Le siège d’EELV perd les deux tiers de ses salariés

13 juillet 2017

« En Marche pour les licenciements par ordonnance chez EELV ! » C’est le titre d’un communiqué signé par cinq salariés du siège du parti écolo, qui dénoncent la procédure de licenciement économique dont ils font l’objet cet été, en « moins de 30 jours », rapporte L’Obs jeudi 13 juillet. Une « annonce très brutale », écrivent-ils, sans « aucune concertation ni information préalable », « alors que les écologistes dénoncent haut et fort les ordonnances estivales de Macron et la loi Travail…Ils sont où nos idéaux écolos ? ».

Après cinq premiers départs volontaires, EELV aura donc réduit ses effectifs des deux tiers depuis le début de l’année, soit 10 emplois supprimés sur 14, détaillent ces cadres écolos, pour la plupart syndiqués et ayant plus de vingt ans d’ancienneté. Ils estiment « injuste » de payer « les erreurs stratégiques » de leur mouvement. Et proposent des pistes d’économie comme le déménagement immédiat des locaux de Montreuil pour louer un simple F3 dans Paris. Ou la réduction du nombre de membres du bureau exécutif, de 15 à 11, ce qui permettrait d’économiser 40.000 euros par an selon eux.

A la direction d’EELV, on se refuse à tout commentaire alors qu’une procédure est en cours. Mais dans une note envoyée aux cadres du parti, 12 des 15 membres du bureau exécutif (donc pas sa totalité) justifient cette décision par « la nécessité d’éviter la cessation de paiement ». Les mauvais résultats aux dernières législatives entraînent en effet une baisse drastique de financement public : « Alors que le budget 2017-2019 était construit sur une hypothèse de 850.000 voix au 1er tour des législatives et 3 députés élus, EELV n’a obtenu que 770.000 voix et zéro député. » Conséquence : « Le financement public va passer de 2,8 millions d’euros en 2017 à 1,1 million d’euros à partir de 2018 et pendant cinq ans. » Au lieu des 7.000 adhérents espérés, EELV explique aussi ne pouvoir compter que sur les cotisations de 4.200 adhérents.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.


17 février 2018
Algues vertes : l’État français condamné à payer 556.000 euros
Lire sur reporterre.net
16 février 2018
Les aliments ultra-transformés suspectés de favoriser le cancer
Lire sur reporterre.net
16 février 2018
En Allemagne, la Deutsche Bahn investit 9,3 milliards d’euros dans les lignes de chemin de fer
Lire sur reporterre.net
15 février 2018
Devant la mobilisation, le projet minier en pays basque nord est abandonné
Lire sur reporterre.net
15 février 2018
Le rapport Spinetta conseille de fermer les petites lignes de chemin de fer
Lire sur reporterre.net
14 février 2018
Le gouvernement refuse la transparence sur le projet de stockage à Belleville-sur-Loire
Lire sur reporterre.net
14 février 2018
Trois anti-Cigéo ont comparu devant la justice
Lire sur reporterre.net
14 février 2018
Niveaux des océans : la hausse s’accélère
Lire sur reporterre.net
14 février 2018
Lactalis : l’ONG Foodwatch porte plainte et « n’épargne personne »
Lire sur reporterre.net
13 février 2018
Stockage de déchets à Belleville : EDF ne dément pas, les élus réagissent
Lire sur reporterre.net
12 février 2018
Les forces obscures d’Apple contre les Jedis d’Attac
Lire sur reporterre.net
9 février 2018
Un blogueur vietnamien condamné pour avoir dénoncé une pollution
Lire sur reporterre.net
9 février 2018
La Banque européenne d’investissement accorde 1,5 milliard d’euros à un projet d’énergie fossile
Lire sur reporterre.net
9 février 2018
Le Parlement européen favorable à l’annulation du changement d’heure
Lire sur reporterre.net
8 février 2018
Un transport maritime plus propre éviterait 140.000 décès prématurés par an
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Politique
16 février 2018
Déchets nucléaires : il faut que l’État cesse de mentir
Edito
17 février 2018
Où en est l’écologie politique ?
Une minute - Une question
8 février 2018
Énergies renouvelables : les citoyens débordent les pouvoirs publics
Alternative


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Politique