Orano condamné en justice pour mauvaise gestion des déchets de Pierrelatte

Durée de lecture : 2 minutes

5 février 2020

En mars 2018, des problèmes de mauvaise gestion des déchets avaient été détectés lors d’une inspection de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) sur deux usines situées sur le site de Pierrelatte gérées par Orano. Suite à l’action en justice menée par le Réseau « Sortir du nucléaire » et Frapna Drôme Nature Environnement, le tribunal de police de Valence a condamné, ce mardi 4 février, Orano Cycle à 11.000 euros d’amende.

Lors de son inspection des usines TU 5 et W de Pierrelatte, qui traitent des substances radioactives produites par les opérations d’enrichissement de l’uranium et de retraitement du combustible usé, l’ASN a constaté des « problèmes inquiétants de mauvaise gestion des déchets », rapporte le réseau Sortir du nucléaire dans son communiqué. Entre autres, « que les agents n’étaient pas avertis de la présence sur le site de certains déchets présentant des risques cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques. Certains registres n’indiquaient pas plusieurs informations essentielles sur les déchets stockés, qu’il s’agisse de leur localisation, de leur quantité ou de leur nature (radioactifs ou conventionnels). À certains endroits, les pictogrammes indiquant le danger n’étaient pas apposés ».

« Cette situation reflète une organisation du travail où la sûreté n’est pas la priorité, et qui met en danger les travailleurs et l’environnement », a dénoncé le réseau Sortir du nucléaire. Le 27 février 2019, ce dernier a cité directement Orano Cycle devant le tribunal de police de Valence. Frapna Drôme Nature Environnement s’est ensuite portée partie civile. C’est suite à une audience qui s’est déroulée le 1er octobre 2019 qu’Orano Cycle a été reconnue coupable de deux infractions et condamnée à verser 11.000 euros.

  • Source : Réseau Sortir du nucléaire


Lire aussi : Enquête dans la centrale la plus dangereuse de France


6 avril 2020
Face à la chute des cours du pétrole, l’État prêt à soutenir le parapétrolier Vallourec
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
Le mois de mars 2020 figure parmi les plus chauds jamais enregistrés
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
Amazon mis en demeure par l’Inspection du travail
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
Plan de relance : 250 organisations dénoncent le lobbying de l’aviation
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
Un incendie près de Tchernobyl provoque une forte hausse de la radioactivité
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
L’enquête publique sur un grand projet autoroutier maintenue malgré le confinement
Lire sur reporterre.net
3 avril 2020
Les semences et plants potagers de nouveau autorisés à la vente
Lire sur reporterre.net
3 avril 2020
Pour les peuples autochtones, le coronavirus « représente une réelle menace d’extermination »
Lire sur reporterre.net
3 avril 2020
Dividendes : de grandes entreprises, dont Total, continuent à verser des dividendes massifs
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
Un cinquième indigène amazonien Guajajara assassiné au Brésil en quatre mois
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
Du sang de ver marin pourrait soigner des malades du Covid-19
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
La COP26 sur le climat reportée à cause de l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
Un salarié d’Amazon en réanimation
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
La pollution liée aux épandages grandit, aggravant l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
Une start-up française invente les masques respiratoires en fibre d’asperge
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Déchets nucléaires

4 avril 2020
SPÉCIAL OUTREMER - Rendues vulnérables par un système de santé dégradé, les Outremer se préparent au pire
Info
6 avril 2020
Au Canada, les communautés autochtones en première ligne face au coronavirus
Info
4 avril 2020
SPÉCIAL OUTREMER - À Mayotte, le coronavirus s’installe dans un département sinistré
Reportage


Dans les mêmes dossiers       Déchets nucléaires