Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Monde

Un journaliste informant sur la déforestation a été arrêté en Indonésie

Diananta Putra Sumedi,rédacteur en chef du site d’information banjarhits.id et correspondant du journal d’investigation Tempo, été arrêté le 4 mai et inculpé en vertu d’une loi controversée de 2016 sur les communications électroniques. Cette loi est souvent invoquée en Indonésie pour porter des accusations contre des individus, y compris des journalistes, au motif nébuleux que leurs écrits ou déclarations « offensent » quelqu’un. Diananta Putra Sumedi risque jusqu’à six ans de prison s’il est reconnu coupable.

Dans un communiqué, la Fédération internationale des journalistes a appelé la police indonésienne à libérer Diananta.

L’affaire découle d’un reportage publié par banjarhits.id et publié par le plus grand site d’information Kumparan le 19 novembre 2019, sous le titre "Jhonlin s’empare de terres, les Dayaks se plaignent à la police du Kalimantan du Sud".

L’article raconte que le peuple indigène Dayak du village de Cantung Kiri Hilir, dans la province du Kalimantan du Sud, critique la firme d’huile de palme Jhonlin Agro Raya (JAR), société fait partie du groupe Jhonlin appartenant au magnat Andi Syamsudin Arsyad.

Une autre société du groupe Jhonlin avait déposé des plaintes similaires contre un autre journaliste en 2018 ; ce journaliste, Muhammad Yusuf, est mort en garde à vue.

-  Source : E.S. avec Mongabay

-  Photo : Diananta Putra Sumedi (à gauche) et son avocat (Mongabay)

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende