Trop des substances préoccupantes dans les crèmes solaires pour enfants

Durée de lecture : 2 minutes

2 juillet 2020



Aucun des produits vendus pour protéger les enfants des rayons du soleil n’est exempt de substances plus ou moins préoccupantes : c’est le résultat d’une étude menée par Wecf France et Agir pour l’Environnement.

Enquête sur les produits solaires pour enfants

« Les produits solaires sont plébiscités pour protéger les enfants des effets néfastes du soleil. Les substances chimiques qui les composent sont-elles pour autant sans risques pour la santé et l’environnement ? » se sont interrogées les associations. Elles ont publié, mercredi 1er juillet, les résultats d’une enquête menée sur 71 produits solaires pour enfants.

Entre les mois de mars et mai, leurs équipes ont ainsi acheté les 71 produits regroupant la plupart des marques vendues en grandes surfaces, pharmacies et parapharmacies et dans les circuits bio. Elles ont décrypté les étiquetages et recensé dans la liste des ingrédients - filtres solaires et autres - les substances problématiques en se référant aux données les plus récentes de la littérature scientifique : perturbateurs endocriniens, nanoparticules ou allergènes, en particulier. Elles ont fait analyser trois produits au Laboratoire national de métrologie et d’essais (LNE).

Résultat de l’enquête : aucun des 71 produits solaires pour enfants n’est exempt de substances plus ou moins préoccupantes. 29 substances problématiques, plus ou moins préoccupantes ont par ailleurs été relevées. Cinq de ces substances sont des perturbateurs endocriniens extrêmement préoccupants. 9 produits contiennent même un cocktail d’au moins 10 substances problématiques. Les 3 produits analysés en laboratoire contiennent bien des nanoparticules alors qu’ils ne l’indiquent pas sur l’emballage, ils sont donc en infraction avec la réglementation sur les cosmétiques. 7 substances classées extrêmement préoccupantes sont reconnues pour leurs effets néfastes pour le milieu aquatique.

En conséquence, Wecf France et Agir pour l’Environnement demandent :

  • la saisine de l’Anses (l’Agence nationale de santé) pour évaluer le rapport bénéfices / risques des produits solaires pour enfants ;
  • l’interdiction des substances extrêmement préoccupantes ;
  • une action rapide de la Commission européenne pour réglementer les 28 perturbateurs endocriniens avérés ou suspectés utilisés en cosmétique et identifiés par elle comme prioritaires ;
  • une action dissuasive des autorités compétentes (DGCCRF et ANSM) pour obliger les fabricants à respecter la réglementation sur les cosmétiques par l’affichage de la présence de nanoparticules.





Documents disponibles

  Enquête sur les produits solaires pour enfants

23 octobre 2020
Le Colorado ravagé par le plus grand incendie de son histoire
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Face au déclin du vivant, des scientifiques demandent aux dirigeants de prendre des engagements plus ambitieux
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Le Parlement européen veut mettre fin à la déforestation mondiale provoquée par l’UE
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Sénateurs et députés s’accordent sur la loi Asap, une nouvelle entaille dans le droit de l’environnement
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Changement d’heure : des ONG demandent un retour à « l’heure naturelle »
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2020
À Montpellier, la « Maison de l’écologie et des résistances » expulsée
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2020
Attentat de Conflans : associations et syndicats appellent à plus de solidarité et de justice sociale
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2020
Aux États-Unis, les opérateurs de gaz de schiste laissent fuir le méthane, suite au Covid
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2020
Des inondations ont tué au moins 111 personnes au Vietnam
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2020
Monsanto définitivement reconnu coupable des dommages causés à l’agriculteur Paul François
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2020
L’entreprise Nokia va déployer la 4G sur la Lune
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2020
Le gouvernement suspend l’utilisation des masques Dim
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2020
Avec l’uranium appauvri, le volume des déchets radioactifs français grossit encore, estime l’ASN
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2020
La pollution de l’air coûte 943 euros par an et par Français
Lire sur reporterre.net
20 octobre 2020
Agriculture, urbanisation : le déclin de la biodiversité se poursuit en Europe
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Santé
23 octobre 2020
Au procès des décrocheurs de portraits, on plaide le « désespoir » climatique
Reportage
17 octobre 2020
« Pour éradiquer la pauvreté, il faut donner de l’argent aux pauvres »
Entretien
24 octobre 2020
États-Unis : mais pourquoi votent-ils Trump ?
Reportage


Sur les mêmes thèmes       Santé