Les émissions mondiales de CO2 ont de nouveau augmenté en 2018

Durée de lecture : 2 minutes

5 décembre 2018



Ce mercredi 4 décembre, les 57 institutions de recherche participant au Global Carbon Project (GCP) publient le Global Carbon Budget 2018 dans les revues Nature, Earth System Science Data et Environmental Research Letters. Le budget examine en profondeur la quantité de combustibles fossiles que les pays du monde entier brûlent et ce qu’il advient des émissions de CO2 associées.

Selon les projections du Global Carbon Project, les émissions de dioxyde de carbone (CO2) devraient augmenter de 2,7 % en 2018, principalement en raison de la croissance soutenue de la consommation de pétrole et de gaz. En 2017, les émissions de carbone étaient déjà à la hausse (+ 1,6 %) après une stagnation de trois ans.

La hausse des émissions est notamment tirée par l’Asie (Chine + 4,7 % en 2018 après + 1,7 % en 2017 ; Inde + 6,3 % après + 4 % en 2017), mais aussi par les États-Unis (+ 2,5 %, après - 0,5 % en 2017), tandis que l’Europe semble avoir réduit ses émissions de CO2 de 0,7 % en 2018 (fourchette d’incertitude de - 2,6 % à + 1,3 %), après une hausse de 1,4 % en 2017. Pour le reste du monde, l’évolution est estimée à + 1,8 % en 2018. Les données par pays ne sont pas encore disponibles (pour la France elles indiquaient une hausse de 2 % en 2017).

« L’augmentation des émissions de CO2 fossile en 2018 nous place sur une trajectoire de réchauffement bien au-delà de 1,5 °C, dit Corinne Le Quéré, présidente du Haut conseil pour le climat et directrice du Tyndall Centre for Climate Change Research de l’université de East Anglia, qui a dirigé cette étude. Il ne suffit pas de soutenir les énergies renouvelables. Les énergies fossiles doivent être progressivement supprimées et les efforts de décarbonation doivent être étendus à l’ensemble de l’économie. »

Par ailleurs, les auteurs de l’étude ont constaté que le taux de croissance de la teneur de CO2 dans l’atmosphère était légèrement moins fort que celui de l’année 2016, grâce à une plus grande absorption de carbone par les puits naturels de CO2 : l’océan et les continents.

« Alors que 2016 était une année marquée par El Nino, le contexte climatique de 2017 a permis un renforcement des puits naturels de carbone que sont l’océan et la biosphère terrestre, explique Roland Séférian, ingénieur chercheur au Centre national de recherches météorologiques (CNRM) et coauteur de l’étude. En 2017, ces puits ont absorbé environ 6,3 GtC soit 18 % de plus qu’en 2016. »





Lire aussi : Les émissions mondiales de carbone atteignent un record historique


23 janvier 2021
Les armes nucléaires sont interdites depuis le 22 janvier
Lire sur reporterre.net
22 janvier 2021
Canal Plus n’a pas le droit de s’approprier le mot Planète, estime l’INPI
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2021
Pour Greenpeace, la crise du Covid est l’occasion d’arrêter les vols courts
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2021
À Paris, les émissions automobiles causent 2.500 morts prématurés par an
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2021
Un rapport plaide pour le retour des trains transfrontaliers
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2021
Joe Biden signe le retour des États-Unis dans l’Accord de Paris
Lire sur reporterre.net
20 janvier 2021
Le référendum sur le climat face aux obstacles et aux oppositions
Lire sur reporterre.net
20 janvier 2021
Donald Trump : quatre ans de guerre à l’environnement
Lire sur reporterre.net
19 janvier 2021
Les syndicats d’EDF en grève contre le projet Hercule
Lire sur reporterre.net
19 janvier 2021
Gonzalo Cardona, protecteur de la conure à joues d’or, assassiné en Colombie
Lire sur reporterre.net
19 janvier 2021
L’industrie du gaz et du pétrole a émis 70 millions de tonnes de méthane en 2020
Lire sur reporterre.net
19 janvier 2021
La baisse des émissions de CO2 due aux autos électriques annulée par la prolifération des SUV
Lire sur reporterre.net
19 janvier 2021
Des ONG lancent un appel à M. Macron : « Stoppez le gaz de couche en Lorraine »
Lire sur reporterre.net
18 janvier 2021
Le gouvernement renonce à remonter les déchets toxiques enfouis à Stocamine
Lire sur reporterre.net
18 janvier 2021
Des actions de L214 pour faire le lien entre élevage intensif et Covid
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Climat et COP 24

23 janvier 2021
La presse locale agricole est sous le joug de la FNSEA
Info
22 janvier 2021
En Italie, la commune de Malles Venosta tient tête aux lobbies des pesticides
Alternatives
23 janvier 2021
« Tout le monde craque » : les jeunes activistes du climat sonnés par le Covid
Reportages


Dans les mêmes dossiers       Climat et COP 24