Un recours contre le projet du gouvernement d’offrir des sites « clé en main » aux industriels

Durée de lecture : 1 minute

17 septembre 2020



L’association Notre affaire à tous a déposé, jeudi 17 septembre, un recours contre les 66 sites dits « clé en main ». Ces sites sont en fait des lieux où les procédures d’autorisation et les études nécessaires à l’implantation d’une activité industrielle (archéologie préventive, étude d’impact environnemental) ont déjà été réalisées, avant même qu’une entreprise se soit montré intéressée pour y installer une activité. Ils ont été imaginés par le gouvernement pour accélérer les procédures et permettre à un industriel d’obtenir un permis en seulement trois mois.

« Cet arrangement avec les procédures relève avant tout de la création d’une dérogation portant une profonde atteinte aux droits à l’information et à la participation du public et qui n’est pas aussi protectrice de l’environnement que le gouvernement semble l’affirmer », a dénoncé Notre affaire à tous.

Dans le détail, l’association relève notamment que pour ces sites, « l’étude d’impact “faune et flore” et l’enquête publique sur le site sont effectuées (...) alors que le projet est à ce moment encore très flou, voir inexistant. (...) Comment peut-on juger des conséquences sur l’environnement sans connaître les projets qui viendront à s’implanter sur les sites ? » s’est-elle inquiétée.

Ces études effectuées à l’avance seraient contraires au droit de l’environnement, qui demande une évaluation précise des impacts, selon l’association de juristes.

Des oppositions locales sont déjà nées autour de deux de ces sites, autour du projet d’usine à frites Clarebout à Dunkerque, et du site du Carnet au bord de la Loire en Loire-Atlantique. Douze sites avaient déjà été annoncés en janvier 2020 par le gouvernement, liste à laquelle se sont ajoutés 66 nouveaux sites en juillet dernier.

  • Source : Notre affaire à tous





28 septembre 2020
Budget 2021 : la transition écologique attendra
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
En Allemagne, 3.000 activistes ont bloqué plusieurs mines et centrales à gaz et à charbon
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
Six nouveaux sénateurs écolos au Sénat
Lire sur reporterre.net
26 septembre 2020
Des activistes du climat occupent une rue de Paris
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Le conseil départemental de Haute-Marne vote une motion contre le projet de laverie nucléaire à Joinville
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Des jeunes du monde entier ont manifesté vendredi pour le climat
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Les grèves pour le climat sont de retour
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Le gouvernement assure avoir « tiré les leçons » de l’incendie de Lubrizol
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Pollution de l’air : l’État français toujours aussi inefficace, selon la Cour des comptes
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Total va fermer la raffinerie de Grandpuits
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Convention citoyenne : pas de projet de loi avant la fin de l’année
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
L’association L214 dévoile les dessous des élevages à gibier pour la chasse
Lire sur reporterre.net
23 septembre 2020
La Chine s’engage à la neutralité carbone d’ici à 2060
Lire sur reporterre.net
23 septembre 2020
Néonicotinoïdes : la mobilisation contre le projet de loi s’intensifie
Lire sur reporterre.net
22 septembre 2020
Néonicotinoïdes : betteraviers et scientifiques cherchent des « solutions alternatives »
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Grands Projets inutiles

28 septembre 2020
À l’île Maurice, rébellion et autogestion contre la marée noire
Tribune
23 septembre 2020
La réforme de la recherche « ne nous incite pas à prendre soin du monde dans lequel on vit »
Entretien
28 septembre 2020
Un an après Lubrizol, les Rouennais manifestent pour la vérité
Reportage


Dans les mêmes dossiers       Grands Projets inutiles