Une livre provocant : tout ne va pas si mal !

21 juin 2016 / Olivier Bardolle



Non, ça n’était pas mieux avant, les temps ont toujours été hostiles, et même parfois, bien plus hostiles. Et si nous nous contentons, assis sur nos derrières, de déplorer la disparition du bon vieux temps, il n’est pas certain que ça ira mieux demain. Occupons-nous du temps présent, avec confiance, fermeté, et cela malgré les attentats, la crise, le chômage et toutes les avanies dont l’Histoire nous accable, sans jamais nous départir d’une certaine joie de vivre, car elle est la condition première pour qu’un avenir soit non seulement possible, mais tout simplement agréable. Allez, vous reprendrez bien une petite bière ?

Olivier Bardolle, essayiste, est notamment l’auteur d’une trilogie : De l’excès d’efficacité des systèmes paranoïaques, Des ravages du manque de sincérité dans les relations humaines et De la prolifération des homoncules sur le devenir de l’espèce (l’Esprit des péninsules), dans laquelle il dresse un portrait ironique de l’hypermodernité et pointe du doigt les travers de ses contemporains.


- De la joie de vivre par temps hostiles, par Olivier Bardolle, L’Éditeur, 160 p., 12 €.

- Source : L’Éditeur




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Vivre à la bonne heure
THEMATIQUE    Culture et idées
23 septembre 2016
Scandale Triskalia : portraits de destins bouleversés
Enquête
22 septembre 2016
Le régionalisme écologiste, un antidote au repli nationaliste
Tribune
23 septembre 2016
Une expérience d’agroforesterie en Ile-de-France
Alternative


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Culture et idées