Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Nuit debout

Les dormeurs de la place de la République rangent tout - avant une nouvelle Nuit debout

Un fil d’infos sur la Nuit Debout à travers la France.

A Paris, vendredi matin vers 8 h 30, grand rangement de la place de la République. Près de trente personnes ont dormi sur place, des réfugiés, des SDF, des travailleurs, des provinciaux. Six policiers en tenue de ville surveillent le rangement, après qu’ils aient ordonné de dégager les tentes. Le travail se fait efficacement : "On est bien organisé, ça va vite, dit Adrien, du collectif Nuit debout. On démonte pour éviter qu’ils nous saccagent tout, on se réinstallera ce soir. Avec l’habitude, ça va vite et bien". Il parle d’une "mini-zad". Plus loin, la cantine distribue du café et du pain. Les camions de nettoyage de la Ville attendent de balayer la place, au demeurant très propre. Une nouvelle journée commence. A tout à l’heure...

-  Source : Reporterre


A Florac, en Lozère, assemblée Nuit debout samedi 9 avril
- jeudi 7 avril

Un mouvement social d’une ampleur qui n’avait plus été vue depuis longtemps se développe en ce moment en France.
Derrière la contestation de la loi travail se profile, même encore balbutiante, une remise en cause plus globale du « système ».
Une partie de la population est occupée à se mettre debout, à prendre la parole, et commence à faire le lien entre les différentes facettes de la crise systémique que nous connaissons.
Une opportunité ne nous est-elle pas offerte de faire converger l’ensemble de nos combats ?
Car derrière chaque lutte spécifique, nous retrouvons toujours le même cauchemar :
L’appétit insatiable de la finance, la soif inapaisable de profit, la boulimie vorace pour l’accaparement des biens communs.
Le temps du réveil est peut-être arrivé. Serons-nous au rendez-vous ?

Assemblée pour une nuit debout
à Florac à Radio Bartas 11 rue Célestin Freinet
le samedi 9 avril à 14 heures
En tant que média de proximité Radio Bartas ouvre ses portes au débat citoyen suite à une manifestation populaire

-  Source : Courriel à Reporterre


Le mouvement s’étend en France - 7 avril

Bien qu’ayant commencé à Paris, le mouvement Nuit Debout ne s’arrête pas à la capitale. Partout en province le mouvement s’organise. Au soir du mardi 5 avril, le quartier Bouffay de Nantes comptait environ 300 personnes préparées à y passer la soirée. L’engouement ne faiblit pas et le mouvement est donc reconduit les nuits suivantes. Idem pour Toulouse et sa place du Capitole occupée par 500 personnes depuis mardi soir ainsi que plusieurs autres villes telles que Strasbourg, Marseille ou encore Rennes. Certaines villes sont encore un peu timides mais se préparent pour un rassemblement ce samedi 9 avril qui sera prolongé dans la nuit (Lorient, Limoges, Valence,…).
A noter que différentes capitales européennes prennent part au mouvement telles que Bruxelles (200 personnes mercredi 6 avril), Madrid ou encore Berlin (prévu pour samedi 9 avril).

-  Source : Le Parisien


Une carte a été créée pour les prochains RDV de la Nuit Debout

-  Carte cliquer ici

Voir en plein écran

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende