Une « sixième extinction » massive des animaux est en cours

11 juillet 2017

Le monde fait face à un « anéantissement biologique », une « sixième extinction » massive de sa faune. Ce constat est posé dans une étude menée par Gerardo Ceballos (Université nationale autonome du Mexique), Paul Ehrlich et Rodolfo Dirzo (université de Stanford), et publiée lundi 10 juillet dans la revue scientifique Proceedings of the National Acadamy of Sciences (PNAS). Les trois chercheurs mettent ainsi en évidence un recul spectaculaire des espèces de vertébrés sur la planète Terre, aussi bien en nombre d’animaux qu’en étendue.

En 2015, Gerardo Ceballos et Paul Ehrlich avaient déjà tiré la sonnette d’alarme en publiant une étude dans la revue Science Advances qui faisait état d’une extinction de masse de la faune. Selon eux, les disparitions d’espèces ont été multipliées par 100 depuis une centaine d’années. Du jamais vu depuis l’extinction des dinosaures, il y a quelque 66 millions d’années. Dans leur nouvelle étude, les chercheurs s’inquiètent non seulement de voir cette situation empirer, mais ils sont également arrivés à la conclusion qu’au-delà du nombre d’espèces en voie de disparition, les populations animales, c’est-à-dire les groupes d’animaux sur un même territoire, connaissent aussi un net recul.

Pour arriver à ces conclusions, les trois universitaires ont étudié quelque 27.600 espèces d’oiseaux, d’amphibiens, de reptiles et de mammifères, soit un échantillon représentant près de la moitié des espèces vertébrées connues sur Terre. Résultat : un tiers des vertébrés sont en déclin aussi bien en nombre qu’en étendue. Dans les régions tropicales (Amazonie, bassin du Congo et Asie du Sud-Est) et tempérées notamment, les espèces migratoires et les animaux ont de moins en moins de territoire pour chasser et se reproduire. Les chercheurs se sont tout particulièrement intéressés à 177 espèces mammifères. Ils ont relevé qu’entre 1990 et 2015, tous les groupes avaient perdu 30 % de leur étendue géographique, voire plus. 40 % d’entre elles ont même reculé de 80 %. Certains mammifères, tels les guépards, lions africains et girafes, qui se portaient bien il y a une vingtaine d’années sont aujourd’hui en voie de disparition.

Cette « sixième extinction » massive, à la différence des autres, n’est nullement liée à une série de catastrophes naturelles, mais bel et bien et aux activités humaines : habitats naturels ravagés, une population toujours plus nombreuse, des sociétés polluantes, une surconsommation de masse notamment de la part des plus riches… les causes sont nombreuses.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.


24 février 2018
Bure : une plate-forme dans les arbres évacuée par les gendarmes
Lire sur reporterre.net
23 février 2018
Apple, champion de l’évasion fiscale, est débouté de son attaque contre Attac
Lire sur reporterre.net
23 février 2018
En Chine, l’intelligence artificielle appliquée à l’élevage des cochons
Lire sur reporterre.net
23 février 2018
La pêche industrielle couvre 55 % de la surface des océans
Lire sur reporterre.net
23 février 2018
L’EPR de Flamanville présente une « anomalie notable » dans les soudures
Lire sur reporterre.net
22 février 2018
Lyon-Turin : le gouvernement italien reconnait que les chiffres du projet sont erronés
Lire sur reporterre.net
22 février 2018
La justice annule la fermeture des voies sur berge à Paris
Lire sur reporterre.net
21 février 2018
A Toulouse, les quartiers pauvres sont les plus pollués
Lire sur reporterre.net
21 février 2018
Contre la loi Asile immigration, des citoyens proposent des états généraux des migrations
Lire sur reporterre.net
20 février 2018
Deux insecticides à base de sulfoxaflor suspendus
Lire sur reporterre.net
19 février 2018
Plan « Loup » : 500 loups autorisés, 40 à abattre
Lire sur reporterre.net
19 février 2018
Les journaux les plus subventionnés sont ceux appartenant à des milliardaires
Lire sur reporterre.net
17 février 2018
Algues vertes : l’État français condamné à payer 556.000 euros
Lire sur reporterre.net
16 février 2018
Les aliments ultra-transformés suspectés de favoriser le cancer
Lire sur reporterre.net
16 février 2018
En Allemagne, la Deutsche Bahn investit 9,3 milliards d’euros dans les lignes de chemin de fer
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Nature
16 février 2018
« La mort de ce territoire se prépare » : le cri d’alarme de 52.000 paysans angoissés
Info
24 février 2018
Les normes tuent les paysans
Tribune
8 février 2018
Par grand froid, les margoulins de la rénovation énergétique se frottent les mains
Info


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Nature