Les eurodéputés votent contre les pesticides

Durée de lecture : 2 minutes

16 juin 2017



Mercredi 14 juin, la majorité des députés européens n’a pas approuvé la motion qui visait à poursuivre l’autorisation d’épandage des pesticides sur les surfaces agricoles dédiées à la biodiversité. En votant « non » à une résolution de deux membres du Comité Agri, le Parlement européen a soutenu la proposition de la Commission européenne d’interdire l’utilisation de pesticides dans les surfaces d’intérêt écologique (SIE).

Les SIE ont été introduites dans la Politique agricole commune (PAC) en 2013. Tout agriculteur de l’Union européenne qui demande un paiement direct de la PAC et possède plus de 15 hectares de terres arables (prairies, jachères, cultures) est tenu d’avoir 5% de ses terres pour sauvegarder et améliorer la biodiversité dans sa ferme.

Cependant, comme l’explique Carmen Etcheverry, chargée de mission à France nature environnement : « Alors que les surfaces d’intérêt écologique ont été conçues pour offrir des refuges à toutes ces espèces qui aident les agriculteurs, l’épandage des pesticides y était autorisé. Elles ne pouvaient alors remplir leur rôle ; nous nous félicitons que cela change ! »

Pour les ONG, ce vote du Parlement européen est un signal positif, alors que les discussions sur la prochaine PAC commencent à s’ouvrir. Pour Allain Bougrain-Dubourg, président de la LPO : « Aujourd’hui, une grande majorité du Parlement européen a choisi une PAC plus verte. Ce vote montre que les députés écoutent les citoyens : plus des trois quarts des personnes qui ont participé à la consultation publique sur la PAC ont en effet demandé une politique respectueuse de la biodiversité et de la santé humaine ».





Lire aussi : La politique agricole dépend... de vous. Cinq questions pour agir


18 septembre 2020
À Gonesse, une fête pour lutter contre trois projets inutiles
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Une partie de la forêt de Compiègne « privatisée » pour la chasse à courre
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Zone à faible émission : sept villes sommées de limiter la circultation des véhicules polluants
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Nos portables pourraient accentuer la mortalité des insectes, selon une étude
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Nouveau report pour le Congrès mondial de la nature
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
À Port-la-Nouvelle, les travaux du port géant se poursuivent malgré l’opposition
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Un paysan accusé de violences : il a lancé une bouse de vache lors d’une action
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
En Bulgarie, un écologiste est en grève de la faim depuis 40 jours
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Un recours contre le projet du gouvernement d’offrir des sites « clé en main » aux industriels
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Foodwatch dénonce les emballages alimentaires à moitié vides
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
La Commission européenne propose de réduire de 55 % en 2030 les émissions de gaz à effet de serre
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2020
Les deux tiers des fruits non bios contiennent des résidus de pesticides
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2020
Biodiversité : aucun des 20 « objectifs d’Aïchi » n’a été atteint en 10 ans
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2020
L’accord de libre-échange UE-Mercosur « va accroître des dynamiques mortifères »
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2020
La fumée des feux américains va jusqu’en Europe
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Pesticides

18 septembre 2020
Avec le projet de contournement de Montpellier, la voiture reste reine
Reportage
19 septembre 2020
Le cri des pauvres, le cri de la Terre, reconnaître l’altérité : une lecture chrétienne
Tribune
18 septembre 2020
« Les retenues d’eau aggravent la sécheresse, et la vulnérabilité de l’agriculture »
Entretien


Dans les mêmes dossiers       Pesticides