Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs

En brefPolitique

Ségolène Royal tend la main à Yannick Jadot pour les élections européennes

Un pas vers l’union à gauche pour les élections européennes ? Ségolène Royal s’est dite prête, mercredi 19 décembre, à participer à une liste écologiste dont elle ne prendrait pas la tête. Elle l’a annoncé lors d’une rencontre au Sénat avec une trentaine de parlementaires, dont des socialistes, des représentants du groupe Liberté et territoires et l’écologiste Esther Benbassa, a rapporté le député de la Mayenne Guillaume Garot à l’AFP.

« Elle a indiqué qu’elle ne ferait pas de la tête de liste un préalable, elle sera numéro 2 si ça permet d’avancer », a expliqué ce proche de l’ancienne ministre de l’Environnement. « La gravité de la crise climatique ne supporterait pas une division des listes qui soutiennent l’écologie, il est de ma responsabilité de tout faire pour le rassemblement d’une offre politique forte », a expliqué Ségolène Royal à l’AFP, évoquant une « main tendue », en direction notamment d’Europe Écologie-Les Verts (EELV). Ségolène Royal espère conjurer « la fragmentation de la gauche, terrible pour notre pays, alors que la crise des Gilets jaunes bénéficie à Marine Le Pen dans les sondages », affirme de son côté Guillaume Garot.

Selon Le Monde, Ségolène Royal donne un mois à EELV pour répondre à sa proposition. Du côté de l’entourage de Yannick Jadot, on explique que « cela fait un mois que [Ségolène Royal] essaie de joindre Yannick Jadot et qu’il ne répond pas. Il n’y a aucun contact entre EELV et le PS ».

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende