Sivens : le ministère de l’Agriculture n’est pas favorable au barrage

9 janvier 2015 / Hervé Kempf (Reporterre)

Un document révélé par Reporterre atteste que le gouvernement ne soutient pas le projet de barrage de Sivens et envisage son abandon. Aujourd’hui 9 janvier, une réunion de discussion se tient à Toulouse sur le projet.


Le ministère de l’Agriculture, de l’agroalimentaire et des forêts (MAAF) ne soutient pas le projet de barrage de Sivens et envisage sérieusement son abandon : c’est ce que révèle un document exclusif dont Reporterre a obtenu copie. Il s’agit de la réunion du 22 décembre du Comité de direction du ministère, qui réunit les directeurs des différents branches de cette administration.

Voici ce qu’écrit le compte-rendu du comité de direction : « La Commission a transmis une mise en demeure à la France, dont la réponse (NAF) sera à faire pour fin janvier 2015. Au-delà de ce projet, qui n’est pas soutenu par le MAAF en l’état et qui sera, quoiqu’il en soit, au minimum revu si ce n’est abandonné [souligné par Reporterre], la jurisprudence qui en ressortira peut avoir des incidences importantes sur le positionnement général de la Commission concernant les retenues d’eau et donc plus globalement sur la doctrine en matière de gestion quantitative de l’eau en agriculture. »

- Télécharger le document :

Un avis à prendre en compte, alors qu’une nouvelle réunion de discussion entre les parties prenantes se tient aujourd’hui à Toulouse, sous l’égide du ministère de l’Ecologie.


Puisque vous êtes ici…

… nous avons une petite faveur à vous demander. Dans une période où les questions environnementales sont sous-représentées dans les médias malgré leur importance, Reporterre contribue à faire émerger ces sujets auprès du grand public. Le journal, sans propriétaire ni actionnaire, est géré par une association à but non lucratif. Nous sommes ainsi totalement indépendants. Personne ne dicte notre opinion. Cela nous permet de couvrir des évènements et thèmes délaissés par les autres médias, de donner une voix à ceux qui ne sont pas audibles, et de questionner les puissants en les mettant face à leurs responsabilités.

Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, mais nos revenus ne sont pourtant pas assurés. Contrairement à une majorité de médias, nous n’affichons aucune publicité, et nous laissons tous nos articles en libre accès. Vous comprenez sans doute pourquoi nous avons besoin de demander votre aide. Reporterre emploie une équipe de journalistes professionnels, qui produit quotidiennement des informations, enquêtes et reportages. Nous le faisons car nous pensons que notre vision, celle de la préservation de l’environnement comme sujet majeur de société, compte — cette vision est peut-être aussi la vôtre.

Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Source : Hervé Kempf pour Reporterre.





Documents disponibles

  Sans titre
DOSSIER    Sivens

14 mai 2019
Yannick Jadot : « Oui, je suis anticapitaliste »
Entretien
25 mai 2019
Radio Bambou : Le talent des jardiniers pour associer les plantes
Chronique
24 mai 2019
Radical et non violent, Extinction Rebellion secoue la politique britannique
Info


Dans les mêmes dossiers       Sivens





Du même auteur       Hervé Kempf (Reporterre)