À Toulouse, la manifestation des Gilets jaunes violente et centrée sur l’injustice sociale

Durée de lecture : 1 minute

2 décembre 2018

- Toulouse, correspondance

Convoquée à 14 heures samedi 1 décembre, la manifestation syndicale à l’appel de la CGT, de la FSU et de Solidaires a été rejointe par les Gilets jaunes mobilisés depuis le matin. Le cortège, composé de plusieurs milliers de personnes, n’a jamais vraiment pu s’élancer en raison des affrontements qui ont commencé dès la fin de matinée à proximité de la gare Matabiau. Des barricades ont été partiellement enflammées, au milieu d’une foule visiblement surprise de se retrouver là : jeunes, retraités, politisés ou non, et une majorité de personnes non identifiées et/ou vêtues de gilets jaunes, bien équipées pour résister aux gaz, certains applaudissant la présence des syndicalistes, quelques-uns les insultant.

L’essentiel des slogans portaient sur l’injustice sociale. La situation est rapidement devenue très confuse, de nombreux groupes de manifestants s’engageant dans toutes les directions pour éviter les gaz lacrymogènes, sans toutefois abandonner la manifestation. Les affrontements, très intenses, se sont alors propagés dans les rues autour du marché de la place Jeanne d’Arc, dépassant la police. Plusieurs personnes ont été blessées. Une partie du cortège, menée par des militants de la CGT, d’Act Up et de Lutte ouvrière, est passée sous une pluie de lacrymogènes et sur fond de détonations de grenades assourdissantes, mais l’essentiel est resté en arrière pour affronter la police jusqu’en début de soirée. Avec « Macron démission », « il faut qu’il y ait de la violence pour qu’on nous entende » a été la phrase la plus entendue au cours de la manifestation toulousaine de ce samedi.

  • Source : Vladimir Slonska-Malvaud pour Reporterre


Lire aussi : Les Gilets jaunes à Paris : « C’est malheureux, mais sans violence, rien ne change »


17 octobre 2019
Cambriolée, la rédaction de Streetpress a besoin de soutien
Lire sur reporterre.net
17 octobre 2019
Dans les lacs, les algues se multiplient à cause du changement climatique
Lire sur reporterre.net
17 octobre 2019
Un écologiste assassiné en Indonésie
Lire sur reporterre.net
17 octobre 2019
La pêche électrique détruit les écosystèmes, confirme une étude
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2019
Les décrocheurs parisiens de portraits de Macron condamnés à 500 € d’amende
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2019
La loi énergie-climat devant le Conseil Constitutionnel
Lire sur reporterre.net
15 octobre 2019
Google a financé des groupes climato-sceptiques
Lire sur reporterre.net
15 octobre 2019
De la viande provoque trois morts en Allemagne, deux départements français en ont importé
Lire sur reporterre.net
15 octobre 2019
Le gouvernement projette la construction de six réacteurs EPR
Lire sur reporterre.net
15 octobre 2019
GCO : trois militants absous par la justice
Lire sur reporterre.net
15 octobre 2019
La France déroge à l’interdiction des rejets en mer
Lire sur reporterre.net
14 octobre 2019
Les dirigeants indépendantistes catalans condamnés à 9 ans de prison ou plus
Lire sur reporterre.net
14 octobre 2019
Au Japon, le typhon Hagibis a dispersé des sacs de terres radioactives de Fukushima
Lire sur reporterre.net
14 octobre 2019
Dumar Noe Mestizo, artiste et militant autochtone de 24 ans, a été tué en Colombie
Lire sur reporterre.net
14 octobre 2019
La surexploitation des nappes phréatiques tue les rivières
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Luttes
16 octobre 2019
La carte des luttes contre les grands projets inutiles
Enquête
17 octobre 2019
Crues au nord, assèchement au sud : la crise climatique dérègle déjà nos rivières
Info
27 août 2019
Au Camp Climat, plus de militants et plus déterminés
Reportage


Sur les mêmes thèmes       Luttes