Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Nucléaire

Un réacteur nucléaire de Cattenom fissuré, le Luxembourg s’inquiète

La centrale de Cattenom en 2010.

Un de plus. Un huitième réacteur nucléaire d’EDF, celui de Cattenom 3 (Moselle), présenterait des fissures au niveau des soudures de son circuit d’injection de sûreté – une pièce très importante en cas d’accident, puisqu’elle permet d’asperger en urgence le cœur en surchauffe d’eau borée pour éviter la fusion du combustible et un accident type Tchernobyl ou Fukushima. C’est ce qu’a affirmé une source syndicale au site d’information spécialisé sur l’énergie Montel, qui a révélé l’information mercredi 13 avril. Le réacteur, mis à l’arrêt le 26 mars pour des contrôles, ne devrait pas redémarrer avant le 14 août – trois mois et demi plus tard que prévu.

Ce problème a été détecté pour la première fois sur les deux réacteurs de Civaux (Vienne), avait annoncé EDF en décembre 2021. Des défauts similaires avaient ensuite été découverts sur les installations de Chooz 1 et 2 (Ardennes) et de Penly 1 (Seine-Maritime). D’après une source syndicale citée par Montel, les réacteurs 1 et 2 de Flamanville seraient également concernés. Interrogée par Montel, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a assuré qu’EDF travaillait actuellement « à définir les modalités de réparation » des fissures repérées sur les huit réacteurs.

Lire aussi : « Ils sont très angoissés » : EDF face aux pannes de réacteurs nucléaires

La découverte de ces fissures a encore tendu les relations entre la France et l’un de ses voisins, le Luxembourg. Jeudi 14 avril, la ministre de l’Environnement Carole Dieschbourg et le ministre de l’Énergie Claude Turmes ont écrit au directeur général de l’ASN Olivier Gupta pour exiger « au plus vite tous les détails et les résultats des analyses effectuées par EDF ». En particulier, « afin de pouvoir cerner l’impact de ces anomalies, les ministres souhaitent savoir s’il s’agit d’un défaut de matériel ou d’un défaut de conception et quelles sont les conséquences qui en découlent sur les autres réacteurs du site de Cattenom », a indiqué le gouvernement du Luxembourg dans son communiqué. Ils réclament également une « réunion urgente » de la commission locale d’information (CLI) de Cattenom dédiée « aux détails du problème » et aux « mesures que l’exploitant compte prendre ».

EDF a révisé à la baisse son objectif de production nucléaire

Le 13 avril, Greenpeace Luxembourg avait déjà réagi en demandant aux gouvernements luxembourgeois et allemands « d’intervenir d’urgence auprès des autorités françaises concernant ces fissures » et « de demander tous les détails sur les analyses d’EDF ». « Fin mars, le gouvernement luxembourgeois avait déjà demandé des explications et clarifications à l’autorité de sûreté nucléaire (ASN) concernant les problèmes à Cattenom », a rappelé l’ONG, qui a également réclamé une réunion de la CLI de Cattenom.

Ce n’est pas la première fois que la centrale de Cattenom suscite des tensions entre les deux pays. En février, des fuites d’hydrocarbures provenant de la partie non nucléaire du site avaient pollué la Moselle, aussi bien en France qu’à Remich au Luxembourg.

Quant au problème des fissures, il n’arrange pas les affaires d’EDF. Les dates de remise en service de Flamanville 2 et de Chooz 2 ont récemment été repoussées au 29 juillet et au 31 décembre respectivement. L’électricien a prévenu que les arrêts liés aux contrôles pourraient encore être prolongés. En tout, la vérification de chacun des cinquante-six réacteurs français devrait prendre environ deux ans. Un travail d’ampleur qui a contraint le groupe à réviser à la baisse son objectif de production nucléaire pour 2022 à 295-315 térawattheures – le niveau le plus bas jamais enregistré depuis trente ans et la mise en service du dernier palier des réacteurs de 1 450 mégawatts.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende