Restriction des épandages agricoles : le Conseil d’État saisi

Durée de lecture : 2 minutes

8 avril 2020



L’association Respire a déposé mardi 7 avril un référé-liberté [1] au Conseil d’État sur la relation entre pollution de l’air et coronavirus, par l’intermédiaire de son avocate, Corinne Lepage. De nombreuses études montrent en effet une relation entre les deux. « Alors que notre pays est en crise, il est absurde, voire criminel, de ne pas mettre en œuvre tous les moyens dont nous disposons contre le virus. Or, lutter contre la pollution de l’air en fait partie », a déclaré Olivier Blond, directeur de Respire, dans un communiqué.

Car si la pollution atmosphérique due aux transports a diminué du fait du confinement, une autre source d’émission de particules fines demeure : les épandages d’engrais agricoles. Des épisodes de pollution printanière se sont en effet enchaînés ces dernières semaines, en grande partie liés aux épandages agricoles et qui sont susceptibles d’aggraver l’épidémie de Covid-19.

L’association Respire a demandé au Conseil d’État d’enjoindre le gouvernement à étendre le champ d’application de l’arrêté du 7 avril 2016 réglementant les épandages lors des épisodes de pics de pollution : « Nous demandons l’application immédiate des dispositions prévues en cas de pic de pollution, jusqu’à la cessation de l’état d’urgence sanitaire, même en deçà des seuils, en particulier dans le cadre des activités agricoles, qui restent, en ces temps de confinement, cause de pollution »,





[1On dépose un référé-liberté devant un juge administratif en cas d’urgence si une décision administrative porte une atteinte grave et manifestement illégale à une liberté fondamentale.


Lire aussi : La pollution nous rend plus vulnérables au coronavirus


13 juillet 2020
Une partie du plastique européen est rejeté dans les océans en Asie
Lire sur reporterre.net
13 juillet 2020
La production de pétrole de schiste a atteint son pic aux Etats-Unis
Lire sur reporterre.net
13 juillet 2020
Aux États-Unis, victoire des Sioux contre un oléoduc géant
Lire sur reporterre.net
11 juillet 2020
La baleine franche de l’Atlantique Nord est au bord de l’extinction
Lire sur reporterre.net
10 juillet 2020
Pollution de l’air : le Conseil d’État ordonne au gouvernement d’agir, sous astreinte de 10 millions d’euros par semestre
Lire sur reporterre.net
10 juillet 2020
Lubrizol poursuit sa réouverture progressive, au grand dam des associations et élus locaux
Lire sur reporterre.net
10 juillet 2020
Budget : les députés ne prennent pas en compte les mesures de la Convention climat
Lire sur reporterre.net
10 juillet 2020
La justice condamne la construction illégale du barrage de Caussade
Lire sur reporterre.net
9 juillet 2020
Projet T4 de terminal à Roissy : 0/20, à revoir, selon l’Autorité environnementale
Lire sur reporterre.net
9 juillet 2020
Le projet de Center Parcs à Roybon est abandonné, grâce aux luttes
Lire sur reporterre.net
8 juillet 2020
Manifestation : Ensemble pour le climat et contre les violences policières
Lire sur reporterre.net
7 juillet 2020
Le mois dernier fut le « 2e mois de juin le plus chaud pour l’Europe »
Lire sur reporterre.net
7 juillet 2020
Contre l’avis de la mairie de Paris, le gouvernement valide le réaménagement polémique de la gare du Nord
Lire sur reporterre.net
6 juillet 2020
Aux Etats-Unis, la critique de la pollution par le plastique est qualifiée de « terrorisante »
Lire sur reporterre.net
6 juillet 2020
Des collectifs demandent un moratoire sur les projets de centres commerciaux et logistiques
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Covid-19

THEMATIQUE    Agriculture Pollutions
11 juillet 2020
Politiques, grands patrons, paysans... « La cause animale est transpartisane »
Entretien
13 juillet 2020
En quête d’espace, la filière photovoltaïque lorgne les terres agricoles
Enquête
13 juillet 2020
Dans le Morbihan, le réseau d’assainissement défaillant empoisonne les huîtres et les consommateurs
Enquête


Dans les mêmes dossiers       Covid-19



Sur les mêmes thèmes       Agriculture Pollutions