Six activistes du climat 23 h en garde à vue après une action non violente à Bordeaux

18 mars 2019

Samedi 16 mars, six militants non-violents d’Attac et d’Action non violente COP21 de Gironde ont été placés en garde à vue pendant 23 h. Ces activistes participaient, avec une trentaine d’autres, à une action de désobéissance civile.

Ce même samedi, ils ont recouvert la façade vitrée de la Caisse des dépôts et consignations (CDC) de Bordeaux d’un liquide noir, qui « symbolise le pétrole et les énergies fossiles extraites grâce à l’épargne populaire », ont-ils expliqué dans un communiqué. Les activistes ont aussi déroulé une banderole « Pas un euro de plus pour les énergies fossiles ».

« 24 millions de personnes détiennent un Livret de développement durable et solidaire (LDDS) pour un total de plus de 100 milliards d’euros, et la Caisse des dépôts et consignations collecte au moins 60 % de la totalité de cette épargne, ont précisé les militants dans leur communiqué. Si la CDC s’est récemment engagée à se désinvestir du charbon, elle continue à investir avec une partie de l’épargne des particuliers dans des projets climaticides qui concourent à aggraver notre dépendance aux énergies fossiles. »

Ainsi, selon Juliette Wettstein d’Attac 33, « rien ne garantit aux épargnants que la totalité de leur épargne finance des projets contribuant effectivement à la transition énergétique ou à la réduction de l’empreinte climatique ».

Alors que l’action prenait fin, dix véhicules de police ont encerclé les militants, et ont procédé à un contrôle d’identité. « Cette répression d’une action symbolique est une injustice criante : la police enferme les lanceurs d’alerte alors que le gouvernement cautionne la destruction du climat », ont dénoncé les organisations.

  • Source : courriel d’Attac 33 et d’ANV-COP21 33.



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : La proposition de loi sur l’épargne adoptée, mais vidée de sa substance



25 avril 2019
La banquise Arctique bat ses records de fonte
Lire sur reporterre.net
25 avril 2019
Le tribunal jugera lundi 29 avril la levée du contrôle judiciaire de Gaspard Glanz
Lire sur reporterre.net
24 avril 2019
Une vingtaine de sociétés de rédacteurs et journalistes apportent leur soutien à Gaspard Glanz
Lire sur reporterre.net
19 avril 2019
Notre-Dame, site désormais pollué par le plomb ?
Lire sur reporterre.net
19 avril 2019
Un recours au Conseil d’État demande l’interdiction des grenades GLI-F4
Lire sur reporterre.net
18 avril 2019
Le dioxyde de titane, alias E171, sera interdit en janvier 2020
Lire sur reporterre.net
17 avril 2019
La société Arkolia confirme son projet de méga centrale solaire sur le Larzac
Lire sur reporterre.net
17 avril 2019
Un nouvel observatoire pour évaluer l’action des députés européens
Lire sur reporterre.net
17 avril 2019
Blocages à Londres : Extinction Rebellion réclame un « état d’urgence climatique »
Lire sur reporterre.net
16 avril 2019
Plus de 200 perturbateurs endocriniens retrouvés dans nos eaux de surface
Lire sur reporterre.net
15 avril 2019
L’exportation du lait européen en Afrique est nuisible, alerte un collectif d’ONG
Lire sur reporterre.net
15 avril 2019
Le glyphosate interdit au Vietnam
Lire sur reporterre.net
15 avril 2019
La manifestation pour la liberté de manifester brutalement empêchée à Toulouse
Lire sur reporterre.net
13 avril 2019
Appel à manifester pour les libertés samedi 13 avril
Lire sur reporterre.net
10 avril 2019
La fonte des glaciers fait monter le niveau de la mer à un rythme de plus en plus rapide
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Climat Luttes
24 avril 2019
La liberté de la presse est-elle en danger sous Emmanuel Macron ?
Une minute - Une question
25 avril 2019
Au Havre, la bétonisation de l’estuaire détruit la biodiversité
Enquête
24 avril 2019
L’Atomik Tour lance un débat alternatif sur les déchets radioactifs
Tribune


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Climat Luttes