Les professionnels de plus en plus exposés aux rayons ionisants en France

Durée de lecture : 3 minutes

16 octobre 2020



L’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) a publié ce jeudi 15 octobre le bilan 2019 des expositions professionnelles aux rayonnements ionisants en France. La structure a suivi 395.040 travailleurs des domaines médical et vétérinaire, nucléaire, industriel et de la recherche ; dont 25.328 personnes exposées à la radioactivité naturelle (essentiellement des personnels navigants de l’aviation civile ou militaire soumis au rayonnement cosmique).

Cet effectif a augmenté de 1,2 % par rapport à 2018. Comme dans le bilan précédent, les effectifs se trouvent principalement dans le domaine médical (58 %) et dans le domaine nucléaire (22 %).

Sur l’ensemble de l’effectif suivi, le bilan de l’exposition 2019 montre que la grande majorité des travailleurs (76,3 % des travailleurs surveillés) est non exposée ou à des doses inférieures au seuil d’enregistrement.

Pourtant, la dose individuelle moyenne est en augmentation par rapport à 2018, se situant à 1,20 millisievert (mSv) (1,12 mSv en 2018). Des dépassements de la limite annuelle réglementaire de 20 mSv ont été enregistrés pour cinq travailleurs [1] (10 en 2018).

L’IRSN a également constaté que la dose collective [2] pour l’ensemble des travailleurs suivis s’établit à 112,3 h.Sv, soit 8 % de plus par rapport à 2018. Cette augmentation est liée principalement au volume accru des travaux de maintenance dans l’industrie nucléaire et à l’augmentation des doses reçues par le personnel navigant exposé au rayonnement cosmique, en lien notamment avec le cycle de l’activité solaire.

La dose individuelle moyenne la plus élevée est celle des travailleurs exposés à la radioactivité naturelle (2,18 mSv), qui sont à plus de 98 % des personnels navigants soumis aux rayonnements cosmiques. On retrouve ensuite les travailleurs du nucléaire et de l’industrie non nucléaire (22 % et 4 % des effectifs suivis) qui ont reçu respectivement des doses de 1,46 mSv et de près de 1 mSv. Enfin, le domaine médical et vétérinaire, qui regroupe la majorité des effectifs suivis, et le domaine de la recherche (3 % des effectifs) présentent les doses annuelles individuelles moyennes les plus faibles, inférieures ou égales à 0,30 mSv.

  • Photo : Hôtesse de l’air, via Pixabay. Le personnel navigant des compagnies aériennes est exposé à des doses importantes de rayonnement cosmique.




[1Cinq travailleurs, dont trois retenus par défaut, en l’absence d’un retour du médecin du travail sur les conclusions de l’enquête.

[2La dose collective d’un groupe de personnes est la somme des doses individuelles reçues par ces personnes. À titre d’exemple, la dose collective de 1.000 personnes ayant reçu chacune 1 mSv est égale à 1.000 homme.mSv soit 1 homme.Sv (h.Sv).


Lire aussi : Comment se protéger des ondes électromagnétiques


18 janvier 2021
Le gouvernement renonce à remonter les déchets toxiques enfouis à Stocamine
Lire sur reporterre.net
18 janvier 2021
Des actions de L214 pour faire le lien entre élevage intensif et Covid
Lire sur reporterre.net
16 janvier 2021
Black Rock, premier fonds financier mondial, investit massivement dans le charbon
Lire sur reporterre.net
15 janvier 2021
Le décret sur l’indécence énergétique ne concerne que 2 % des passoires thermiques
Lire sur reporterre.net
15 janvier 2021
Le ministre de l’Agriculture veut banaliser les nouveaux OGM
Lire sur reporterre.net
15 janvier 2021
Aux États-Unis, les Afro-Américains et les Latinos sont les premières victimes du Covid-19
Lire sur reporterre.net
14 janvier 2021
Le 16 janvier, pour nos libertés, manifestons contre le projet de loi de sécurité globale
Lire sur reporterre.net
13 janvier 2021
« Beauvau de la sécurité » : le ministre de l’Intérieur s’engage sur des peines minimales en cas d’agression de policier
Lire sur reporterre.net
13 janvier 2021
L’incendie d’une antenne près de Limoges revendiqué par un collectif anti 5G
Lire sur reporterre.net
13 janvier 2021
En Haute-Marne, le projet de laverie nucléaire toujours à l’arrêt
Lire sur reporterre.net
13 janvier 2021
La Confédération paysanne demande un moratoire sur la méthanisation
Lire sur reporterre.net
13 janvier 2021
Un rapport parlementaire propose l’interdiction des nitrites, cancérigènes, dans la charcuterie
Lire sur reporterre.net
13 janvier 2021
L’agroindustrie est la principale bénéficiaire des aides européennes à l’agriculture
Lire sur reporterre.net
13 janvier 2021
La déforestation tropicale s’accélère
Lire sur reporterre.net
12 janvier 2021
L’État français va devoir payer 10 millions d’euros pour pollution de l’air
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Nucléaire

THEMATIQUE    Santé
16 janvier 2021
Vanessa Codaccioni : « L’État nous pousse à agir comme la police »
Entretien
18 janvier 2021
À Gonesse, on se bat contre une gare au milieu des champs
Reportages
16 janvier 2021
Des collectifs citoyens repoussent l’installation d’antennes de téléphone
Info


Dans les mêmes dossiers       Nucléaire



Sur les mêmes thèmes       Santé