Pourquoi l’interdiction des néonicotinoïdes nous concerne-t-elle tous ?

17 mars 2016 / Anaïs Fourest



Anaïs Fourest est porte-parole de Greenpeace, en charge de l’agriculture.



Documents disponibles

  Sans titre
DOSSIER    Pesticides

16 mai 2017
La Hague, un cimetière radioactif de plus en plus dangereux
Tribune
24 mai 2017
Hulot est un homme d’une rare naïveté, pour rester poli
Tribune
24 mai 2017
En Ariège, le projet de mine de Salau conduit à un paradis fiscal
Enquête


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Pesticides