À LA TÉLÉ - Apprendre à vivre avec le feu

Durée de lecture : 2 minutes

28 janvier 2020 / Cosima Dannoritzer

Dans « Incendies géants : enquête sur un nouveau fléau », Cosima Dannoritzer part à la rencontre de pompiers, de scientifiques et d’experts du feu, de l’Europe à l’Indonésie en passant par les États-Unis et le Canada, et montre que la plupart des forêts du globe constituent de véritables « bombes à retardement », susceptibles de se déclencher à la moindre étincelle. Le mardi 28 janvier à 20h50, sur Arte.

  • Présentation de l’émission par son producteur :

À l’image de la tragédie qui embrase l’Australie, des incendies d’une violence inédite dévorent les forêts partout dans le monde. Comment expliquer l’apparition de ces mégafeux ? Pourquoi sont-ils incontrôlables ? Comment s’en protéger ?

Australie, Californie, Sibérie, Suède, Portugal, Grèce, Amazonie … : depuis plus d’une décennie, la litanie des « mégafeux » rythme l’actualité, si fréquemment désormais qu’une catastrophe chasse la précédente dans les esprits. Beaucoup ont oublié qu’en 2016, dans la ville pétrolière de Fort McMurray (Canada), des incendies de forêts incontrôlables ont atteint l’agglomération, entraînant l’évacuation de la quasi-totalité des 100.000 habitants et la destruction de milliers de maisons. Cette fois-là, les secours sont parvenus à sauver toutes les vies, mais depuis, des dizaines de personnes ont trouvé la mort dans l’un de ces incendies géants. S’ils anéantissent déjà chaque année plus de 350 millions d’hectares de forêts, soit six fois la France, et se propagent de plus en plus souvent aux zones habitées, le pire est à venir. Dans cette enquête planétaire, Cosima Dannoritzer (Prêt à jeter) part à la rencontre de pompiers, de scientifiques et d’experts du feu, de l’Europe à l’Indonésie en passant par les États-Unis et le Canada, et montre que la plupart des forêts du globe constituent de véritables « bombes à retardement », susceptibles de se déclencher à la moindre étincelle.

Hausse des températures, et donc de la sécheresse, en raison du changement climatique, fragilisation des arbres, extension constante des zones habitées, défaut d’entretien des campagnes, défrichage sauvage par feux de tourbière pour la production d’huile de palme… : l’enquête détaille aussi bien les causes que le fonctionnement de ces brasiers géants, semblables à des « centrales nucléaires en mouvement », qui aggravent à leur tour le changement climatique, consumant l’oxygène et libérant le carbone dans l’atmosphère. Les cataclysmes auxquels nous assistons constitueraient les signes avant-coureurs de notre entrée dans une nouvelle ère, celle du « Pyrocène ». « Il nous reste vingt ans pour réagir », estime Paul Hessburg, l’un des spécialistes mondiaux des feux de forêt. Si, entre technologies de pointe et réactivation de méthodes oubliées, on s’efforce de concevoir de nouveaux moyens de lutte, cet état des lieux très fouillé, qui substitue l’explication à l’alarmisme, souligne que le remède passe aussi par de nouveaux comportements collectifs : il nous faut apprendre à vivre avec le feu, processus naturel qu’on ne peut espérer contrôler par la seule technique. Une prévention plus aisée à mettre en œuvre que la lutte contre le changement climatique.


  • Incendies géants : enquête sur un nouveau fléau, de Nicolas Koutsikas, Cosima Dannoritzer, Georama TV Productions, 2019, 94 minutes.
  • Mardi 28 janvier à 20h50 sur Arte
  • En ligne ici


DOSSIER    Forêts

8 janvier 2020
En Australie, « même des forêts tempérées partent en fumée »
Entretien
20 février 2020
Pour soutenir la pêche locale, vive la vente directe
Tribune
20 février 2020
Les travailleurs du soin, malades du néolibéralisme
Enquête


Dans les mêmes dossiers       Forêts