Reporterre sur France Inter : Découverte d’une nouvelle espèce d’orangs-outans

Durée de lecture : 2 minutes

10 novembre 2017 / par kempf




Lundi 6 novembre 2017 - L’orang-outan, « homme de la forêt » en malais, est un très proche parent de l’Homme. On connaissait deux espèces de ce grand singe, à Sumatra et à Bornéo, en Indonésie. Mais le 2 novembre, une équipe internationale de scientifiques a annoncé avoir découvert... une troisième espèce ! Une telle découverte n’avait pas eu lieu depuis 1932.

Ce nouveau primate a été baptisé Tapanuli, du nom du coin de forêt où il vit, dans la région de Batang Toru, à Sumatra. Femelles barbues, mâles moustachus, pelage crépu... autant de caractéristiques qui le différencient des autres orang-outans. Invitée de la Science de l’environnement, la vétérinaire primatologue Sabrina Krief revient sur la portée de ces travaux, et sur les mesures à prendre pour protéger ces singes.

Car à peine découverts, ils pourraient disparaître : cette population isolée est estimée à 800 membres, ce qui en fait l’espèce d’hominidés la plus menacée d’extinction.

Écouter ici :

La Science de l’environnement, dans « La Tête au carré », avec Reporterre, animé par Daniel Fiévet, avec Agnès Faivre, Lorène Lavocat, et Sabrina Krief, primatologue.

Photo : France TV Info


Reporterre, tous les lundi à 14 h 05 sur France Inter, dans l’émission « La Tête au carré », animée par Mathieu Vidard.

« L’actualité de toutes les sciences dans tous les domaines de la recherche.
Éclectisme, vulgarisation et pédagogie, sciences dures du vivant ou humaines : Mathieu Vidard s’intéresse à toutes les observations et les expérimentations du monde par le biais des sciences. »

À écouter sur France Inter, dont voici la carte des fréquences FM, selon le lieu où vous habitez.





Lire aussi : Les orangs-outans de Bornéo sont menacés de disparition


Documents disponibles

  Sans titre
DOSSIER    Animaux

30 septembre 2020
Dans le Tarn, un village se rebelle contre une mine de tungstène
Info
30 septembre 2020
Intimidations, arrestations… Les écologistes biélorusses réprimés par le pouvoir
Info
29 septembre 2020
Sites dangereux : « On rogne sur le droit plutôt que recruter des inspecteurs »
Entretien


Dans les mêmes dossiers       Animaux



Du même auteur       kempf