« Mme Royal, nous vous demandons un arrêt des travaux au Testet »

11 septembre 2014 / Isabelle Attard, Geneviève Azam, José Bové, Guillaume Cros, Pierre Larrouturou, Corinne Morel Darleux, Noël Mamère, Laurent Pinatel, François Simon, Vincent Liegey



La ministre de l’Ecologie a les moyens d’agir pour faire arrêter les travaux dans la zone humide du Testet, afin de rétablir le dialogue et d’examiner sereinement le dossier.

Des porte-paroles d’Attac, d’Europe Ecologie Les Verts, de Nouvelle Donne, du Parti de Gauche, de la Confédération paysanne s’unissent pour demander à Mme Royal d’agir.


Appel à Ségolène Royal,

Les travaux pour le barrage du Testet dans le Tarn ont commencé au mépris de toute concertation et de différents avis négatifs : aucune concertation avec des associations de protection de l’environnent et des milieux aquatiques, avis défavorables cachés durant l’enquête publique, refus du Conseil général et de la préfecture du Tarn de débattre publiquement et de suivre les avis des scientifiques du Conseil scientifique régional du patrimoine naturel (CSRPN), des experts nationaux du Conseil national de protection de la nature (CNPN) nommés par l’État, de la Commission d’enquêtes publiques, de la Fédération de pêche et des milieux aquatiques, des services de l’État chargés de l’eau (ONEMA).

Par ailleurs, plusieurs recours juridiques, déposés par le Collectif et ses partenaires, sont en cours d’examen : un recours au fond contre l’arrêté dit « Loi sur l’eau » du 3 octobre 2013 ; un recours au fond contre la déclaration d’utilité publique (DUP) du 2 octobre 2013 ; un recours au fond et en référé suspension contre l’arrêté de dérogation à l’interdiction de destruction d’espèces protégées du 16 octobre 2013. La demande de suspension du projet devrait être examinée par le tribunal administratif dans les jours qui viennent. Un recours a également été déposé par la FNE devant l’impossibilité de se procurer l’autorisation -obligatoire- pour la déforestation.

Malgré tout cela, les travaux de destruction de la forêt et de la zone humide ont commencé. Nous rappelons que ce barrage, financé sur des fonds publics, a pour seule vocation de perpétuer l’agriculture intensive et la culture du maïs pour quelques agriculteurs, alors que le rapport remis ces derniers jours par Jean Jouzel, Le climat de la France au 21è siècle, scénarios régionalisés, indique clairement les risques d’une telle fuite en avant.

Nous soutenons sans réserve la détermination et la résistance non-violente des citoyens, des paysans, des occupants de la zone forestière menacée, des grévistes de la faim. Ils affrontent une violence insupportable et dangereuse des forces de l’ordre et des machines convoyées pour détruire.

Nous vous demandons, en tant que ministre de l’Écologie et du développement durable de prendre la mesure de la situation. La nomination d’experts missionnés pour établir un dialogue ne répond pas aux questions posées, d’autant que les travaux de destruction ont continué de plus belle après cette annonce. Nous vous demandons un arrêt total des travaux et un moratoire.

Signataires :

- Isabelle Attard (Nouvelle Donne)
- Geneviève Azam (Attac)
- José Bové (EELV)
- Guillaume Cros (EELV)
- Pierre Larrouturou (Nouvelle Donne)
- Corinne Morel Darleux (Parti de Gauche)
- Noël Mamère
- Laurent Pinatel (Confédération paysanne)
- François Simon (EELV)
- Vincent Liegey (Parti pour la décroissance)


Voir aussi la pétition pour sauver le Testet Pétition.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Source : Reporterre.

Photo : DR

Consulter le DOSSIER : La bataille pour sauver la zone humide du Testet

DOSSIER    Sivens

1er octobre 2016
Une ferme-usine des mille cochons se prépare en lisière du Parc national des Ecrins
Reportage
30 septembre 2016
En agriculture, les micro-fermes ont un très grand avenir
Alternative
2 septembre 2016
En France, les émissions de gaz à effet de serre dues au transport sont reparties à la hausse
Info


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Sivens