Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Pesticides

Les perturbateurs endocriniens coûtent 340 milliards de dollars par an aux Etats-Unis

Le coût sanitaire direct et indirect de l’exposition aux produits contenant des perturbateurs endocriniens pourrait s’élever à plus de 340 milliards de dollars par an aux Etats-Unis, soit nettement plus qu’en Europe, selon une évaluation publiée mardi 18 octobre dans une revue médicale britannique, The Lancet Diabetes and Endocrinology.

Les perturbateurs endocriniens sont présents dans de très nombreux produits : bouteilles en plastique, canettes alimentaires, détergents, jouets, cosmétiques, retardateurs de flammes et pesticides. Ils passent pour jouer un rôle dans plus d’une quinzaine de maladies, incluant les cancers du sein et de la prostate, l’infertilité, les malformations congénitales, l’obésité, le diabète, les maladies cardiovasculaires, les dysfonctionnements neurocomportementaux ainsi que les problèmes d’apprentissage.

Selon un calcul mathématique effectué par une équipe de chercheurs du centre médical Langone à New York, les coûts générés par l’exposition aux perturbateurs endocriniens atteindraient 340 milliards de dollars (310 milliards d’euros) par an aux Etats-Unis, soit 2,33 % du PIB. Une précédente étude évaluait les coûts pour l’Europe à 217 milliards de dollars (197 milliards d’euros), soit 1,28 % du PIB de l’Union européenne.

-  Source : Sciences et Avenir

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende