Orano condamné en justice pour mauvaise gestion des déchets de Pierrelatte

Durée de lecture : 2 minutes

5 février 2020



En mars 2018, des problèmes de mauvaise gestion des déchets avaient été détectés lors d’une inspection de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) sur deux usines situées sur le site de Pierrelatte gérées par Orano. Suite à l’action en justice menée par le Réseau « Sortir du nucléaire » et Frapna Drôme Nature Environnement, le tribunal de police de Valence a condamné, ce mardi 4 février, Orano Cycle à 11.000 euros d’amende.

Lors de son inspection des usines TU 5 et W de Pierrelatte, qui traitent des substances radioactives produites par les opérations d’enrichissement de l’uranium et de retraitement du combustible usé, l’ASN a constaté des « problèmes inquiétants de mauvaise gestion des déchets », rapporte le réseau Sortir du nucléaire dans son communiqué. Entre autres, « que les agents n’étaient pas avertis de la présence sur le site de certains déchets présentant des risques cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques. Certains registres n’indiquaient pas plusieurs informations essentielles sur les déchets stockés, qu’il s’agisse de leur localisation, de leur quantité ou de leur nature (radioactifs ou conventionnels). À certains endroits, les pictogrammes indiquant le danger n’étaient pas apposés ».

« Cette situation reflète une organisation du travail où la sûreté n’est pas la priorité, et qui met en danger les travailleurs et l’environnement », a dénoncé le réseau Sortir du nucléaire. Le 27 février 2019, ce dernier a cité directement Orano Cycle devant le tribunal de police de Valence. Frapna Drôme Nature Environnement s’est ensuite portée partie civile. C’est suite à une audience qui s’est déroulée le 1er octobre 2019 qu’Orano Cycle a été reconnue coupable de deux infractions et condamnée à verser 11.000 euros.

  • Source : Réseau Sortir du nucléaire




Lire aussi : Enquête dans la centrale la plus dangereuse de France


23 février 2021
Incendie de Rouen : Lubrizol tente d’éviter son procès
Lire sur reporterre.net
23 février 2021
La nouvelle piscine d’entreposage des combustibles usés d’EDF coûtera 1,25 milliard d’euros
Lire sur reporterre.net
23 février 2021
La Zad de Gonesse expulsée
Lire sur reporterre.net
22 février 2021
Israël souillé par une marée noire de grande ampleur
Lire sur reporterre.net
22 février 2021
Origine du Covid : les experts de l’OMS recommandent d’enquêter sur les visons et animaux à fourrure
Lire sur reporterre.net
20 février 2021
Les militants anti-Cigéo enfin libres de vivre normalement
Lire sur reporterre.net
19 février 2021
Le tribunal ordonne l’expulsion de la Zad de Gonesse
Lire sur reporterre.net
19 février 2021
Plan cancer : la santé environnementale marginalisée
Lire sur reporterre.net
18 février 2021
Selon l’OMS, les élevages de visons en Europe représentent un « risque élevé » de propagation du Covid-19
Lire sur reporterre.net
icon-bullhorn*****Sur le vif 18 février 2021
Des résultats positifs en trompe-l’œil pour EDF
Lire sur reporterre.net
18 février 2021
Au Groenland, les débats autour d’une mine d’uranium font tomber le gouvernement
Lire sur reporterre.net
18 février 2021
Un recours déposé contre les travaux d’extension du Grand Port maritime de Nantes-Saint-Nazaire
Lire sur reporterre.net
18 février 2021
À Bagnolet, la bergerie craint encore pour son avenir
Lire sur reporterre.net
17 février 2021
FNE saisit la justice pour forcer le gouvernement à protéger les dauphins victimes de la pêche
Lire sur reporterre.net
17 février 2021
Projet de loi Climat : l’examen à l’Assemblée nationale en passe d’être bâclé
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Déchets nucléaires

24 février 2021
Menus sans viande à Lyon : les contre-vérités des politiques
Info
24 février 2021
Quand l’écologie entre en territoire spirituel
Tribune
15 janvier 2021
Sortir de l’élevage intensif pour échapper aux pandémies
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Déchets nucléaires