Une ville costaricaine veut octroyer la citoyenneté aux plantes et aux abeilles

Durée de lecture : 1 minute

13 mai 2020



Au Costa Rica, une banlieue de la capitale a réorganisé son plan d’urbanisation autour de ses habitants non-humains. Connue sous le nom de Ciudad Dulce (« Douce Ville ») – Curridabat considère ses espaces verts comme des infrastructures qui produisent des services écosystémiques.

Pour mettre en place ce projet, le maire de la ville a reconnu abeilles, chauves-souris, colibris, papillons mais aussi arbres et plantes indigènes comme citoyens de la municipalité. Les autorités utilisent la cartographie numérique pour planifier une reforestation massive de l’environnement urbain et faire prospérer les pollinisateurs dans un réseau de parcs et de bio-corridors (ou corridors écologiques).

« Le projet de convertir chaque rue en bio-corridor et chaque quartier en écosystème exigeait une relation avec la faune et la flore, explique le maire Edgar Mora. Ces corridors améliorent la qualité de l’air, la qualité de l’eau et donnent aux gens des espaces pour se détendre, s’amuser et améliorer leur santé. »

Le Costa Rica a décidé de mettre en place des mesures écologiques conséquentes. Plus de 98 % de son énergie provient de sources renouvelables. Un quart du pays est labellisé « espace naturel protégé ». Il abrite 6 % de la faune et de la flore mondiales, alors que son territoire ne représente que 0,03 % des terres émergées. Le pays a également réussi à inverser l’un des taux de déforestation les plus élevés au monde.





Lire aussi : Dotés de droits, lacs et fleuves sont mieux protégés


26 mai 2020
Les travaux du Charles-de-Gaulle Express ont repris, ceux des lignes RER B et D sont reportés
Lire sur reporterre.net
26 mai 2020
Dieselgate : la justice allemande condamne Volkswagen à un remboursement partiel
Lire sur reporterre.net
26 mai 2020
Quarante millions de professionnels de santé demandent le respect de l’environnement
Lire sur reporterre.net
26 mai 2020
Les petits pêcheurs demandent une répartition équitable des quotas de thon rouge
Lire sur reporterre.net
26 mai 2020
Des associations proposent 34 mesures pour une relance écologique et sociale
Lire sur reporterre.net
25 mai 2020
L’épandage aérien de fongicide autorisé dans l’Aude et l’Hérault
Lire sur reporterre.net
25 mai 2020
Le gouvernement poursuivi en justice pour obtenir l’ouverture des parcs et jardins
Lire sur reporterre.net
25 mai 2020
Le changement climatique menace la capacité de stockage du carbone des forêts tropicales
Lire sur reporterre.net
25 mai 2020
Fin de la grève de la faim contre l’inaction climatique de l’État
Lire sur reporterre.net
23 mai 2020
La Nouvelle-Zélande réfléchit à la semaine de quatre jours pour relancer l’économie
Lire sur reporterre.net
23 mai 2020
Des firmes multinationales songent à être compensées des mesures prises pendant la pandémie
Lire sur reporterre.net
20 mai 2020
En Chine, la pollution est plus forte qu’avant le confinement
Lire sur reporterre.net
20 mai 2020
Australie : de jeunes activistes attaquent une mine de charbon en justice
Lire sur reporterre.net
20 mai 2020
L’exploitation minière du fond des océans menace gravement les écosystèmes, selon un rapport
Lire sur reporterre.net
20 mai 2020
Plusieurs abattoirs sont des foyers épidémiques du Covid-19
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Nature International
26 mai 2020
Pour un plan de sortie de crise écologique, « il faut doubler le nombre de paysans »
Entretien
26 mai 2020
Les salariés de l’automobile veulent croire à une relance écologique du secteur
Info
14 avril 2020
La solidarité, vaccin et remède contre la pandémie
Tribune


Sur les mêmes thèmes       Nature International