25 %
Objectif 30 000 €

Primaire d’EELV : Duflot éliminée, Jadot et Rivasi en finale

19 octobre 2016 / Barnabé Binctin (Reporterre)



Coup de tonnerre dans le marigot écologiste : Yannick Jadot et Michèle Rivasi sont en finale de la primaire d’EELV.

- Actualisation - Lundi 19 octobre 2016 - Cécile Duflot a été éliminée du premier tour de la primaire d’EELV pour l’élection présidentielle. Yannick Jadot et Michèle Rivasi seront en duel pour la finale.

Les résultats :
- Yannick Jadot à 35,61 %,
- Michèle Rivasi à 30,16 %,
- Cécile Duflot à 24,41 %
- Karima Delli à 9,82 %.


Ce mercredi 19 octobre, à 19 h, EELV connaîtra le nom des deux finalistes de la primaire organisée pour désigner le représentant du parti à l’élection présidentielle. À moins qu’un des quatre candidats en lice n’emporte plus de 50 % des voix dès le premier tour.

Mais les révélations publiques d’irrégularités, ces derniers jours, ont jeté un voile de soupçons sur le scrutin. La semaine dernière, le site BuzzFeed dévoilait comment il avait fait voter deux électeurs fictifs. Puis ce lundi, c’est la journaliste Raphaëlle Besse Desmoulières qui racontait dans Le Monde l’histoire du vote blanc de Gaston Lecat, qui n’est autre…qu’un chat. Les deux tests ont montré la faille du système de vote : l’absence de bonne vérification des identités.

« On ne peut pas fliquer l’identité des gens, c’est trop lourd à gérer. La seule façon d’être sûr, c’est de faire comme Les Républicains ou le Parti socialiste, avec des bureaux de vote tenus physiquement et une liste d’émargement. Nous n’en avons ni les moyens humains ni les moyens financiers », reconnaît David Cormand, secrétaire national d’EELV.

« À la marge, on peut toujours frauder » 

Le vote d’EELV s’effectue par correspondance : en plus des quelque 7.000 adhérents au parti, toutes les personnes qui se sont acquittées, au 1er octobre 2016, des 5 euros d’inscription pour pouvoir participer devaient recevoir leur bulletin par courrier avant de le renvoyer par la poste avant le 17 octobre. Seule règle de sécurité : une même carte bancaire ne pouvait pas servir à payer plus de deux inscriptions et quatre bulletins envoyés à une même adresse.

« On s’est assuré qu’une seule et même personne ne puisse pas voter pour 50. Mais pas que cent puissent voter deux fois », résume un cadre du parti. Il assure que les occurrences d’une carte bleue utilisée pour deux bulletins de vote représentent moins de 10 % du total des inscrits. « À la marge, on peut toujours frauder, admet David Cormand. Mais cela ne peut pas entacher la régularité du vote. » L’un des responsables de l’organisation logistique du dépouillement indique que les trois cas révélés par les journaux seront « écartés des bulletins votants lors de l’émargement ».

Avec 17.132 inscrits à cette primaire — presque moitié moins qu’en 2011 —, ces incertitudes pourraient avoir des conséquences si le ballotage s’avérait plus serré qu’attendu. D’autant que le nombre de votants effectifs pourrait sensiblement se réduire, plusieurs cas de non-réception de matériel électoral ayant été recensés. « Je n’ai jamais rien reçu ! » rapporte par exemple Élisabeth Fayat. Malgré plusieurs relances par courriel, elle assure n’avoir eu aucune réponse. Et n’avoir donc pas pu voter à la primaire pour laquelle elle s’était inscrite.

« On passe pour des idiots » 

Contactés par Reporterre, les candidats n’envisageaient pas pour autant de remettre en cause le scrutin. « Ils ont tous été associés au processus et l’ont tous validé. Ces risques étaient connus des candidats », explique David Cormand. La gêne n’en restait pas moins palpable. « Le vote électronique eût été plus sûr », dit-on du côté de Karima Delli. « C’est étonnant qu’on l’ait refusé au motif de la sécurité quand on voit le niveau du dispositif actuel », appuie Michèle Rivasi, qui demande désormais la vérification du corps électoral en vue du second tour : « On a encore le temps pour cela. » Dans l’entourage de Yannick Jadot, on assure qu’on respectera le résultat, tandis qu’on ironise chez Duflot : « Si j’avais un chat, je l’abonnerais au Monde et j’en ferai (sic) un article pour montrer que c’est pas sécurisé », twittait Marine Tondelier, une proche de Mme Duflot.

Des bourdes dont se seraient bien passé les militants : « On passe pour des idiots », regrette Vincent.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Ce que disent les candidats à la primaire de l’écologie

Source : Barnabé Binctin pour Reporterre

Photo : Skyrock.com

THEMATIQUE    Politique
21 novembre 2016
Trump désigne un climatosceptique, Myron Ebell, comme ministre de l’Environnement
Info
5 décembre 2016
EXCLUSIF : la carte des réacteurs nucléaires à l’arrêt. Des coupures de courant se préparent en cas d’hiver rigoureux
Info
5 décembre 2016
A Notre-Dame-des-Landes, les opposants multiplient les balades de repérage des lieux d’intervention
Reportage


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Politique





Du même auteur       Barnabé Binctin (Reporterre)