Les méthodes d’évaluation des pesticides sont supervisées par les agro-industriels

7 février 2018

Dans un rapport publié mardi 6 février, le Pesticide action network et l’ONG Générations futures montrent que « sur 12 méthodes d’évaluation des risques des pesticides étudiées , 11 ont été développées ou promues par l’industrie »

Ce rapport intervient alors qu’une commission spéciale sur les méthodes d’évaluation du glyphosate vient d’être créée par les eurodéputés.

D’après le Pesticide action network, les méthodes développées par les industriels posent problème, car « des effets délétères observés dans des tests sur des animaux peuvent être ignorés. »

Il pointe :
- des tumeurs mises en évidence sur des animaux peuvent être classées comme » non pertinentes pour l’homme » ;
- des résidus de pesticides dangereux dans l’eau peuvent être classés comme acceptables ;
- la mort de 50 % de populations d’insectes et d’abeilles non ciblées après des pulvérisations considérées également comme acceptable ;
- les exigences pour la protection de la vie aquatique affaiblies.

« Ces méthodes sont conçues pour éviter l’interdiction de pesticides dangereux et ont pour conséquences d’affaiblir la protection du public et de l’environnement », estiment les auteurs.

L’industrie, notamment l’International Life Sciences Institutes (ILSI) — un groupe de lobby de l’industrie —est également présente, dans 75 % des cas étudiés dans ce rapport, au sein des panels d’experts comme ceux de l’Agence de sécurité sanitaire européenne (EFSA) et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

- Source : Générations futures.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Celles qui ont révélé les « Monsanto papers » racontent comment Monsanto triche


18 janvier 2019
En Suisse, des milliers de lycéens font grève pour le climat
Lire sur reporterre.net
17 janvier 2019
Le Défenseur des droits demande la « suspension » de l’usage des lanceurs de balle de défense
Lire sur reporterre.net
17 janvier 2019
Hamster d’Alsace : consultation sur le Plan national pour sa préservation
Lire sur reporterre.net
17 janvier 2019
La caravane de l’Atomik tour en route pour un débat public alternatif sur le nucléaire
Lire sur reporterre.net
15 janvier 2019
La justice annule l’autorisation de mise sur le marché du Roundup Pro 360
Lire sur reporterre.net
14 janvier 2019
Le projet minier de la Montagne d’or inquiète l’ONU
Lire sur reporterre.net
14 janvier 2019
Sébastien Lecornu et Emmanuelle Wargon au pilotage du grand débat national
Lire sur reporterre.net
14 janvier 2019
Les gendarmes ont levé le blocage des Gilets jaunes devant une usine de Monsanto
Lire sur reporterre.net
11 janvier 2019
François de Rugy serait prêt à reculer sur la fermeture des centrales à charbon d’ici 2022
Lire sur reporterre.net
10 janvier 2019
Une infirmière devant la justice pour avoir peint quelques coquelicots
Lire sur reporterre.net
10 janvier 2019
À Gap, deux « maraudeurs solidaires » haut-alpins condamnés
Lire sur reporterre.net
10 janvier 2019
Deux millions de personnes soutiennent l’Affaire du Siècle
Lire sur reporterre.net
10 janvier 2019
En 2018, les Etats-Unis ont émis 3,4 % de CO2 de plus qu’en 2017
Lire sur reporterre.net
10 janvier 2019
Le gouvernement ne veut pas interdire le dioxyde de titane, pourtant proscrit par les députés
Lire sur reporterre.net
10 janvier 2019
Champion des montages fiscaux, Lactalis ciblé par des paysans
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Pesticides

17 janvier 2019
Les trois lobbies selon François de Rugy : EDF, l’automobile, la chasse. Interview
Entretien
19 janvier 2019
Le terrible bilan de deux mois d’extrême violence policière
Enquête
18 janvier 2019
En quoi consiste la Marche pour le Référendum d’initiative citoyenne ?
Une minute - Une question


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Pesticides