 députés élus, EELV n’a obtenu que 770.000 voix et zéro député. » Conséquence : « Le financement public va passer de 2,8 millions d’euros en 2017 à 1,1 million d’euros à partir de 2018 et pendant cinq ans. » Au lieu des 7.000 adhérents espérés, EELV explique aussi ne pouvoir compter que sur les cotisations de 4.200 adhérents.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.


22 mars 2019
Aux États-Unis, un juge met à l’arrêt des centaines de projets de forage pétroliers et gaziers
Lire sur reporterre.net
21 mars 2019
À Paris, les trois activistes du climat et le youtubeur Vincent Verzat libérés après huit heures de garde à vue
Lire sur reporterre.net
21 mars 2019
La cour d’appel de Nancy annule la condamnation de deux militants anti-Cigéo
Lire sur reporterre.net
21 mars 2019
La Haute Cour de justice australienne reconnaît la spoliation des terres de deux groupes autochtones
Lire sur reporterre.net
20 mars 2019
Alteo : le tribunal de grande instance de Marseille ouvre une information judiciaire
Lire sur reporterre.net
20 mars 2019
Deux châteaux viticoles en procès pour un épandage de pesticides près d’une école
Lire sur reporterre.net
19 mars 2019
Deux portraits de Macron décrochés dans des mairies basques
Lire sur reporterre.net
19 mars 2019
Un cyclone cause un millier de morts au Mozambique et au Zimbabwe
Lire sur reporterre.net
18 mars 2019
En Belgique, activistes du climat et Gilets jaunes unis dans des actions contre les multinationales
Lire sur reporterre.net
18 mars 2019
Six activistes du climat 23 h en garde à vue après une action non violente à Bordeaux
Lire sur reporterre.net
17 mars 2019
Un cyclone extrêmement violent a frappé le centre des États-Unis
Lire sur reporterre.net
15 mars 2019
Une nouvelle action dénonce la dissémination des boues rouges dans l’environnement
Lire sur reporterre.net
15 mars 2019
La grève pour le climat se déroule dans 123 pays et plusieurs villes en France
Lire sur reporterre.net
14 mars 2019
Selon des médecins, Adama Traoré pourrait être mort à cause des conditions de son interpellation
Lire sur reporterre.net
14 mars 2019
Le procès des responsables de la mort de Berta Caceres s’ouvre au Honduras
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Politique
8 février 2019
En secret, la France et l’Inde veulent construire la plus grande centrale nucléaire du monde
Tribune
22 mars 2019
Face aux « réquisitions » de portraits de Macron, les autorités contre-attaquent
Info
21 mars 2019
« Scènes apocalyptiques » au Mozambique après le passage du cyclone Idai
Info


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Politique