Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Pesticides

Les associations demandent de revenir sur l’autorisation du sulfoxaflor, nouveau pesticide « tueur d’abeilles »

Dans un communiqué de presse publié ce vendredi 20 octobre 2017, plusieurs associations demandent au Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation
la suspension immédiate du Sulfoxaflor, pesticide qu’elles considèrent comme étant un néonicotinoïde. Reporterre vous racontait l’affaire de son autorisation surprise en France ce matin-même.

Cinq associations sont signataires du communiqué : la Ligue de protection des oiseaux, la Société nationale de protection de la nature, France nature environnement, l’Aspas, et l’Office pour les insectes et leur environnement.

Elles notent que cette autorisation s’est faite « contre toute attente, en pleine tenue des États généraux de l’alimentation et au mépris de la Loi biodiversité qui interdit l’usage des néonicotinoides » et demandent « la suspension immédiate de cette autorisation incompréhensible, vécue comme une remise en cause des engagements pris par la France. »

« Placer la France en tête du combat contre les perturbateurs endocriniens et les pesticides était l’une des promesses de campagne d’Emmanuel Macron », notent-elles encore, en appelant « au Ministre Nicolas Hulot pour une application de la Loi Biodiversité votée il y a guère plus de un an. »

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende