Suite aux révélations sur Monsanto, des eurodéputés demandent l’interdiction du glyphosate

Durée de lecture : 2 minutes

24 mars 2017

27 députés européens de tous bords politiques ont envoyé vendredi 24 mars une lettre à la Commission européenne « pour exprimer leurs inquiétudes » après les révélations des Monsanto Papers et obtenir que le glyphosate ne soit plus autorisé en Europe.

Dans le cadre d’une action intentée contre Monsanto, la justice fédérale américaine a déclassifié, jeudi 16 mars, plus de 250 pages de correspondance interne de la firme agrochimique, montrant que cette dernière s’inquiétait sérieusement, dès 1999, du potentiel mutagène du glyphosate, principe actif de son produit phare, le Roundup, et molécule phytosanitaire la plus utilisée au monde.

Pour les eurodéputés, ces révélations remettent en cause la ré-autorisation du glyphosate. Cette molécule bénéficie d’un sursis jusqu’à fin 2017, le temps d’attendre un nouvel avis scientifique qui viendrait de l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA). or cette dernière a annoncé mercredi 15 mars, qu’elle ne classait pas le glyphosate parmi les agents cancérogènes.

La lettre des élus, adressée à Jean-Claude Junker, est disponible ici.

Pour Michèle Rivasi, membre de la Commission Environnement et Santé publique, « les "Monsanto papers" nous prouvent une chose : Monsanto n’aime pas la science. Quand des études ont montré que le glyphosate est un clastogène qui casse l’ADN, les cadres de cette multinationale se sont activés en interne pour cacher ces études et trouver d’autres experts qu’ils ont payés pour blanchir le glyphosate. »

Dans un communiqué des eurodéputés écologistes, José Bové, membre de la Commission agriculture du Parlement européen, va plus loin : « Monsanto doit être éjectée de toutes les commissions qui peuvent traiter d’agriculture, d’alimentation ou de santé, comme l’ont été les entreprises du tabac. Les éléments fournis par l’entreprise ne doivent plus être utilisés par les agences européennes. »

- Source  : Europe Ecologie.




7 avril 2020
En Australie, la Grande Barrière vient de vivre son pire épisode de blanchissement de coraux
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
Face à la chute des cours du pétrole, l’État prêt à soutenir le parapétrolier Vallourec
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
Le mois de mars 2020 figure parmi les plus chauds jamais enregistrés
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
Amazon mis en demeure par l’Inspection du travail
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
Plan de relance : 250 organisations dénoncent le lobbying de l’aviation
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
Un incendie près de Tchernobyl provoque une forte hausse de la radioactivité
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
L’enquête publique sur un grand projet autoroutier maintenue malgré le confinement
Lire sur reporterre.net
3 avril 2020
Les semences et plants potagers de nouveau autorisés à la vente
Lire sur reporterre.net
3 avril 2020
Pour les peuples autochtones, le coronavirus « représente une réelle menace d’extermination »
Lire sur reporterre.net
3 avril 2020
Dividendes : de grandes entreprises, dont Total, continuent à verser des dividendes massifs
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
Un cinquième indigène amazonien Guajajara assassiné au Brésil en quatre mois
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
Du sang de ver marin pourrait soigner des malades du Covid-19
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
La COP26 sur le climat reportée à cause de l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
Un salarié d’Amazon en réanimation
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
La pollution liée aux épandages grandit, aggravant l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Pesticides

THEMATIQUE    Agriculture
8 avril 2020
Après la crise, les salariés devront reprendre le pouvoir aux actionnaires
Tribune
3 avril 2020
Confinés avant le virus, ils témoignent
Enquête
7 avril 2020
La recherche « au service de l’économie » : les scientifiques se rebiffent
Info


Dans les mêmes dossiers       Pesticides



Sur les mêmes thèmes       Agriculture