Les méthodes d’évaluation des pesticides sont supervisées par les agro-industriels

7 février 2018

Dans un rapport publié mardi 6 février, le Pesticide action network et l’ONG Générations futures montrent que « sur 12 méthodes d’évaluation des risques des pesticides étudiées , 11 ont été développées ou promues par l’industrie »

Ce rapport intervient alors qu’une commission spéciale sur les méthodes d’évaluation du glyphosate vient d’être créée par les eurodéputés.

D’après le Pesticide action network, les méthodes développées par les industriels posent problème, car « des effets délétères observés dans des tests sur des animaux peuvent être ignorés. »

Il pointe :
- des tumeurs mises en évidence sur des animaux peuvent être classées comme » non pertinentes pour l’homme » ;
- des résidus de pesticides dangereux dans l’eau peuvent être classés comme acceptables ;
- la mort de 50 % de populations d’insectes et d’abeilles non ciblées après des pulvérisations considérées également comme acceptable ;
- les exigences pour la protection de la vie aquatique affaiblies.

« Ces méthodes sont conçues pour éviter l’interdiction de pesticides dangereux et ont pour conséquences d’affaiblir la protection du public et de l’environnement », estiment les auteurs.

L’industrie, notamment l’International Life Sciences Institutes (ILSI) — un groupe de lobby de l’industrie —est également présente, dans 75 % des cas étudiés dans ce rapport, au sein des panels d’experts comme ceux de l’Agence de sécurité sanitaire européenne (EFSA) et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

- Source : Générations futures.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Celles qui ont révélé les « Monsanto papers » racontent comment Monsanto triche



25 avril 2019
Le tribunal jugera lundi 29 avril la levée du contrôle judiciaire de Gaspard Glanz
Lire sur reporterre.net
19 avril 2019
Notre-Dame, site désormais pollué par le plomb ?
Lire sur reporterre.net
19 avril 2019
Un recours au Conseil d’État demande l’interdiction des grenades GLI-F4
Lire sur reporterre.net
18 avril 2019
Le dioxyde de titane, alias E171, sera interdit en janvier 2020
Lire sur reporterre.net
17 avril 2019
La société Arkolia confirme son projet de méga centrale solaire sur le Larzac
Lire sur reporterre.net
17 avril 2019
Un nouvel observatoire pour évaluer l’action des députés européens
Lire sur reporterre.net
17 avril 2019
Blocages à Londres : Extinction Rebellion réclame un « état d’urgence climatique »
Lire sur reporterre.net
16 avril 2019
Plus de 200 perturbateurs endocriniens retrouvés dans nos eaux de surface
Lire sur reporterre.net
15 avril 2019
L’exportation du lait européen en Afrique est nuisible, alerte un collectif d’ONG
Lire sur reporterre.net
15 avril 2019
Le glyphosate interdit au Vietnam
Lire sur reporterre.net
15 avril 2019
La manifestation pour la liberté de manifester brutalement empêchée à Toulouse
Lire sur reporterre.net
13 avril 2019
Appel à manifester pour les libertés samedi 13 avril
Lire sur reporterre.net
10 avril 2019
La fonte des glaciers fait monter le niveau de la mer à un rythme de plus en plus rapide
Lire sur reporterre.net
9 avril 2019
Le tribunal suspend les travaux de la déviation de Beynac, en Dordogne
Lire sur reporterre.net
9 avril 2019
La période d’avril 2018 à mars 2019 est la plus chaude jamais enregistrée en Europe et à l’échelle mondiale
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Pesticides

24 avril 2019
Le combat des proches de Zineb Redouane pour que justice soit faite
Reportage
24 avril 2019
La liberté de la presse est-elle en danger sous Emmanuel Macron ?
Une minute - Une question
25 avril 2019
Au Havre, la bétonisation de l’estuaire détruit la biodiversité
Enquête


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Pesticides