Pékin souhaite interdire les voitures essence et diesel

Durée de lecture : 1 minute

12 septembre 2017



Et maintenant la Chine. Après la France et le Royaume-Uni il y a quelques semaines, le premier marché automobile mondial a annoncé travailler à un calendrier « pour une interdiction » de la production et de la vente de voitures essence et diesel au profit de la voiture électrique.

Le ministère chinois de l’Industrie et des Technologies de l’information (MIIT) a « entamé des recherches » sur le sujet et « va établir un calendrier en lien avec les administrations concernées », a assuré durant le week-end des 9 et 10 septembre le vice-ministre de l’Industrie Xin Guobin.

« De telles mesures vont conduire à de profonds changements dans l’environnement de l’industrie automobile en Chine », a insisté M. Xin devant un forum automobile à Tianjin (est), selon des extraits de son discours rapportés par les médias d’Etat. « Les entreprises devront, conformément aux exigences, améliorer le niveau d’économies d’énergie des voitures traditionnelles et développer vigoureusement les véhicules à énergies propres », a martelé le vice-ministre.

Quel que soit le calendrier envisagé par les autorités chinoises, le défi à relever s’annonce herculéen. Plus de 28 millions de véhicules, dont 24 millions de voitures individuelles, ont été vendus l’an dernier en Chine, en hausse de 14 %. Sur ce total, les voitures propres représentent encore une goutte d’eau (1,7 %), mais le créneau est attractif. Les ventes de véhicules « à énergie nouvelle » ont ainsi bondi de 53 % en Chine en 2016, à 507.000 unités, grâce à des primes gouvernementales et à des facilités d’immatriculation.





Lire aussi : Le gouvernement programme la fin de la voiture à pétrole en 2040


27 octobre 2020
Les cinq décrocheurs de portraits d’Emmanuel Macron relaxés à Auch
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
Les banques françaises investissent massivement dans des secteurs climaticides
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
A Lyon, le squat accueillant des migrants a été expulsé
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
Les sénateurs vont se prononcer sur les néonicotinoïdes
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
L’Europe exporte trop de véhicules d’occasion polluants, selon l’ONU
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
Les Chiliens votent en faveur d’une nouvelle Constitution
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
Le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires va entrer en vigueur
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Le Colorado ravagé par le plus grand incendie de son histoire
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Face au déclin du vivant, des scientifiques demandent aux dirigeants de prendre des engagements plus ambitieux
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Le Parlement européen veut mettre fin à la déforestation mondiale provoquée par l’UE
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Sénateurs et députés s’accordent sur la loi Asap, une nouvelle entaille dans le droit de l’environnement
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Changement d’heure : des ONG demandent un retour à « l’heure naturelle »
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2020
À Montpellier, la « Maison de l’écologie et des résistances » expulsée
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2020
Attentat de Conflans : associations et syndicats appellent à plus de solidarité et de justice sociale
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2020
Aux États-Unis, les opérateurs de gaz de schiste laissent fuir le méthane, suite au Covid
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Chine

THEMATIQUE    Pollutions
23 septembre 2020
La réforme de la recherche « ne nous incite pas à prendre soin du monde dans lequel on vit »
Entretien
22 septembre 2020
La betterave, cheval de Troie des néonicotinoïdes
Reportage
26 octobre 2020
Avec l’instruction en famille, « on a redécouvert notre enfant »
Reportage


Dans les mêmes dossiers       Chine



Sur les mêmes thèmes       Pollutions