Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Brève — Pesticides

Un classement des fruits et des légumes les plus contaminés aux pesticides établi par l’association Générations Futures

72,6 % des fruits et 41,1 % des légumes contrôlés par la Répression des fraudes (DGCCRF) de 2012 à 2016 présentaient des résidus de pesticides. C’est le résultat de la compilation de données obtenues par Générations Futures.

L’association a compilé les données officielles et a réalisé « un classement des fruits et des légumes en fonction de la fréquence de la présence de résidus de pesticides mesurés et un classement des fruits et légumes en fonction de la fréquence des dépassements des limites maximales en résidus [quantité maximale autorisée pour un produit] ».

19 fruits et 33 légumes ont ainsi été classés. Ceux qui contiennent le plus souvent des traces de résidus de pesticides sont :

  • le raisin (résidus de pesticides trouvés dans 89% des échantillons),
  • la clémentine/mandarine (pour 88,4%),
  • la cerise (87,7%),
  • le pamplemousse/pomelos (85,7%),
  • les fraises (83%),
  • les nectarines/pêches (82,8%),
  • les oranges (80,6%)

« Les fruits qui sont les moins concernés par cette présence de résidus de pesticides sont les prunes/mirabelles (34,8%) suivis des kiwis (27,1%) et des avocats (23,1%) », précise encore l’ONG.

Côté légumes, les gagnants de ce classement sont :

  • les céleris-branches (84,6%),
  • les herbes fraîches sauf persil ciboulette basilic (74,5%),
  • les endives (72,7%),
  • le céleri-rave (71,7%)
  • les laitues (65,8%)

« En fin de classement, pour cette présence des résidus de pesticides, on trouve : les betteraves (4,4%), les madères/ignames (3,3%), les asperges (3,2%) et enfin le maïs doux (1,9%) », complète Générations Futures.

Par ailleurs, les fruits pour lesquels le seuil légal de quantité de pesticides présents (LMR : limite maximale de résidus) est le plus souvent dépassé sont « les cerises (6,6% des échantillons), suivi des mangues/papayes (4,8%), des oranges (4,4%) et des kiwis (4,1%) », poursuit l’analyse. Des dépassement de cette limite ont été constatés pour tous les fruits. Côté légumes dans cette même catégorie : « ce sont les herbes fraîches qui dans 29,4 % des cas présentent des dépassements de LMR, suivi du céleri-branche (16%) puis des blettes (12,1%) et des navets (9,1%). »

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire