Les actionnaires de Bolloré accueillis avec du poisson pourri

1er juin 2017

Des ONG ont accueilli jeudi 1 juin les actionnaires de Bolloré avec du poisson pourri pour réclamer un dialogue avec le groupe, qui détient près de 40 % de Socfin, holding luxembourgeoise propriétaire de plantations accusées de polluer et de bafouer les droits de populations d’Afrique et d’Asie.

« Honte à Bolloré, qui soutient des dictatures », ont scandé lors d’une manifestation de deux heures la trentaine de militants d’une demi-douzaine d’ONG, devant la tour Bolloré à Puteaux (Hauts-de-Seine). Certains ont accueilli les actionnaires qui se rendaient à l’assemblée générale du groupe, munis de cannes à pêche avec du poisson pourri, symbole de pollution, accroché au bout de la ligne.

« Ça fait maintenant plusieurs années que les communautés villageoises riveraines des plantations de la Socfin, au Cameroun, en Côte d’Ivoire, au Liberia, en Sierra Leone, subissent des abus des plantations de palmiers, d’hévéas de la Socfin, que ça soit des problèmes de rivières polluées, des problèmes d’espace vital autour des villages qui ne sont pas respectés, des problèmes d’accès aux centres de santé, ou aux écoles », a expliqué à l’AFP Adrien Roux, porte-parole de l’ONG française ReAct.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Greenpeace poursuivie en diffamation par la Socfin, une filiale de Bolloré


12 novembre 2018
Près de 50.000 manifestants pour le climat au Québec
Lire sur reporterre.net
12 novembre 2018
Les incendies en Californie ont déja causé 31 morts et 228 disparus
Lire sur reporterre.net
10 novembre 2018
Une première victoire juridique pour les défenseurs de la forêt de Romainville
Lire sur reporterre.net
9 novembre 2018
Les opposants au projet GCO ont manifesté chez Vinci et au ministère des Transports
Lire sur reporterre.net
9 novembre 2018
Débat public sur les déchets nucléaires : la CNDP rappelle le gouvernement à ses devoirs
Lire sur reporterre.net
9 novembre 2018
Le potentiel de développement durable de la Guyane n’est pas dans l’or
Lire sur reporterre.net
8 novembre 2018
Un Français « consommerait » 352 m2 de forêt tropicale par an
Lire sur reporterre.net
7 novembre 2018
12 h de garde à vue pour avoir peint des coquelicots
Lire sur reporterre.net
7 novembre 2018
De lourdes amendes requises contre une éleveuse opposée à l’abattage de ses canards
Lire sur reporterre.net
7 novembre 2018
La désastreuse pêche électrique a été subventionnée, révèle l’association Bloom
Lire sur reporterre.net
5 novembre 2018
L’autorité sanitaire interdit les produits à base de métam-sodium
Lire sur reporterre.net
5 novembre 2018
Pas moins de pesticides en France en 2017 qu’en 2016
Lire sur reporterre.net
3 novembre 2018
GCO : 200 élus appellent Emmanuel Macron à rencontrer les grévistes de la faim
Lire sur reporterre.net
2 novembre 2018
Le gouvernement encore en retard pour payer les aides à l’agriculture bio
Lire sur reporterre.net
2 novembre 2018
Des documents liés au projet d’enfouissement Cigéo piratés en juin
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Forêts tropicales

10 novembre 2018
Gabriel, paysan pris à la gorge par une administration aveugle
Tribune
12 novembre 2018
L’Autorité de sûreté nucléaire change de tête, mais à quoi sert-elle ?
Info
12 novembre 2018
Pourquoi une exposition de photos sur la précarité ?
Une minute - Une question


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Forêts tropicales