Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Transports

À Nantes, l’air est pollué par les avions

Avion, illustration.

À Nantes, l’air est pollué par les avions. C’est la conclusion d’un rapport rendu par Air Pays de Loire. Usant de nouveaux outils pour capter et dénombrer les particules ultrafines (PUF), l’association indépendante a mis en lumière une concentration plus importante aux abords de l’aéroport Nantes-Atlantique.

Les résultats des mesures montrent une corrélation entre l’évolution des mouvements d’avions dans la journée — décollages et atterrissages — et l’augmentation des concentrations en PUF, en particulier les particules de très petite taille inférieure à 20 nanomètres. Les premiers éléments de comparaison entre les deux stations à proximité de l’aéroport montrent aussi que la moyenne des élévations diminue lorsqu’on s’éloigne de l’aéroport.

Comme le précise le journal Ouest-France, les habitants survolés, les élus des communes riveraines de l’aéroport nantais demandent désormais à l’État de « traiter la qualité de l’air comme le bruit ». La réglementation sur les nuisances sonores est en effet cadrée, contrairement à l’exposition à une pollution dans l’air. Ce rapport, poursuit le quotidien, « vient apporter de nouveaux arguments aux élus et collectifs citoyens qui demandent à l’État de pondérer le trafic aérien sur la plateforme nantaise ».

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende