Les fonctionnaires créent un « comité de défense du ministère de l’Écologie »

Durée de lecture : 2 minutes

21 juin 2019



Jeudi 20 juin 2019, des fonctionnaires ont décidé de créer un « comité de défense du ministère de l’Écologie ». Ils soulignent l’écart entre les paroles et les actes du gouvernement. « Face à l’inaction verbeuse de nos ministres, ce conseil rappellera chaque fois que nécessaire la réalité des moyens engagés au regard des ambitions des discours, écrivent les syndicalistes dans un communiqué. Si la planète se soignait avec des mots, la France serait la championne du monde de la vertu écologique », ajoutent-ils.

La situation au sein du ministère reste critique. «  Il a obtenu la palme d’or des pertes d’emplois, rappellent les fonctionnaires, moins 3,7% entre 2014 et 2015, moins 2,9% entre 2015 et 2016 loin devant tous les autres ministères ». Ils dénoncent également, « la baisse des moyens, les restructurations incessantes, les privatisations et les transferts de missions ». Selon eux, « le ministère se meurt à petit feu ».

Pour interpeller le gouvernement, les syndicalistes multiplient les actions et ont même écrit une chanson à l’attention de François de Rugy.

Notre ministère a besoin d’un rebond
François de Rugy faut que tu passes à l’action
Le combat pour le climat ils en font leur choux gras
Et nous pendant ce temps là, on arrête pas
De perdre des emplois, depuis des années voilà
Nos services à bout de bras, on tient déjà,
Mais François de Rugy, qu’est ce que tu fais là
Pour défendre tes agents face au budget
Il est bientôt temps de s’en préoccuper
Sinon il n’y aura plus rien à sauver !

  • Source : Communiqué
  • Photos : l’hôtel de Roquelaure, à Paris, siège du ministre de la Transition écologique et solidaire. © Mathieu Génon/Reporterre




Lire aussi : Les fonctionnaires de l’Environnement rejoignent le cortège du mécontentement


Documents disponibles

  Sans titre

8 juillet 2020
Manifestation : Ensemble pour le climat et contre les violences policières
Lire sur reporterre.net
7 juillet 2020
Le mois dernier fut le « 2e mois de juin le plus chaud pour l’Europe »
Lire sur reporterre.net
7 juillet 2020
Contre l’avis de la mairie de Paris, le gouvernement valide le réaménagement polémique de la gare du Nord
Lire sur reporterre.net
6 juillet 2020
Aux Etats-Unis, la critique de la pollution par le plastique est qualifiée de « terrorisante »
Lire sur reporterre.net
6 juillet 2020
Des collectifs demandent un moratoire sur les projets de centres commerciaux et logistiques
Lire sur reporterre.net
3 juillet 2020
Pollution de l’air : l’État risque une lourde amende pour inaction
Lire sur reporterre.net
3 juillet 2020
Mercosur : « Stoppées net » selon M. Macron, les négociations sont finalisées, annonce l’Union européenne
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
Le reporter Stéphane Trouille est condamné à huit mois ferme en appel
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
La justice relaxe un militant anti-pub
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
La Commission européenne demande à la France de mettre fin à la chasse illégale
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
Trop des substances préoccupantes dans les crèmes solaires pour enfants
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
Le Conseil d’Etat valide l’urbanisation du Triangle de Gonesse
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
L’exploitation des forêts s’accroît de manière abrupte en Europe
Lire sur reporterre.net
1er juillet 2020
L’Autorité de régulation censure une pub pour un vélo qui critique les pollutions de l’automobile
Lire sur reporterre.net
1er juillet 2020
L’avenir des trains de nuit attendra la fin de l’été
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Politique
7 juillet 2020
Barbara Pompili, la caution écolo de Macron, ne fera pas de vague
Info
9 mai 2020
Appel des soignants : la plus grande menace sur notre santé est le réchauffement climatique
Tribune
8 juillet 2020
À Marseille, les cinq chantiers écolos qui attendent Michèle Rubirola
Info


Sur les mêmes thèmes       Politique