49 %
Objectif 30 000 €

Non candidat, Super Châtaigne veut le retour de la démocratie

10 mars 2016 / Maëlle Guéroult (Reporterre)



Les promoteurs d’initiatives pour redonner le pouvoir aux citoyens se sont retrouvés en Ardèche. But : se fédérer pour ouvrir le système politique bloqué par les partis. Pour accompagner leur démarche, Super Châtaigne, né en 2013, se veut non candidat à l’élection présidentielle !

- Vogüé (Ardèche), reportage

« Les gens doivent reprendre confiance dans leur pouvoir de changer les choses. Pour cela, nous devons réinventer la démocratie », affirme Isabelle Attard. Députée du Calvados, elle a rejoint le groupe des initiatives populaires qui visent à redonner le pouvoir aux citoyens. Pourquoi ? « J’ai fait le choix de quitter les partis politiques et tant que du ménage n’y sera pas fait, je n’y retournerai pas. Depuis quatre ans, je découvre les pratiques en cours à l’Assemblée nationale, comme celle de la réserve parlementaire par exemple. Nous ne sommes pas dans une démocratie ! »

JPEG - 209 ko
Isabelle Attard, députée du Calvados.

Comme elle, près de 70 acteurs sont venus de toute la France pour un week-end de travail à Vogüé, du 4 au 6 mars. Ils représentent une quarantaine de collectifs nés ces dernières années : Conférence citoyenne 2017, Curieuses démocraties, Les Déconnomistes, 36.000 listes participatives en 2020, Nous la majorité, Partagir… Tous visent le renouveau démocratique : « Nous ne proposons ni programme ni candidat, indique le texte d’appel au week-end. Nous voulons inviter massivement les citoyennes et citoyens, partout en France, à se constituer en solution et prendre la main pour inventer ensemble les moyens d’en finir avec la politique-spectacle, la servitude volontaire, la soumission aux oligarchies et toutes les formes de simulacre démocratique qui étouffent le pouvoir citoyen et nourrissent les extrémismes. »

« Prendre le temps de construire pour être capable d’essaimer » 

Et le temps presse. C’est le message lancé en décembre 2015 par Caroline De Haas, militante féministe, et Elliot Lepers, designer sur leur site Gueule de bois : « Pour que les régionales soient notre dernière gueule de bois. » Leur intention avec cette plateforme : rassembler tous les porteurs de solutions.

Les habitants de Saillans, village drômois devenu un exemple de démocratie participative suite à l’élection d’une liste collégiale, ont entendu l’appel. Rapidement, ils se sont mobilisés pour organiser une rencontre des mouvements citoyens. Une première réunion s’est déroulée le 23 janvier 2016. Objectif : mieux se connaître pour définir un socle commun. Puis ce deuxième rassemblement, à Vogüé, à l’initiative cette fois de l’association Les Affranchis. Car les échéances de 2017 se rapprochent. « Nous sommes tous conscients de l’urgence. Mais nous voulons prendre le temps de construire pour être capable d’essaimer ensuite », précise Isabelle Attard.

JPEG - 203.9 ko
Emmanuel Chaumery, l’un des fondateurs d’Idéa.

Le groupe s’apprivoise, fait appel aux outils de l’éducation populaire, expérimente la gouvernance horizontale. Et s’attache à respecter les différences. Des différences qui s’expriment dans les démarches. « Nous avons des compétences et des moyens et nous souhaitons les mettre à disposition des citoyens qui sont en accord avec nos valeurs humanistes », dit ainsi Emmanuel Chaumery. Avec une vingtaine d’ex-militants de Nouvelle Donne, il a créé un parti, Idéa, Initiative pour une démocratie alternative. Sa finalité est d’aider tout citoyen ou collectif de citoyens à s’organiser pour se présenter aux législatives de 2017. Comment organiser un café citoyen, créer une équipe de campagne, utiliser le tractage ? Le parti propose d’accompagner, de former.

Trouver le non-candidat idéal 

Les Affranchis ont, eux, choisi une autre approche. « Nous souhaitons reprendre le pouvoir par les élections. Et notamment par la présidentielle. L’idée est de faire élire un candidat dont la seule mission sera d’utiliser l’article 11 de la Constitution. Celui-ci permet d’organiser un référendum », indique Cyril Pommier, membre des Affranchis. La question de ce référendum : « « Souhaitez-vous passer à la VIe République ? » Avec pour but de réviser la Constitution afin d’imaginer une nouvelle organisation avec la population. Parmi les solutions envisagées, déprofessionnaliser et dépersonnaliser la politique, donner les moyens à chaque citoyen de s’investir pendant plusieurs années, interdire le rachat des médias par des entreprises.

JPEG - 79.3 ko
Pendant les discussions à Vogüé.

Ne manquait plus qu’à trouver le non-candidat idéal. « Nous l’avons trouvé en la personne de Super Châtaigne, qui a accepté de représenter Les Affranchis. Nous lançons son investiture aujourd’hui », complète Lucas Taulou, autre membre de l’association. Né en 2013, ce personnage justicier souhaite une fois élu que les gens écrivent « eux-mêmes leur histoire, leur Constitution : qui ils sont, comment ils décident de vivre ensemble, comment ils redéfinissent les institutions, la démocratie, la place de l’être humain dans un écosystème devenu fragile ». Sa campagne est désormais lancée !

L’ambition est maintenant de poursuivre la structuration d’un grand mouvement citoyen. Une rencontre va être organisée dans les prochains mois. Avec l’objectif de réunir un plus grand nombre encore de mouvements, d’acteurs, d’initiatives. Pour peser de tout son poids dans la balance. Qui, peut-être, cette fois, aura des airs plus démocratiques.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Les Conseils d’urgence citoyenne se forment contre la « confiscation du pouvoir »

Source : Maëlle Guéroult pour Reporterre

Photos : © Maëlle Guéroult/Reporterre
sauf celle des discussions, DR
. chapô : Super Châtaigne.

THEMATIQUE    Politique
21 novembre 2016
Trump désigne un climatosceptique, Myron Ebell, comme ministre de l’Environnement
Info
9 décembre 2016
Les faucheurs de chaises repartent à l’action contre l’évasion fiscale
Info
8 décembre 2016
Dans le nucléaire, la transparence est un combat
Enquête


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Politique





Du même auteur       Maëlle Guéroult (Reporterre)