Faire un don
24326 € récoltés
OBJECTIF : 80 000 €
30 %
Pour une presse libre comme l'air ! Soutenir reporterre

Suite aux révélations sur Monsanto, des eurodéputés demandent l’interdiction du glyphosate

Durée de lecture : 2 minutes

24 mars 2017

27 députés européens de tous bords politiques ont envoyé vendredi 24 mars une lettre à la Commission européenne « pour exprimer leurs inquiétudes » après les révélations des Monsanto Papers et obtenir que le glyphosate ne soit plus autorisé en Europe.

Dans le cadre d’une action intentée contre Monsanto, la justice fédérale américaine a déclassifié, jeudi 16 mars, plus de 250 pages de correspondance interne de la firme agrochimique, montrant que cette dernière s’inquiétait sérieusement, dès 1999, du potentiel mutagène du glyphosate, principe actif de son produit phare, le Roundup, et molécule phytosanitaire la plus utilisée au monde.

Pour les eurodéputés, ces révélations remettent en cause la ré-autorisation du glyphosate. Cette molécule bénéficie d’un sursis jusqu’à fin 2017, le temps d’attendre un nouvel avis scientifique qui viendrait de l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA). or cette dernière a annoncé mercredi 15 mars, qu’elle ne classait pas le glyphosate parmi les agents cancérogènes.

La lettre des élus, adressée à Jean-Claude Junker, est disponible ici.

Pour Michèle Rivasi, membre de la Commission Environnement et Santé publique, « les "Monsanto papers" nous prouvent une chose : Monsanto n’aime pas la science. Quand des études ont montré que le glyphosate est un clastogène qui casse l’ADN, les cadres de cette multinationale se sont activés en interne pour cacher ces études et trouver d’autres experts qu’ils ont payés pour blanchir le glyphosate. »

Dans un communiqué des eurodéputés écologistes, José Bové, membre de la Commission agriculture du Parlement européen, va plus loin : « Monsanto doit être éjectée de toutes les commissions qui peuvent traiter d’agriculture, d’alimentation ou de santé, comme l’ont été les entreprises du tabac. Les éléments fournis par l’entreprise ne doivent plus être utilisés par les agences européennes. »

- Source  : Europe Ecologie.




7 décembre 2019
18 associations demandent l’annulation de l’extension de Roissy
Lire sur reporterre.net
7 décembre 2019
Des pays de l’Est et les banques s’opposent aux nouveaux objectifs climatiques de l’Europe
Lire sur reporterre.net
6 décembre 2019
L’Europe interdit le chlorpyrifos, un pesticide neurotoxique
Lire sur reporterre.net
6 décembre 2019
Les syndicats appellent à une nouvelle mobilisation mardi 10 décembre
Lire sur reporterre.net
6 décembre 2019
Engie profiterait du conflit social au Chili pour ne pas fermer sa centrale à charbon
Lire sur reporterre.net
6 décembre 2019
Violences policières : un homme tabassé lors de la manifestation parisienne du 5 décembre
Lire sur reporterre.net
5 décembre 2019
Extinction Rebellion a saboté 3.600 trottinettes électriques en soutien à la grève générale
Lire sur reporterre.net
4 décembre 2019
La France est un des pays les plus exposés aux risques climatiques
Lire sur reporterre.net
4 décembre 2019
Les émissions mondiales de CO2 ont encore augmenté en 2019
Lire sur reporterre.net
4 décembre 2019
Les assassins de Berta Cáceres condamnés à plus de 30 ans de prison
Lire sur reporterre.net
3 décembre 2019
Plusieurs organisations écolos appellent à la grève et à la mobilisation le 5 décembre
Lire sur reporterre.net
3 décembre 2019
Des pistes concrètes pour réduire l’aviation
Lire sur reporterre.net
2 décembre 2019
Les start-up de trottinettes électriques utilisées pour briser la grève du 5 décembre
Lire sur reporterre.net
30 novembre 2019
Le gouvernement britannique rêve d’ouvrir la porte aux OGM, grâce au Brexit
Lire sur reporterre.net
30 novembre 2019
La Colombie britannique reconnait les droits des peuples autochtones
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Pesticides

THEMATIQUE    Agriculture
6 décembre 2019
De la Maison du peuple à l’hôpital, une journée de mobilisation à Saint-Nazaire
Reportage
28 novembre 2019
Le climatoscepticisme reste présent dans la classe politique
Enquête
6 décembre 2019
Géo-ingénierie : « La Terre est une bête incontrôlable. Vouloir la mettre en laisse, c’est chercher des ennuis »
Entretien


Dans les mêmes dossiers       Pesticides



Sur les mêmes thèmes       Agriculture