Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Luttes

À Montpellier, la « Maison de l’écologie et des résistances » expulsée

Ouverte le 6 octobre dernier afin, notamment, d’empêcher les débuts du chantier d’un projet routier d’envergures au nord de Montpellier, la « Maison de l’écologie et des résistances » (Mer) a été expulsée ce jeudi 22 octobre au matin.

D’après le groupe local d’Extinction rebellion, « la gendarmerie est arrivée à 7 h 20 pour expulser les occupant.e.s », sans mandat d’expulsion. Plusieurs personnes ont été interpellées, et des engins de chantier ont immédiatement détruit la maison occupée, propriété du département de l’Hérault.

Le collectif citoyen montpelliérain Nous Sommes a dénoncé la position du Parti socialiste (qui dirige le département, mais également la mairie et la métropole de Montpellier) : « Le Parti socialiste détruit notre monde et l’héritage légué par ceux qui nous ont précédé. Ce déni d’écologie n’a d’autre explication que la servitude de nos dirigeants à l’argent, aux promoteurs, aux barons. Rien d’étonnant pour le parti qui a enfanté Macron. »

Ils ont appelé les représentants locaux du Parti socialiste à utiliser « leur "plein pouvoir" dans [les] instances locales pour stopper ce désuet projet écocide qu’est la construction d’une rocade et pour créer des assises pour l’avenir de notre environnement ».

  • Source : Reporterre
  • Photo : Extinction rébellion Montpellier

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende