Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Énergie

Oléoduc aux États-Unis : le désengagement de BNP Paribas reste symbolique

Un désengagement « symbolique », qui n’empêche d’autres soutiens à des projets délétères pour le climat. Voici en synthèse comment les ONG ANV-Cop21 et les Amis de la Terre accueillent les dernières annonces de la banque BNP Paribas concernant ses investissements dans les énergies fossiles, dans un communiqué publié ce vendredi 7 avril 2017.

« BNP Paribas a annoncé avoir vendu sa part de 120 millions de dollars dans le prêt général de 2,5 milliards de dollars au très controversé oléoduc Dakota Access Pipeline (DAPL) aux Etats-Unis », expliquent les deux associations, qui s’opposent à cet oléoduc qu’elles considèrent comme dangereux pour le climat et les populations autochtones dont il traverse le territoire.

Mais l’annonce « arrive après que la banque ait participé au dernier versement pour le projet », notent-elles, rappelant également que la banque soutient encore d’autres équipements, tels que « Texas LNG, un projet de terminal d’exportation de gaz de schiste ».

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende