À Toulouse, la manifestation des Gilets jaunes violente et centrée sur l’injustice sociale

Durée de lecture : 1 minute

2 décembre 2018

- Toulouse, correspondance

Convoquée à 14 heures samedi 1 décembre, la manifestation syndicale à l’appel de la CGT, de la FSU et de Solidaires a été rejointe par les Gilets jaunes mobilisés depuis le matin. Le cortège, composé de plusieurs milliers de personnes, n’a jamais vraiment pu s’élancer en raison des affrontements qui ont commencé dès la fin de matinée à proximité de la gare Matabiau. Des barricades ont été partiellement enflammées, au milieu d’une foule visiblement surprise de se retrouver là : jeunes, retraités, politisés ou non, et une majorité de personnes non identifiées et/ou vêtues de gilets jaunes, bien équipées pour résister aux gaz, certains applaudissant la présence des syndicalistes, quelques-uns les insultant.

L’essentiel des slogans portaient sur l’injustice sociale. La situation est rapidement devenue très confuse, de nombreux groupes de manifestants s’engageant dans toutes les directions pour éviter les gaz lacrymogènes, sans toutefois abandonner la manifestation. Les affrontements, très intenses, se sont alors propagés dans les rues autour du marché de la place Jeanne d’Arc, dépassant la police. Plusieurs personnes ont été blessées. Une partie du cortège, menée par des militants de la CGT, d’Act Up et de Lutte ouvrière, est passée sous une pluie de lacrymogènes et sur fond de détonations de grenades assourdissantes, mais l’essentiel est resté en arrière pour affronter la police jusqu’en début de soirée. Avec « Macron démission », « il faut qu’il y ait de la violence pour qu’on nous entende » a été la phrase la plus entendue au cours de la manifestation toulousaine de ce samedi.

  • Source : Vladimir Slonska-Malvaud pour Reporterre


Lire aussi : Les Gilets jaunes à Paris : « C’est malheureux, mais sans violence, rien ne change »


26 juillet 2019
De multiples records de chaleur enregistrés par Météo France
Lire sur reporterre.net
26 juillet 2019
Greenpeace dépose un recours contre la suppression des enquêtes publiques
Lire sur reporterre.net
26 juillet 2019
Les algues vertes frappent à nouveau la Bretagne
Lire sur reporterre.net
25 juillet 2019
Huile de palme : Total saisit le Conseil constitutionnel
Lire sur reporterre.net
25 juillet 2019
Nouveau revers pour le projet de centre commercial de Val Tolosa
Lire sur reporterre.net
25 juillet 2019
Les opposants à EuropaCity neutralisent les travaux de la future gare
Lire sur reporterre.net
25 juillet 2019
Le record estival de consommation d’électricité a été battu
Lire sur reporterre.net
25 juillet 2019
Un rapport officiel étudie comment atteindre le « zéro artificialisation » des sols
Lire sur reporterre.net
24 juillet 2019
Des animaux sont transportés sur de longues distances en pleine canicule, d’après des ONG
Lire sur reporterre.net
24 juillet 2019
Le 125e portrait d’Emmanuel Macron décroché au pays Basque
Lire sur reporterre.net
23 juillet 2019
Les députés ont voté pour la ratification du Ceta
Lire sur reporterre.net
23 juillet 2019
Canicule : EDF obligé de mettre à l’arrêt deux réacteurs nucléaires
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2019
Bure : expulsion en cours au bois Lejuc
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2019
La justice interdit à Greenpeace de s’approcher de convois transportant des déchets nucléaires
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2019
À Bure, le bois Lejuc est réoccupé
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Luttes
25 juillet 2019
Éradiquer les punaises de lit, une véritable guerre des nerfs
Enquête
24 juillet 2019
Greta Thunberg tente de secouer les députés... qui ratifient le Ceta
Info
20 juillet 2019
Tour de France : l’équipe Ineos, championne du plastique polluant
Enquête


Sur les mêmes thèmes       Luttes