Six activistes du climat 23 h en garde à vue après une action non violente à Bordeaux

Durée de lecture : 1 minute

18 mars 2019



Samedi 16 mars, six militants non-violents d’Attac et d’Action non violente COP21 de Gironde ont été placés en garde à vue pendant 23 h. Ces activistes participaient, avec une trentaine d’autres, à une action de désobéissance civile.

Ce même samedi, ils ont recouvert la façade vitrée de la Caisse des dépôts et consignations (CDC) de Bordeaux d’un liquide noir, qui « symbolise le pétrole et les énergies fossiles extraites grâce à l’épargne populaire », ont-ils expliqué dans un communiqué. Les activistes ont aussi déroulé une banderole « Pas un euro de plus pour les énergies fossiles ».

« 24 millions de personnes détiennent un Livret de développement durable et solidaire (LDDS) pour un total de plus de 100 milliards d’euros, et la Caisse des dépôts et consignations collecte au moins 60 % de la totalité de cette épargne, ont précisé les militants dans leur communiqué. Si la CDC s’est récemment engagée à se désinvestir du charbon, elle continue à investir avec une partie de l’épargne des particuliers dans des projets climaticides qui concourent à aggraver notre dépendance aux énergies fossiles. »

Ainsi, selon Juliette Wettstein d’Attac 33, « rien ne garantit aux épargnants que la totalité de leur épargne finance des projets contribuant effectivement à la transition énergétique ou à la réduction de l’empreinte climatique ».

Alors que l’action prenait fin, dix véhicules de police ont encerclé les militants, et ont procédé à un contrôle d’identité. « Cette répression d’une action symbolique est une injustice criante : la police enferme les lanceurs d’alerte alors que le gouvernement cautionne la destruction du climat », ont dénoncé les organisations.

  • Source : courriel d’Attac 33 et d’ANV-COP21 33.




Lire aussi : La proposition de loi sur l’épargne adoptée, mais vidée de sa substance


3 juillet 2020
Pollution de l’air : l’État risque une lourde amende pour inaction
Lire sur reporterre.net
3 juillet 2020
Mercosur : « Stoppées net » selon M. Macron, les négociations sont finalisées, annonce l’Union européenne
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
Le reporter Stéphane Trouille est condamné à huit mois ferme en appel
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
La justice relaxe un militant anti-pub
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
La Commission européenne demande à la France de mettre fin à la chasse illégale
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
Trop des substances préoccupantes dans les crèmes solaires pour enfants
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
Le Conseil d’Etat valide l’urbanisation du Triangle de Gonesse
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
L’exploitation des forêts s’accroît de manière abrupte en Europe
Lire sur reporterre.net
1er juillet 2020
L’Autorité de régulation censure une pub pour un vélo qui critique les pollutions de l’automobile
Lire sur reporterre.net
1er juillet 2020
L’avenir des trains de nuit attendra la fin de l’été
Lire sur reporterre.net
1er juillet 2020
Élisabeth Borne confirme le report de l’interdiction du glyphosate
Lire sur reporterre.net
30 juin 2020
EDF abandonne son projet de piscine nucléaire à Belleville-sur-Loire, selon un élu
Lire sur reporterre.net
30 juin 2020
Des députés proposent des quotas individuels de carbone pour limiter les trajets en avion
Lire sur reporterre.net
29 juin 2020
Le conseil d’administration de Polytechnique valide un projet de centre de recherche de Total
Lire sur reporterre.net
29 juin 2020
Train des primeurs Perpignan-Rungis : les wagons ne seront pas détruits
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Climat Luttes
3 juillet 2020
Sous la « vague verte » des municipales, le surprenant succès des listes citoyennes
Enquête
3 juillet 2020
Réduire le temps de travail, une nécessité écologique
Tribune
4 juillet 2020
Des villes qui suffoquent, des politiques impuissants : témoignages de citadins
Tribune


Sur les mêmes thèmes       Climat Luttes