7 Guyanais interrogés sur 10 sont opposés au projet de mine d’or

6 juillet 2018

Communiqué du WWF :

« A quelques jours de la fin du débat public sur Montagne d’Or, qui a mis en évidence les failles du projet et l’absence de retombées pour la Guyane, le WWF France révèle les résultats sans appel d’un sondage IFOP sur l’opinion des Guyanais. Ils sont 69 % à se déclarer opposés au projet.

Depuis quatre mois, la compagnie Montagne d’Or tente de défendre son projet auprès de la population mais les risques environnementaux et l’absence de retombées positives pour le territoire ont renforcé l’opposition au projet. 72 % des Guyanais déclarent ne pas avoir été convaincus par la compagnie Montagne d’Or pendant le débat (ils sont 81 % dans l’arrondissement de Saint-Laurent).

Sur le plan environnemental d’abord, 81 % des Guyanais considèrent que ce projet fait peser un risque important pour l’environnement. Ils ont raison puisque la Montagne d’Or conduirait à la déforestation de 1.513 hectares dont 575 de forêts primaires, à une augmentation de près de 20 % de la consommation d’électricité de la Guyane (par rapport à la consommation de 2016) et à la destruction d’une zone abritant plus de 2.000 espèces dont 127 protégées. Par ailleurs, Montagne d’Or ferait peser de nombreux risques sur le territoire et ses habitants (rupture de digue, drainage minier acide, transport de matières dangereuses etc.).

Ceci explique la position “ferme et immuable” des peuples autochtones amérindiens qui ont multiplié les actions et mobilisations contre ce projet pendant le débat public. Une mobilisation qui compte puisque 72 % des Guyanais considèrent que le projet ne doit pas se faire sans l’accord des autorités amérindiennes.

Sur le plan socioéconomique, les Guyanais interrogés ne sont pas davantage convaincus puisqu’ils sont 67 % à considérer que ce projet ne permettra pas le développement durable de la Guyane (76 % dans l’arrondissement de Saint-Laurent-du-Maroni). Les participants au débat ont d’ailleurs dénoncé à de nombreuses reprises la faiblesse des retombées à long terme pour le territoire. Sur les 12 ans de durée de vie du projet, la collectivité de Guyane pourrait recevoir 56 millions d’euros de Montagne d’Or, soit moins de 5 millions par an ou l’équivalent de 0,6 % de son budget 2017. »




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : En Guyane, le débat public sur le projet de mine d’or s’ouvre dans un climat houleux


23 janvier 2019
Le projet de gazoduc entre la France et l’Espagne est abandonné
Lire sur reporterre.net
23 janvier 2019
Pêche industrielle : Bloom attaque l’Etat en justice
Lire sur reporterre.net
22 janvier 2019
La fonte des glaciers du Groenland multipliée par quatre en seulement dix ans
Lire sur reporterre.net
22 janvier 2019
Des ONG demandent la fin de l’huile de palme dans les carburants
Lire sur reporterre.net
22 janvier 2019
La pollution de l’air due aux paquebots pourrait être drastiquement réduite
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2019
CAC 40 : des bénéfices en hausse, des effectifs et des impôts en baisse
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2019
8 milliardaires français possèdent autant que les 30 % de gens les plus pauvres
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2019
La Cour suprême de l’État du Colorado met l’extractivisme avant la santé des citoyens
Lire sur reporterre.net
18 janvier 2019
En Suisse, des milliers de lycéens font grève pour le climat
Lire sur reporterre.net
17 janvier 2019
Le Défenseur des droits demande la « suspension » de l’usage des lanceurs de balle de défense
Lire sur reporterre.net
17 janvier 2019
Hamster d’Alsace : consultation sur le Plan national pour sa préservation
Lire sur reporterre.net
17 janvier 2019
La caravane de l’Atomik tour en route pour un débat public alternatif sur le nucléaire
Lire sur reporterre.net
15 janvier 2019
La justice annule l’autorisation de mise sur le marché du Roundup Pro 360
Lire sur reporterre.net
14 janvier 2019
Le projet minier de la Montagne d’or inquiète l’ONU
Lire sur reporterre.net
14 janvier 2019
Sébastien Lecornu et Emmanuelle Wargon au pilotage du grand débat national
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Forêts tropicales

22 janvier 2019
Déchets toxiques de Stocamine : de Rugy ferme contre l’avis des élus locaux
Info
23 janvier 2019
La loi « anti-casseurs » prépare la criminalisation des manifestants
Info
22 janvier 2019
On peut renverser le capitalisme sans modèle pour la suite
Tribune


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Forêts tropicales