Les circonstances dans lesquelles Maxime a perdu sa main se précisent

Durée de lecture : 2 minutes

24 mai 2018

De nouveaux éléments ont été dévoilés ce jeudi 24 mai après-midi, permettant de préciser les circonstances dans lesquelles Maxime, 21 ans, étudiant en master de sciences-politiques à Lille, originaire de Marseille, a perdu sa main mardi 22 mai en milieu de journée sur la Zad de Notre-Dame-des-Landes.

Tout d’abord, son avocat, Hervé Gerbi, a donné une conférence de presse ce jeudi à 15 heures, accompagné de la famille de Maxime. Selon Ouest France, présent sur place, il a indiqué que Maxime reconnaît avoir saisi la grenade, dans le but de « priver les forces de l’ordre d’une munition ». Mais « sans intention de la jeter sur les forces de l’ordre qui étaient dans son dos ».

Maxime serait arrivé à la Zad de Notre-Dame-des-Landes il y a deux ou trois semaines. Ses parents l’ont décrit comme « pacifiste, très curieux, sportif ». Ils affirment qu’ils ignoraient que leur fils était à la Zad. « Pas une seconde, nous n’imaginons qu’il ait pu avoir un geste violent », ont-ils déclaré aux journalistes présents sur place.

Maître Gerbi a précisé que la version de Maxime était très différente de celle de l’État et annonce un dépôt de plainte. Il s’est également distancié des déclarations venant des Médics de la Zad, qui avaient notamment indiqué qu’il leur semblait peu probable que quelqu’un ramasse une grenade alors qu’il était signalé que c’est dangereux. « Maxime n’est pas un zadiste. Il a conscience de son geste stupide. Il a ramassé la grenade en pensant que ce serait une munition de moins pour les gendarmes. Elle a explosé », a déclaré l’avocat, ajoutant : « Il y a sur la Zad des gens très violents et très dangereux et il y a des idéalistes comme Maxime. »

Autre déclaration arrivée un peu plus tôt dans la journée, celle du groupe presse de la Zad, justement, qui explique l’avoir établie après avoir recoupé plusieurs témoignages. Notamment, le communiqué précise qu’il s’agissait d’un moment de « calme » (alors que la gendarmerie affirme qu’il y avait un harcèlement à coup de projectiles et cocktails Molotov), quand « un effectif de gendarmes mobiles, en embuscade est alors sorti à l’improviste de la forêt ». Cette charge aurait fait fuir les personnes présentes sur place. « C’est à ce moment là qu’une série de grenades a été lancée sur quelques personnes à la queue du groupe tentant d’échapper à la charge. Après l’explosion, plusieurs personnes se sont retournées et ont vu la victime, debout, dos aux gendarme, se tenant le poignet droit avec la main gauche », poursuit le texte, qui conclue donc que les gendarmes n’ont pas tiré leurs grenades pour « se sortir d’une situation de danger grave ».

  • Sources : Ouest France et communiqué du Groupe presse de la Zad.



26 juillet 2019
De multiples records de chaleur enregistrés par Météo France
Lire sur reporterre.net
26 juillet 2019
Greenpeace dépose un recours contre la suppression des enquêtes publiques
Lire sur reporterre.net
26 juillet 2019
Les algues vertes frappent à nouveau la Bretagne
Lire sur reporterre.net
25 juillet 2019
Huile de palme : Total saisit le Conseil constitutionnel
Lire sur reporterre.net
25 juillet 2019
Nouveau revers pour le projet de centre commercial de Val Tolosa
Lire sur reporterre.net
25 juillet 2019
Les opposants à EuropaCity neutralisent les travaux de la future gare
Lire sur reporterre.net
25 juillet 2019
Le record estival de consommation d’électricité a été battu
Lire sur reporterre.net
25 juillet 2019
Un rapport officiel étudie comment atteindre le « zéro artificialisation » des sols
Lire sur reporterre.net
24 juillet 2019
Des animaux sont transportés sur de longues distances en pleine canicule, d’après des ONG
Lire sur reporterre.net
24 juillet 2019
Le 125e portrait d’Emmanuel Macron décroché au pays Basque
Lire sur reporterre.net
23 juillet 2019
Les députés ont voté pour la ratification du Ceta
Lire sur reporterre.net
23 juillet 2019
Canicule : EDF obligé de mettre à l’arrêt deux réacteurs nucléaires
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2019
Bure : expulsion en cours au bois Lejuc
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2019
La justice interdit à Greenpeace de s’approcher de convois transportant des déchets nucléaires
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2019
À Bure, le bois Lejuc est réoccupé
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Notre-Dame-des-Landes

3 juillet 2019
Ceta, Mercosur : les accords de libre-échange donnent le pouvoir aux multinationales
Info
25 juillet 2019
Éradiquer les punaises de lit, une véritable guerre des nerfs
Enquête
27 juillet 2019
Voiture reine, magasins à perte de vue... Bienvenue à la zone commerciale géante de Plan-de-Campagne
Reportage


Dans les mêmes dossiers       Notre-Dame-des-Landes