Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Libertés

Les millionnaires réunis à Davos reconnaissent que les riches nuisent à la démocratie

Le Forum de Davos s’est achevé samedi 25 janvier. Les membres du club oligarchique le plus connu de la planète se sont accordés sur un point : les riches abiment la démocratie.


Le « Forum économique mondial » s’est tenu comme chaque année à Davos. Ce rassemblement de responsables de multinationales - qui payent plus de 20 000 euros leur inscription -, agrémenté de décideurs politiques et de journalistes économiques, est la manifestation la plus visible du caractère oligarchique qu’est devenu le système politique sous le capitalisme.

Les débats qui occupent ces journées reflètent l’évolution des esprits des dirigeants de ce monde. Cette année, nichée dans l’épais programme, une session a été consacrée vendredi 24 janvier à la démocratie : « Argent et influence. Alors que l’inégalité des revenus s’accroit, l’argent de la politique sape-t-il la démocratie ? »

En entrée du débat auquel participait notamment Joseph Stiglitz, l’animatrice a donné le résultat du sondage fait auprès des participants. La question posée était : « La démocratie est-elle abimée par les riches - individus et grandes entreprises ? ».

Réponse sans ambiguïté : à 64 %, oui.

Les riches sont donc conscients de l’évolution oligarchique du système. Comme ils sont conscients, par exemple, de la gravité de la crise climatique, largement mise en avant dans le Global risk report 2014 publié par le Forum. Conscients, et décidés à ne rien changer.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende