Une ville costaricaine veut octroyer la citoyenneté aux plantes et aux abeilles

Durée de lecture : 1 minute

13 mai 2020



Au Costa Rica, une banlieue de la capitale a réorganisé son plan d’urbanisation autour de ses habitants non-humains. Connue sous le nom de Ciudad Dulce (« Douce Ville ») – Curridabat considère ses espaces verts comme des infrastructures qui produisent des services écosystémiques.

Pour mettre en place ce projet, le maire de la ville a reconnu abeilles, chauves-souris, colibris, papillons mais aussi arbres et plantes indigènes comme citoyens de la municipalité. Les autorités utilisent la cartographie numérique pour planifier une reforestation massive de l’environnement urbain et faire prospérer les pollinisateurs dans un réseau de parcs et de bio-corridors (ou corridors écologiques).

« Le projet de convertir chaque rue en bio-corridor et chaque quartier en écosystème exigeait une relation avec la faune et la flore, explique le maire Edgar Mora. Ces corridors améliorent la qualité de l’air, la qualité de l’eau et donnent aux gens des espaces pour se détendre, s’amuser et améliorer leur santé. »

Le Costa Rica a décidé de mettre en place des mesures écologiques conséquentes. Plus de 98 % de son énergie provient de sources renouvelables. Un quart du pays est labellisé « espace naturel protégé ». Il abrite 6 % de la faune et de la flore mondiales, alors que son territoire ne représente que 0,03 % des terres émergées. Le pays a également réussi à inverser l’un des taux de déforestation les plus élevés au monde.





Lire aussi : Dotés de droits, lacs et fleuves sont mieux protégés


31 juillet 2020
L214 et la Ligue des droits de l’Homme attaquent la cellule Déméter en justice
Lire sur reporterre.net
31 juillet 2020
Le préfet de Seine-Maritime autorise l’abattage de 1.430 renards
Lire sur reporterre.net
29 juillet 2020
De plus en plus de cours d’eau s’assèchent en France
Lire sur reporterre.net
29 juillet 2020
Triste record en 2019 : le plus grand nombre de défenseurs de la terre assassinés en une seule année
Lire sur reporterre.net
29 juillet 2020
Pesticides : les habitants de Tautavel privés d’eau potable
Lire sur reporterre.net
28 juillet 2020
« Autoroute ferroviaire », « train des primeurs » : Jean Castex esquisse un plan de relance du fret
Lire sur reporterre.net
28 juillet 2020
Trois milliards d’animaux touchés par les feux de forêt en Australie
Lire sur reporterre.net
28 juillet 2020
En 46 ans, la population de poissons migrateurs a baissé de 76 %
Lire sur reporterre.net
28 juillet 2020
Aux Etats-Unis, de grands groupes pétroliers financent la police
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2020
Le Premier ministre Jean Castex dénonce l’ « écologie punitive voire sectaire » et prône la croissance verte
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2020
Convention citoyenne pour le climat : le gouvernement commence à prendre des mesures, mais au rabais
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2020
À la Réunion, une opposition toujours vive contre la « nouvelle route du littoral »
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2020
Bérangère Abba, Joël Giraud : l’engagement écolo à géométrie variable des nouveaux secrétaires d’État
Lire sur reporterre.net
24 juillet 2020
Le bruit sismique d’origine humaine a diminué de 50 % pendant le confinement
Lire sur reporterre.net
24 juillet 2020
Une Australienne lance un procès à propos des pertes financières dues au changement climatique
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Nature International
31 juillet 2020
Malgré ses annonces, l’État pourrait laisser Amazon construire des entrepôts à gogo
Info
1er août 2020
Agenda : les rendez-vous festifs, écolos et militants de l’été
Info
1er août 2020
EN BÉDÉ - L’avion, un secteur qui doit (beaucoup) décroître
Info


Sur les mêmes thèmes       Nature International