Les circonstances dans lesquelles Maxime a perdu sa main se précisent

24 mai 2018

De nouveaux éléments ont été dévoilés ce jeudi 24 mai après-midi, permettant de préciser les circonstances dans lesquelles Maxime, 21 ans, étudiant en master de sciences-politiques à Lille, originaire de Marseille, a perdu sa main mardi 22 mai en milieu de journée sur la Zad de Notre-Dame-des-Landes.

Tout d’abord, son avocat, Hervé Gerbi, a donné une conférence de presse ce jeudi à 15 heures, accompagné de la famille de Maxime. Selon Ouest France, présent sur place, il a indiqué que Maxime reconnaît avoir saisi la grenade, dans le but de « priver les forces de l’ordre d’une munition ». Mais « sans intention de la jeter sur les forces de l’ordre qui étaient dans son dos ».

Maxime serait arrivé à la Zad de Notre-Dame-des-Landes il y a deux ou trois semaines. Ses parents l’ont décrit comme « pacifiste, très curieux, sportif ». Ils affirment qu’ils ignoraient que leur fils était à la Zad. « Pas une seconde, nous n’imaginons qu’il ait pu avoir un geste violent », ont-ils déclaré aux journalistes présents sur place.

Maître Gerbi a précisé que la version de Maxime était très différente de celle de l’État et annonce un dépôt de plainte. Il s’est également distancié des déclarations venant des Médics de la Zad, qui avaient notamment indiqué qu’il leur semblait peu probable que quelqu’un ramasse une grenade alors qu’il était signalé que c’est dangereux. « Maxime n’est pas un zadiste. Il a conscience de son geste stupide. Il a ramassé la grenade en pensant que ce serait une munition de moins pour les gendarmes. Elle a explosé », a déclaré l’avocat, ajoutant : « Il y a sur la Zad des gens très violents et très dangereux et il y a des idéalistes comme Maxime. »

Autre déclaration arrivée un peu plus tôt dans la journée, celle du groupe presse de la Zad, justement, qui explique l’avoir établie après avoir recoupé plusieurs témoignages. Notamment, le communiqué précise qu’il s’agissait d’un moment de « calme » (alors que la gendarmerie affirme qu’il y avait un harcèlement à coup de projectiles et cocktails Molotov), quand « un effectif de gendarmes mobiles, en embuscade est alors sorti à l’improviste de la forêt ». Cette charge aurait fait fuir les personnes présentes sur place. « C’est à ce moment là qu’une série de grenades a été lancée sur quelques personnes à la queue du groupe tentant d’échapper à la charge. Après l’explosion, plusieurs personnes se sont retournées et ont vu la victime, debout, dos aux gendarme, se tenant le poignet droit avec la main gauche », poursuit le texte, qui conclue donc que les gendarmes n’ont pas tiré leurs grenades pour « se sortir d’une situation de danger grave ».

  • Sources : Ouest France et communiqué du Groupe presse de la Zad.



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.



19 avril 2019
Notre-Dame, site désormais pollué par le plomb ?
Lire sur reporterre.net
19 avril 2019
Un recours au Conseil d’État demande l’interdiction des grenades GLI-F4
Lire sur reporterre.net
18 avril 2019
Le dioxyde de titane, alias E171, sera interdit en janvier 2020
Lire sur reporterre.net
17 avril 2019
La société Arkolia confirme son projet de méga centrale solaire sur le Larzac
Lire sur reporterre.net
17 avril 2019
Un nouvel observatoire pour évaluer l’action des députés européens
Lire sur reporterre.net
17 avril 2019
Blocages à Londres : Extinction Rebellion réclame un « état d’urgence climatique »
Lire sur reporterre.net
16 avril 2019
Plus de 200 perturbateurs endocriniens retrouvés dans nos eaux de surface
Lire sur reporterre.net
15 avril 2019
L’exportation du lait européen en Afrique est nuisible, alerte un collectif d’ONG
Lire sur reporterre.net
15 avril 2019
Le glyphosate interdit au Vietnam
Lire sur reporterre.net
15 avril 2019
La manifestation pour la liberté de manifester brutalement empêchée à Toulouse
Lire sur reporterre.net
13 avril 2019
Appel à manifester pour les libertés samedi 13 avril
Lire sur reporterre.net
10 avril 2019
La fonte des glaciers fait monter le niveau de la mer à un rythme de plus en plus rapide
Lire sur reporterre.net
9 avril 2019
Le tribunal suspend les travaux de la déviation de Beynac, en Dordogne
Lire sur reporterre.net
9 avril 2019
La période d’avril 2018 à mars 2019 est la plus chaude jamais enregistrée en Europe et à l’échelle mondiale
Lire sur reporterre.net
8 avril 2019
Grenouilles et crapauds menacés d’extinction à cause d’un champignon
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Notre-Dame-des-Landes

23 avril 2019
Gaspard Glanz : « Je couvrirai les manifestations malgré les interdictions, parce que je suis journaliste »
Info
23 avril 2019
Dans la Creuse, une rivière renaît après des années de pollution
À découvrir
22 avril 2019
Pourquoi soutenez-vous Gaspard Glanz ?
Une minute - Une question


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Notre-Dame-des-Landes