Le quotidien du climat
OBJECTIF :
70 000 €
38326 € COLLECTÉS
55 %
Je fais un don

Linky perturbe la vie des électrosensibles : le témoignage de Joséphine (VIDÉO)

9 décembre 2017 / Sérine Lortat-Jacob (Reporterre)

Le déploiement des compteurs électriques Linky se poursuit en France. L’opposition des municipalités et des collectifs est grandissante, comme le nombre des témoignages des électrosensibles. Reporterre a recueilli celui de Joséphine, étudiante en mathématiques.

Linky est en phase d’installation en France depuis décembre 2015. « Compteur communicant », il enregistre la consommation du circuit qu’il alimente toutes les demi-heures, et envoie ce relevé, sous forme d’un signal de faible intensité et une fréquence de l’ordre du Kilohertz (kHz), par les fils électriques vers un concentrateur. Cette fréquence va rayonner une infime partie de sa faible puissance sous forme de champ électromagnétique.

Ses détracteurs dénoncent une augmentation des ondes qui nous entourent et la captation de données relevant de notre vie privée.

L’horizon s’obscurcit pour Linky, dont le déploiement prend un tournant juridique. Les décisions municipales interdisant son installation se multiplient, contrecarrées par les préfets, tandis que les collectifs d’opposants sont plusieurs à avoir saisi la justice, qui doit rendre des décisions prochainement. MySmartCab a recueilli 634 plaintes sur les 1.000 qu’il attend pour lancer une action collective conjointe. Par ailleurs, l’Assemblée nationale s’est emparée du sujet : une « audition conjointe » sur « les enjeux des compteurs intelligents » s’y déroulera le 14 décembre.

Reporterre a recueilli le témoignage de Joséphine, une étudiante en master 1 en mathématiques. Électrosensible, elle raconte comment ce trouble perturbe son quotidien (elle a doit notamment poursuivre ses études par correspondance). Le collectif toulonnais d’opposants à Linky, auquel appartient la jeune fille, a recueilli 117 témoignages de personnes souffrant des mêmes maux.

Les témoignages recueillis par l’assocation TLF.

VIDEO : LEMOIGNAGE DE JOSÉPHINE



Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, mais nos revenus ne sont pourtant pas assurés.

Contrairement à une majorité de médias, nous n’affichons aucune publicité, et laissons tous nos articles en libre accès, afin qu’ils restent consultables par tous. Reporterre dépend en grande majorité des dons de ses lecteurs. Le journal, indépendant et à but non lucratif, compte une équipe de journalistes professionnels rémunérés, nécessaire à la production quotidienne d’un contenu de qualité. Nous le faisons car nous croyons que notre point de vue, celui de l’environnement et de l’écologie, compte — car il est aussi peut-être le vôtre.

Notre société a besoin d’un média qui traite des problématiques environnementales de façon objective, libre et indépendante, en restant accessible au plus grand nombre ; soutenir Reporterre est ma manière de contribuer à cette démarche. » Renan G.

Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : VIDÉO - Les électrohypersensibles préparent une action en justice contre Linky

Réalisation : Sérine Lortat-Jacob pour Reporterre



Documents disponibles

  Les témoignages recueillis par l’assocation TLF.
THEMATIQUE    Santé
8 décembre 2018
L’exigence de justice est le ciment du mouvement climatique mondial
Enquête
8 décembre 2018
La garde à vue du président des Amis de la terre : « Les ordres venaient d’en haut »
Reportage
7 décembre 2018
Comment analysez-vous le mouvement des Gilets jaunes ?
Une minute - Une question


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Santé





Du même auteur       Sérine Lortat-Jacob (Reporterre)