Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Covid-19

Reconfinement : parcs, jardins et marchés restent ouverts

Les Français vont être soumis à un deuxième confinement à compter de la nuit du jeudi 29 au vendredi 30 octobre, et jusqu’au 1er décembre, au moins.

Nombre de militants et de personnalités politiques écologistes ont regretté le manque d’anticipation du gouvernement face à la deuxième vague d’épidémie.

Pour Europe Écologie — Les Verts :

Force est de constater que les mesures prises au niveau national jusqu’à présent ont été insuffisantes et n’ont pu empêcher l’augmentation exponentielle et rapide de la transmission de la Covid-19 (...) La gestion du déconfinement a présenté des lacunes, notamment sur la communication, parfois contradictoire, du gouvernement, et sur la campagne de tests, mal maîtrisée. Le télétravail a manifestement été sous-utilisé pendant la période (seulement 12 % d’heures télétravaillées en septembre), alors même que sa généralisation aurait dû être soutenue. Cette absence d’anticipation conduit aujourd’hui à ce reconfinement devenu inéluctable. »

Le gouvernement doit préciser ce jeudi les mesures et le cadre de ce nouveau confinement.

Il faut « permettre sans ambiguïté l’accès aux espaces naturels de proximité »

Les marchés resteront ouverts, à moins d’une décision préfectorale « si ça ne se passait pas bien », a précisé le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal. Le sujet avait fait polémique au printemps, quand les marchés de plein air étaient interdits alors que les supermarchés étaient ouverts.
Dans un communiqué de presse, la Confédération paysanne avait exhorté les autorités « à ne pas reproduire la même erreur qu’en mars dernier ». Le syndicat semble avoir été entendu.

Outre les marchés, Gabriel Attal a annoncé que les parcs, jardins resteraient ouverts. Il s’agit d’une demande de nombreuses associations et élus, comme le député Mathieu Orphelin : il faut, selon lui « permettre sans ambiguïté l’accès aux espaces naturels de proximité (forêts, bords de mer,…), y compris à plus d’un kilomètre du domicile (qui est une règle trop discriminante) ».

Le député du Maine-et-Loire propose également de recruter 50.000 assistants professeurs, d’accorder des aides exceptionnelles massives aux associations de solidarité, et de laisser les librairies ouvertes, « commerce de proximité essentiel qu’Amazon ne doit pas remplacer ». D’après les premières annonces du gouvernement, les librairies devront fermer à partir de jeudi soir.

  • Source : Reporterre
  • Photo : Au marché de Nyons, le jeudi 19 mars. © Victor Point/Reporterre

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende