Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs

En brefQuotidien

46 produits ménagers d’entretien constituent une pollution intérieure nocive

Sprays assainissants, produits désodorisants, antiacariens ou désinfectants : le magazine 60 millions de consommateurs tire la sonnette d’alarme pour 46 produits d’entretien ménager sources d’une « pollution majeure de l’air intérieur », dans une étude dévoilée jeudi 9 mars. Le magazine épingle 10 sprays assainissants, 12 produits désodorisants, 12 antiacariens et 12 désinfectants... Autant de biens que « l’on nous vend pour “purifier” l’air » mais qui sont « la première source de pollution de nos intérieurs ».

Ainsi, « la majorité des 46 produits épinglés contient des composés organiques volatiles (COV), notamment le limonène, irritant et allergisant », précise 60 millions de consommateurs.

En plus de la composition des produits, l’étude pointe du doigt les informations mentionnées sur les emballages, soulignant qu’ « un seul produit a un étiquetage satisfaisant », alors que « les autres omettent de mettre en garde les consommateurs ». Ainsi, concernant plus particulièrement les produits et traitements antiacariens, « les consommateurs ne sont pas suffisamment informés que les substances utilisées dans les aérosols et les traitements textiles acaricides », tels que le linge de lit ou encore les matelas « sont en réalité des pesticides », interdits en usage agricole, même lorsqu’ils sont d’origine naturelle, selon l’étude. « Et même à des doses plus faibles, ces produits sont dangereux » représentant « d’ailleurs une menace mortelle pour les chats ».

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende