Je fais un don
OBJECTIF :
120 000 €
6096
COLLECTÉS
11 %

Les eurodéputés votent contre les pesticides

16 juin 2017

Mercredi 14 juin, la majorité des députés européens n’a pas approuvé la motion qui visait à poursuivre l’autorisation d’épandage des pesticides sur les surfaces agricoles dédiées à la biodiversité. En votant « non » à une résolution de deux membres du Comité Agri, le Parlement européen a soutenu la proposition de la Commission européenne d’interdire l’utilisation de pesticides dans les surfaces d’intérêt écologique (SIE).

Les SIE ont été introduites dans la Politique agricole commune (PAC) en 2013. Tout agriculteur de l’Union européenne qui demande un paiement direct de la PAC et possède plus de 15 hectares de terres arables (prairies, jachères, cultures) est tenu d’avoir 5% de ses terres pour sauvegarder et améliorer la biodiversité dans sa ferme.

Cependant, comme l’explique Carmen Etcheverry, chargée de mission à France nature environnement : « Alors que les surfaces d’intérêt écologique ont été conçues pour offrir des refuges à toutes ces espèces qui aident les agriculteurs, l’épandage des pesticides y était autorisé. Elles ne pouvaient alors remplir leur rôle ; nous nous félicitons que cela change ! »

Pour les ONG, ce vote du Parlement européen est un signal positif, alors que les discussions sur la prochaine PAC commencent à s’ouvrir. Pour Allain Bougrain-Dubourg, président de la LPO : « Aujourd’hui, une grande majorité du Parlement européen a choisi une PAC plus verte. Ce vote montre que les députés écoutent les citoyens : plus des trois quarts des personnes qui ont participé à la consultation publique sur la PAC ont en effet demandé une politique respectueuse de la biodiversité et de la santé humaine ».




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : La politique agricole dépend... de vous. Cinq questions pour agir


26 mai 2018
Le gouvernement achète 17 millions d’euros de grenades
Lire sur reporterre.net
26 mai 2018
Une pétition est lancée contre le sabotage du train Cévenol par la SNCF
Lire sur reporterre.net
25 mai 2018
Cigéo : la Cour de cassation absout l’Andra sur le potentiel géothermique
Lire sur reporterre.net
25 mai 2018
Dix familles attaquent l’Union européenne en justice
Lire sur reporterre.net
24 mai 2018
Les circonstances dans lesquelles Maxime a perdu sa main se précisent
Lire sur reporterre.net
24 mai 2018
Le politique qui a lancé l’abattage massif d’arbres en Corrèze va être décoré par l’État
Lire sur reporterre.net
23 mai 2018
Le secret des affaires revient à l’Assemblée
Lire sur reporterre.net
23 mai 2018
Deux mois de prison avec sursis pour deux militants opposés au projet GCO de Strasbourg
Lire sur reporterre.net
23 mai 2018
L’enquête publique sur l’incinérateur d’Ivry-Paris XIII est ouverte
Lire sur reporterre.net
23 mai 2018
EDF prépare un nouvel EPR
Lire sur reporterre.net
22 mai 2018
Une commission d’enquête européenne en Bretagne sur l’importation de maïs toxique
Lire sur reporterre.net
22 mai 2018
30 ONG lancent une pétition pour la sortie du glyphosate en trois ans
Lire sur reporterre.net
22 mai 2018
Un cheminot se suicide sur son lieu de travail
Lire sur reporterre.net
22 mai 2018
À Notre-Dame-des-Landes, un homme grièvement blessé à la main par une grenade
Lire sur reporterre.net
22 mai 2018
La France s’oppose à un moratoire européen sur la chasse à la tourterelle des bois
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Pesticides

25 mai 2018
Dans la Vienne, la ferme-usine sera… bio
Reportage
24 mai 2018
Reporterre va bien et a besoin de vous
Edito
25 mai 2018
Robin, mutilé par une grenade, écrit à Maxime, qui a perdu sa main sur la Zad : « La solidarité est notre arme »
Tribune


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Pesticides